• Vivre sans argent avec Benjamin Lesage

     

    Depuis quelques années, Benjamin Lesage a fait le choix de vivre en dehors du système. Pendant 3 ans, il voyage sans un sou avec 3 amis jusqu’au Mexique.  Ils expérimentent donc un style de vie alternatif tout en donnant des conférences, rédigeant des articles pour expliquer leur vécu, leur façon de voir la vie et leur désir de n’avoir qu’un minimum d’impact écologique sur la planète.

    Bien entendu rien n’est simple pour commencer car bien qu’ils aient décidé de ne pas avoir d’argent, il en fallait pour se préparer au voyage et acheter tout le nécessaire. Ensuite, une fois le voyage entamé, pas un centime n’aura été déboursé. Ils ont voyagé en stop (et même en bateau stop), ont bénéficié de la générosité des gens, ont travaillé en contrepartie du nécessaire.

    Après avoir traversé 15 pays et parcouru 18 000 km, nos amis sont convaincus qu’une autre vie est possible. Aujourd’hui Benjamin aimerait créer une communauté voire un village qui vivrait selon ce principe, donc où tout serait gratuit. Il est possible de se nourrir avec son jardin, les invendus des magasins et des marchés, de faire de la récup, d’offrir ses services en échange de l’essentiel. C’est l’économie du don.

    Son village a déjà un nom : Eutopia. C’est une belle aventure où l’homme doit réapprendre le sens de la fraternité, du respect, de la justice.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=trZ8Iyq4kpc

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Perth Western Australia - Kings Park

     

    Vivre loin du monde est une série de quatre épisodes nous montrant des personnes ayant fait le choix (volontaire ou non) de vivre une vie diamétralement opposée à celle qu’ils ont vécu auparavant. On les traite de marginaux mais pour moi ce sont des personnes qui ont fait le choix d’une existence où ils s’épanouissent et sont heureux. Certainement leur choix n’était pas facile. Renoncer à toutes les commodités, à toutes les facilités du monde moderne pour se retrouver dans l’inconnu, est une sacrée gageure. Véritables Robinsons, ils apprennent à vivre sans le confort, à vivre en quasi autarcie au rythme de la nature.

    L’aventurier et animateur télé anglais Ben Fogle va au-devant de ces exilés des temps moderne et passe quelques temps auprès d’eux.

    Le documentaire que j’ai choisi de vous montrer se passe en Australie.

    Un ancien homme d’affaires de 70 ans, complètement ruiné, est parti vivre dans une île australienne isolée. Il a appris à respecter les rythmes de la nature, à vivre avec les communautés autochtones. Rien n’est simple dans la vie de Dave, il a du faire preuve d’ingéniosité pour survivre. Et les difficultés du monde moderne le rattrapent risquant de l’obliger à quitter son île, à renoncer à sa liberté.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=3xSFghbwaK0

     

    Une pensée pour mon neveu qui baroude dans ce lointain pays qu’est l’Australie.

    Pin It

    votre commentaire
  • ob_bbca51_le-tigre-de-siberie

    Chris Morgan nous parle de la fabuleuse aventure du réalisateur coréen Sooyong Park qui a passé 5 ans seul dans les forêts de Russie pour essayer de filmer le tigre de Sibérie dans son environnement naturel. Pour ces quelques images il a vécu un véritable sacerdoce. Vivre enfermé dans un trou par – 30° en ne mangeant que du riz et du sel sans bouger tient de l’exploit. Il pouvait se passer des semaines, des mois avant de voir un tigre. Que d’aventures lui sont arrivées, des bonheurs, des drames, des peurs... Il aura suivi 3 générations de tigres. Au bout de 5 ans Sooyong Park avait ses muscles complètement atrophiés. Pour les approcher, il a dû apprendre à penser comme un tigre. Le plus dangereux dans son aventure était sans doute de croiser des braconniers.

    Chris Morgan accompagne le coréen sur les lieux de son périple. Il partage ainsi son récit sur les lieux même où il s’est produit.

    A la fin du documentaire, Morgan reste seul à son tour dans la forêt sibérienne en quête du tigre. Il apprend à lire les traces, les marques mais pour que la forêt livre tous ces secrets, il faut qu’elle vous apprivoise. Un tigre se mérite.

     

    http://www.dailymotion.com/video/x18h41w_cinq-ans-parmi-les-tigres-de-siberie_webcam#from=embediframe


    Cinq ans parmi les tigres de Sibérie par soleillevant32bis

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Cette petite fille nous a tous fait rêver. Combien d'entre nous auraient aimé vivre sa vie au contact de la nature, des animaux. Et dans son langage d'enfant, elle nous donne une bonne leçon. "Faut pas tuer les animaux...J'suis une enfant, j'ai pas d'armes, j'ai rien moi, un enfant de la jungle. Et ceux qui ont très peur, qui savent pas quoi faire, ils tuent les animaux

    Elle a à la fois un bon sens très acéré et une fraîcheur, une énergie qui lui donne cette assurance qui est sa force.

    « J’entretenais un lien très particulier avec les animaux que je positionnais au même niveau que les êtres humains. Pour moi, il n’y avait pas de hiérarchie. Ils étaient mes amis, point. Je ne les craignais pas, j’agissais à l’instinct. Nous communiquions par le regard, comme je le faisais aussi avec les enfants Bushmen, et j’avais parfois l’impression que nous faisions de la télépathie. »

    Aujourd'hui, Tippi est une jeune femme de 24 ans. Elle a eu du mal à retrouver un équilibre dans sa vie en France. Il n'y avait plus cette même liberté, cette même insouciance. Nous prenons bien conscience du carcan qui emprisonne nos vies.

    Après avoir écrit un livre sur son enfance, Tippi a choisi une vie dans l'anonyme. Je lui souhaite d'avoir trouvé un épanouissement personnel dans sa vie d'adulte.

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=y8zZ_NGRoJo

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    The Great Heads

    Burning man est un grand festival ayant lieu tous les ans la dernière semaine d’août dans le désert de Black Rock au Nevada. Des artistes en tous genres, des excentriques, des déjantés mais aussi des bobos, l'élite technologique de la Silicon Valley se retrouvent chaque année pour laisser libre court à leur démesure et pour certains à leur énergie créatrice en concevant des chars éphémères sur des charpentes de bois, toutes sortes de véhicules sous forme sculpturale, mutante…, des yachts des sables, des sculptures éphémères qui vont déambuler dans le désert tout au long de cette semaine de folie et qui finiront au bûcher pour le plus grand plaisir de   dizaines de milliers de fans exaltés. L’une de ces sculptures « The Embrace », une gigantesque statue de 25 m construit par le Pier Group de Portland, dans l'Oregon, représentant un couple s’embrassant a brûlé devant une foule en délire. L’apothéose de ce festival sera la mise à feu au crépuscule de burning man (l’homme qui brûle), cette année un samouraï de près de 33 mètres de hauteur, au visage constitué d'écrans shoji en papier de riz.

    Tout est vraiment dans la démesure et c’est assez surprenant.

    Quelques photos impressionnantes de l’événement :

    http://www.boston.com/bigpicture/2014/09/burning_man_2014.html

     

    https://www.youtube.com/watch?v=5Ze1duv8iqE

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique