• L’art aborigène

    Ronnie Tjampitjinpa

     

    Les aborigènes sont les peuples autochtones australiens. Les 1ères peintures et gravures rupestres créés par les aborigènes remontent à 30 000 ans. L’art est essentiel à la culture aborigène et il n’a cessé de se développer jusqu’à aujourd’hui. Ce qui en fait une culture vivante.

    Il regroupe différentes disciplines : la peinture, la gravure sur bois, la sculpture, les costumes rituels de cérémonie, les décorations trouvées sur les outils ou les armes anciennes mais aussi le chant et la musique.

     

    L’art aborigène

    Tjawina Porter Nampitjinpa

     

    Il y a dans cet art ancien une véritable dimension spirituelle, cérémonielle mais aussi un attachement à l’environnement, et un attachement mystique au mythe des origines appelé le Temps des rêves. En racontant par l’œuvre, l’histoire de la création, des premiers êtres, les artistes transmettent aussi à la postérité un message qui dit à l’homme qu’il est responsable de toute vie sur cette terre.

     

    L’art aborigène

    Damien and Yilpi Marks 

     

    Il s’agit d’un art qui parait minimaliste et pourtant difficile à comprendre pour les non-initiés. Il y a plusieurs sens de lecture à un dessin aborigène. Les motifs sont sacrés et seront lu différemment selon le degré d’initiation. Ils sont à l’origine de ce que l’on appelle le pointillisme.

     

    L’art aborigène

    Shirley Puruntatameri

     

    Chez ce peuple, chaque tribu a ses propres histoires, ses propres traditions et coutumes qu’elle transmet aux générations successives. Ainsi une œuvre appartient à la communauté car elle raconte une histoire commune. De fait elles ne sont quasiment jamais signées.

     

    L’art aborigène

    Noel Naregeyo

     

    Pour en voir plus : http://www.letempsdureve.com/les-peintures_4.html

     

    L’art aborigène

    Judy watson napangardi

     

    L’art aborigène

    Nourlangie

    Pin It

    votre commentaire
  • Benjamin Shine et la tulle artistique

     

    Cet artiste plasticien anglais fait des merveilles avec un fer à repasser et de la tulle.

     

    Benjamin Shine et la tulle artistique

     

    Des œuvres surprenantes, inattendues et poétiques.

     

    Benjamin Shine et la tulle artistique

     

    Transparente, vaporeuse, la tulle se prête à toutes les formes permettant de créer à la fois de la transparence et du relief.

     

    Benjamin Shine et la tulle artistique

     

    Un peu de la chaleur du fer pour fixer les points essentiels et voilà de magnifiques créations, des portraits de toute beauté.

     

    Benjamin Shine et la tulle artistique

     

    Une technique originale et réaliste.

     

    Benjamin Shine et la tulle artistique

     

    Je vous laisse admirer

    https://www.youtube.com/watch?v=zV_yMmjwsS8

     

    https://www.youtube.com/watch?v=m7OrpDhb0VM

     

     

     

    Pour en voir plus : https://www.benjaminshine.com/

     

    Benjamin Shine et la tulle artistique

    Pin It

    2 commentaires
  • Igor Moiseyev Ballet. Winter Fantasy «Snowstorm»

     

    Toute la grâce et l’élégance des ballets russes. Une merveille !

     

    https://www.youtube.com/watch?v=l7lfeMG5NoU

    Pin It

    votre commentaire
  • Robert Fernier le peintre de la neige

     

    Robert Fernier est un artiste-peintre français né à Pontarlier en 1895, fondateur du musée Courbet à Ornans, artiste dont il était le cousin. Sa vie toute entière a été consacrée à l’art aussi bien en tant qu’artiste qu’en tant que promoteur de l’art et du patrimoine.

     

    Robert Fernier le peintre de la neige

     

    Au contact de Gustave Courtois et de Pascal Dagnan-Bouveret, il parfait son talent et sa pratique.

     

    Robert Fernier le peintre de la neige

     

    Amoureux de la Franche-Comté et particulièrement du Jura, il devient le chef de file d’une école de peinture régionale qui met en avant la ruralité et la beauté de la nature.

     

    Robert Fernier le peintre de la neige

     

    Devant ces œuvres évoquant la vie et les paysages de son Jura bien-aimé, on lui collera l’étiquette de « peintre de la neige ».

     

    Robert Fernier le peintre de la neige

     

    Il fut un fervent défenseur des œuvres comtoises, qu’elles fussent contemporaines ou du passé.

     

    Robert Fernier le peintre de la neige

     

    Dans les années 50, il se passionne pour ailleurs. Après un séjour au Maroc, en Algérie, il entreprend divers voyages vers Madagascar, les Comores, la Réunion, la Polynésie où il vivra quelques temps. Ses tableaux prennent un tournant complètement différent.

    Robert Fernier le peintre de la neige

    Robert Fernier le peintre de la neige

     

    Lorsqu’il rentre en France, Robert Fernier perd la vue en raison d’un glaucome en 1969. Dès lors, il se consacre  à l'établissement du catalogue raisonné des œuvres de Gustave Courbet, un travail qui a permis de rassembler quelques 2000 œuvres du peintre.

     

    Robert Fernier le peintre de la neige

     

    A sa mort en 1977, Robert Fernier laisse plus de 4000 œuvres conservées dans de nombreux musées ou dans des collections privées.

     

    Robert Fernier le peintre de la neige

    Robert Fernier le peintre de la neige

     

    Pour en savoir plus sur l’artiste voici un livre parlant de sa vie et dévoilant quelques-unes de ses plus belles œuvres : Robert Fernier – Regard franc-comtois.

    Robert Fernier le peintre de la neige

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Cry me a river

     

    Une chorégraphie de Andrew Winghart sur une chanson de Justin Timberlake superbement dansée par George Lawrence II

     

    https://vimeo.com/201897037?outro=1

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique