• Arthur-Louis Ignoré (ALI) et ses mandalas des rues

    Ali est un artiste urbain rennois.

     

    Arthur-Louis Ignoré (ALI) et ses mandalas des rues

     

    Il arpente le monde et laisse partout un mandala monochrome. En noir ou blanc, en acrylique, en craie ou à l’encre, peu importe.

     

    Arthur-Louis Ignoré (ALI) et ses mandalas des rues

     

    D’inspiration géométrique ou botanique on retrouve diverses influences culturelles.

     

    Arthur-Louis Ignoré (ALI) et ses mandalas des rues

     

    Ces œuvres sont une succession de déliés, de pleins et de vides, de contrastes.

     

    Arthur-Louis Ignoré (ALI) et ses mandalas des rues

     

    Il mélange la modernité à une certaine tradition culturelle orientale.

     

    Arthur-Louis Ignoré (ALI) et ses mandalas des rues

    Arthur-Louis Ignoré (ALI) et ses mandalas des rues

    Pin It

    2 commentaires
  • Mathieu Courdesses, le photographe des animaux en danger

    En paysage aride

     

    Mathieu Courdesses est un jeune photographe qui se spécialise particulièrement dans les photos animalières.

     

    Mathieu Courdesses, le photographe des animaux en danger

     

    Il ne retouche pas ou peu ses photos, car comme il le dit lui-même : "Je retouche très peu mes photos, la conception de mon travail n’est pas de rendre beau mais d’être le témoin d’un évènement naturel, d’une histoire, ou juste d’une lumière. Je souhaite montrer aux gens ce que j’ai réellement vu"

     

    Mathieu Courdesses, le photographe des animaux en danger

     

    Mais pour rendre un véritable hommage aux espèces qu'il immortalise, il faut bien les connaitre. C'est pourquoi notre artiste étudie leur comportement, leur façon de vivre. En effet pour déclencher au bon moment il faut être capable de prévoir la réaction de l'animal.

     

    Mathieu Courdesses, le photographe des animaux en danger

     

    Mathieu Courdesses s'est lancé dans un nouveau projet, photographier les espèces d'Afrique en voie de disparition et faire des expositions gratuites pour sensibiliser le public et de le mobiliser à la protection animale. "Le but est de récolter des fonds dans la protection de certaines espèces en voie de disparition, grâce à la vente des photos"

     

    Mathieu Courdesses, le photographe des animaux en danger

     

    Comme on peut le lire sur son site :

    "De l’impressionnant éléphant d’Afrique jusqu’au royal lion, c’est toute une faune qui est en train de disparaître petit à petit. Cela représente 3 conséquences majeures :

    - D’un point de vue purement animalier, l’extinction d’espèces rares.

    - Financièrement,  un colossal manque à gagner pour de nombreux pays d’Afrique dans lesquels le tourisme génère beaucoup d’emplois et l’un des plus gros apports économiques (Namibie, Botswana, Zimbabwe…).
      

    - Récupération de l’argent du braconnage pour acheter des armes et organiser des attentats.

    En Afrique, le braconnage fait disparaître un éléphant toutes les 15 minutes, et 4 rhinocéros par jour.

     

    Mathieu Courdesses, le photographe des animaux en danger

     

    Luttons ensemble :

    One Voice, une association célèbre impliquée dans la protection animale, a été sélectionnée pour être partenaire de l’évènement. Lors de l’exposition, vous pourrez participer activement à la protection de la faune africaine. En effet c’est 50% des recettes liées à l’achat des livres et des photographies  qui seront reversées à ces organismes. "

     

    Mathieu Courdesses, le photographe des animaux en danger

     

    Pour en voir plus sa page : http://mathieucourdesses.com/

     

    Mathieu Courdesses, le photographe des animaux en danger

    Pin It

    2 commentaires
  • Alexander Khimushin

     

    J’aime ce photographe qui va chercher dans tous les coins du monde les visages d’hommes, de femmes, d’enfants de groupes ethniques minoritaires uniques dans le monde.

     

    Alexander Khimushin

    Sibérie

     

    Des êtres humains qui, en raison de la mondialisation, des guerres, perdent leur identité nationale, leur langue, leurs traditions et souvent aussi leur vie.

     

    Alexander Khimushin

    Enfant tolofar

     

    Ayant pris conscience de cela, Alexander Khimushin a voulu montrer la diversité de l’humanité en faisant leur portrait souvent dans des costumes traditionnels. Et cela en essayant de sensibiliser le monde à cette situation qui fait qu’on écrase des minorités car elles n’entrent pas dans des cases, car elles gênent.

     

    Alexander Khimushin

    Femme d'Ethiopie du Sud

     

    Ces portraits sont un éloge à la diversité dans le monde. L’artiste espère ouvrir ainsi l’esprit à la tolérance.

     

    Alexander Khimushin

    Fillette Wakhan d'Afghanistan

     

    Découvrir l’autre, c’est le comprendre, mais c’est aussi un enrichissement personnel. On a beaucoup à apprendre au contact des uns et des autres pour peu qu’on le fasse dans le respect.

     

    Alexander Khimushin

    Homme Korcho d'Ethiopie

    Pour en voir plus, le site de l’artiste : http://khimushin.com/

     

    Alexander Khimushin

    Alexander Khimushin

    Pin It

    votre commentaire
  • La poya, cette montée en alpage, inspire les artistes

     

    Un documentaire du passé qui nous fait découvrir un art traditionnel et populaire de la montagne : la poya.

    La poya signifie « montée en alpage ». Dans le Pays-d'Enhaut, situé dans les Préalpes vaudoises, à 1 000 mètres d’altitude environ,  des artisans, des artistes manient le ciseau avec dextérité pour découper dans du papier de magnifiques et aériennes petites représentations de la vie Pastorale.

    Le réalisateur du documentaire, Jean-Claude Diserens, est allé à leur rencontre.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=prNar9ijefk

     

     

     

     

    La poya, cette montée en alpage, inspire les artistes

    Pin It

    1 commentaire
  • Takumi Kama la nature surréaliste

     

    Takumi Kama est un peintre surréaliste japonais très inspiré par la nature.

     

    Takumi Kama la nature surréaliste

     

    Que ce soit les insectes foliaires, les bonsaïs animaliers ou les animaux en écolières, la nature est toujours présente dans ses œuvres.

     

    Takumi Kama la nature surréaliste

     

    L’art du mimétisme des insectes semble fasciner l’artiste. Cette façon de disparaître aux yeux de tous tout en restant présent.

     

    Takumi Kama la nature surréaliste

     

    Sa façon de faire fusionner animaux et bonsaïs est fascinante. Nous nous retrouvons face à une entité étrange.

     

    Takumi Kama la nature surréaliste

     

    Quant aux dessins anthropomorphiques représentant des animaux en écolière, c’est pour lui une façon de lutter contre cette surprenante phobie, celle des lycéennes.

     

    Takumi Kama la nature surréaliste

     

    Il y a un réalisme incroyable dans la représentation de ces animaux. C’en est à couper le souffle.

     

    Takumi Kama la nature surréaliste

     

    Son travail long, minutieux, l’emploi de l’acrylique tout contribue à créer un monde en équilibre harmonieux où s’imbrique le vivant sous toutes ses formes. L’humain n’a qu’une place lointaine dans sa création. Pour une fois il est à sa place au sein de la création.

     

    Takumi Kama la nature surréaliste

     

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique