• AUSTRALIA - The Eagle Eye

     

    L’Australie vue du ciel au travers du regard d’un aigle, du désert à l’océan. Des images superbes et impressionnantes

     

    https://vimeo.com/channels/staffpicks/198442959

    Pin It

    2 commentaires
  • HELVETIA BY NIGHT 360°

     

    Des sommets suisses filmés de nuit en timelapse à voir en grand écran

     

    https://vimeo.com/channels/staffpicks/207528129

    Pin It

    1 commentaire
  • DAVID GILMOUR - JE CROIS ENTENDRE ENCORE – HQ

     

    Une belle interprétation de David Gilmour de cet extrait du « Pêcheur de perles » de  Georges Bizet. C’est d’une telle douceur, d’une telle beauté !

    Je crois entendre encore,

    Caché sous les palmiers,

    Sa voix tendre et sonore

    Comme un chant de ramiers.

    Ô, nuit enchanteresse,

    Divin ravissement,

    Ô, souvenir charmant,

    Folle ivresse, doux rêve !

    Aux clartés des étoiles,

    Je crois encore la voir

    Entrouvrir ses longs voiles

    Aux vents tièdes du soir.

    Ô, nuit enchanteresse,

    Divin ravissement,

    Ô, souvenir charmant,

    Folle ivresse, doux rêve !

    Charmant souvenir !

     

    https://www.youtube.com/watch?v=lKKLqnN8iVU

    Pin It

    2 commentaires
  • McLAIN  Paula – L’aviatrice

     

    C’est l’histoire d’une femme indépendante vivant au Kenya au début du XXème siècle. Béryl Markham arrive au Kenya avec ses parents alors qu’elle a 2 ans. Mais la vie dans une ferme d’élevage équin en devenir est au-delà des forces de sa mère, qui quitte le foyer et retourne en Angleterre avec son fils ainé de constitution plus fragile. Béryl se retrouve seule avec son père et est prise en affection par les membres de la tribu Kdipsigi. Son enfance se passe dans la liberté à courir la savane, chasser avec son ami Kibii jusqu’à l’arrivée de la compagne de son père qui voit d’un très mauvais œil cette éducation pour une fille et l’envoie en pension.

    Mais cette liberté vécue aura développé une indépendance et une force de caractère chez Béryl qui ne fera rien comme les autres. Mariée trop jeune, elle cherchera à s’évader de ce mariage en devenant la première femme entraîneuse de chevaux de courses avec un talent certain.

    Elle côtoiera Karen Blixen et son amant Denys dont elle est secrètement éprise. La rumeur la rattrapera, on pardonne mal la liberté de vivre pour une femme dans ces milieux. Obligée de fuir en Angleterre, elle en reviendra plus forte et déterminée que jamais. Un second mariage lui offre la chance d’élever et d’entrainer de nouveaux chevaux faisant sa renommée.

    Mais la jeune femme attend un enfant et sur l’insistance de son époux, elle part se faire suivre en Angleterre où elle mettra au monde un petit garçon mal formé. Le couple ne survit pas à l’indépendance de Béryl et son époux lui enlève son fils.

    Lorsque Béryl rentre au Kenya, plus rien ne l’intéresse. Il n’y a que voler en avion qui la sortira de sa torpeur. Elle prendra donc des cours et deviendra la première femme titulaire du brevet d’aviation.

    Une vie hors norme pour une femme admirable magnifiquement racontée par l’auteur. Un livre passionnant que j’ai dévoré dans la journée.

    Pin It

    2 commentaires
  • Cosimo Cheone Caiffa, le street art sans limite

     

    Artiste de street art connu et reconnu Cosimo Caiffa, alias Cheone, ne se laisse pas limiter par l’espace de création.

     

    Cosimo Cheone Caiffa, le street art sans limite

     

    En effet le mur ne suffit pas, il lui faut les trottoirs, les rues, les murs limitrophes pour laisser exploser ses merveilles.

     

    Cosimo Cheone Caiffa, le street art sans limite

     

    L’artiste graffeur italien a donc largement débordé et la province de Milan en a été embelli.

     

    Cosimo Cheone Caiffa, le street art sans limite

     

    Son travail hyperréaliste, ses portraits en trompe-l’œil sont impressionnants. On se laisse prendre et c’est comme si les œuvres sortaient de l’espace.

     

    Cosimo Cheone Caiffa, le street art sans limite

     

    Il se sert de la moindre aspérité, du moindre détail du décor urbain pour laisser s’exprimer sa créativité. C’est absolument sidérant.

     

    Cosimo Cheone Caiffa, le street art sans limite

     

    Ce sont de véritables fresques que l’on peut admirer.

     

    Cosimo Cheone Caiffa, le street art sans limite

     

    Et pour en voir plus, voici le site de l’artiste

    http://cheone.it/

     

    Cosimo Cheone Caiffa, le street art sans limite

     

    Sur la vidéo qui suit, nous voyons l’artiste en train de créer son œuvre appelé Mask negative. Vous serez surpris par le résultat final.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=Mkp3AcvMZ6M

    Pin It

    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires