• Ndary Lô, sculpteur plasticien

     

    L’artiste Ndary Lô est né au Sénégal. C’est à Dakar qu’il a suivi les cours de l’école des beaux-arts.

     

    Ndary Lô, sculpteur plasticien

     

    C’était un homme de foi, foi en Dieu comme en l’humanité et poursuivait une recherche sur le thème de l'Homme, avec comme matériau de base le fer.

     

    Ndary Lô, sculpteur plasticien

     

    Il avait à cœur d’utiliser des matériaux ayant déjà servi afin de leur donner une nouvelle vie.

     

    Ndary Lô, sculpteur plasticien

     

    Ses « Hommes qui marchent », longues silhouettes métalliques, lui obtiennent  de nombreux prix, notamment Chevalier des Arts et Lettres de la République française et le Grand prix Léopold Sédar Senghor de la Biennale de Dakar en 2002 et en 2008.

     

    Ndary Lô, sculpteur plasticien

    Ndary Lô, sculpteur plasticien

     

    Puis dès 2008, il se lance dans une nouvelle approche en hommage aux arbres symbole de vie, à la lutte contre la désertification qu’il appelle « la muraille verte ». Ces grands arbres de fer voient souvent leur bout de branche se terminer par des mains.

     

    Ndary Lô, sculpteur plasticien

    Ndary Lô, sculpteur plasticien

     

    Hélas Ndary Lô est décédé prématurément le 8 juin 2017 d'un cancer dans un hôpital de Lyon alors qu’il n’avait que 56 ans.

     

    Ndary Lô, sculpteur plasticien

     

    Et voici un vidéo où Ndary Lô nous parle de lui, de son art.

    https://www.youtube.com/watch?v=1l0yVcbvJiQ

     

     

    Ndary Lô, sculpteur plasticien

    Ndary Lô, sculpteur plasticien

    Pin It

    2 commentaires
  •  Gerhard Richter, peintre polymorphe

     

    Gerhard Richter est un peintre allemand, né à Dresde en 1932. Sa vie fut marquée par la guerre qui l'a rattrapé dans son histoire personnelle. Son père ayant été incorporé dans l'armée allemande dû  partir se battre sur le front avant d'être capturé par les forces alliées et détenu dans un camp de prisonnier jusqu'à la fin de la guerre. Ce qui a complètement bouleversé la vie de famille.

     

     Gerhard Richter, peintre polymorphe

     

    Après de nombreux déménagements, élève intelligent mais peu assidu aux études, il quitta le secondaire pour une école professionnelle. Comme la plupart des garçons de son âge, dès 1942, il a été obligé d'adhérer à la section Pimpfe, un organisme préparant les enfants aux Jeunesses hitlériennes. Les années de guerre l'ont fortement bouleversé. La guerre et les traumatismes vécus ont fortement influencé le travail de l'artiste qu'il allait devenir. 

     

     Gerhard Richter, peintre polymorphe

     

    De toute sa carrière artistique, Gerhard a produit des oeuvres de styles et d'approches complètement différentes l'une des autres. Il a exploré tantôt le figuratif (paysages, natures mortes et scènes intimes...), tantôt l'abstrait. D'ailleurs à ce propos, il disait : « Les toiles abstraites mettent en évidence une méthode : ne pas avoir de sujet, ne pas calculer, mais développer, faire naître. »

     

     Gerhard Richter, peintre polymorphe

     

    Il était aussi devenu maître en photo-réalisme ou photo-peinture. Rien à voir avec l'hyperréalisme, car il ne reproduisait pas fidèlement le sujet. Au contraire, s'il le copiait, c'était pour mieux s'en éloigner

     

     Gerhard Richter, peintre polymorphe

     

    Pour en voir plus des oeuvres de Gerhard Richter : 

    https://www.gerhard-richter.com/fr/art/

     

     Gerhard Richter, peintre polymorphe

     

    Un film bouleversant sorti en 2018 : Werk ohne Autor, de Florian Henckel von Donnersmarck, s'est  inspiré de la vie et de l’œuvre de Gerhard Richter.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=Cg_dRmz5IV4

    Pin It

    2 commentaires
  • Duo acro-danse

     

     

    Une magnifique prestation pour ce duo qui tient à la fois de l’acrobatie et de la danse

     

    https://www.youtube.com/watch?v=flJenF59iU0

    Pin It

    votre commentaire
  • La Chambre - Bouvier/Obadia

    LA CHAMBRE de Joelle Bouvier et Regis Obadia / L'Esquisse

    Texte 'La Vie tranquille' de Marguerite Duras

    "Je n'avais plus envie de bouger du tout et cependant, en même temps, j'ai eu envie de m'en aller ou de ne plus les retrouver jamais. Non pas parce qu'ils m'avaient laissée toute seule ou par ennui, mais j'aurais voulu avoir la preuve que j'étais capable de le faire, le souvenir que j'avais été capable de le faire. C'est parce que mon corps était tellement lourd de fatigue que ma pensée s'en est allée si librement, si légère.

    J'ai pensé à la mer que je ne connaissais pas. Mes yeux étaient fermés, mais je ne dormais pas encore. J'aurais bien aimé à ce moment-là regarder une chose qui, comme ma fatigue, aurait été égale et sans fin. Je me suis endormie."

    Une femme dans un fauteuil. La caméra danse autour d'elle au son d’un texte de Marguerite Duras murmurés en voix off. Huit autres danseuses nous sont dévoilées comme piquées dans un mur. Les neuf danseuses résistent par des gestes d'évitement et de fermeture du corps aux tourmentes et aux éléments qui les harcèlent.

    Une chorégraphie qui m’a beaucoup impressionnée, à la fois féminine et à la fois brutale.

    Chorégraphie : Joëlle Bouvier, Régis Obadia

    Interprétation : Nathalie Million, Catherine Berbessou, Joëlle Bouvier, Bernadette Doneux, Florence Issembourg, Patricia Marie, Florence Perrin, Claire RIchard, Joëlle Rollet

    Texte : "La vie tranquille", de Marguerite Duras

    Musique live : Denis Levaillant

     

    https://www.youtube.com/watch?v=tLzYzCYZGSg

    Pin It

    votre commentaire
  • Charlotte Salomon La Vie ou le théâtre ?

     

    Née en 1917 Charlotte Salomon porte en elle le germe d’une folie poussant les membres de sa famille à se suicider : son arrière-grand-mère, sa tante, son oncle, sa mère. Un secret de famille qu’on lui tait mais néanmoins il y a en elle le poids du non-dit.

     

    Charlotte Salomon La Vie ou le théâtre ?

     

    Elle n’a que 9 ans lorsque sa mère fait le choix de quitter cette vie. Quand 4 ans plus tard son père se remarie avec une cantatrice Paula Lindberg alias Lévy, elle est heureuse d’avoir une figure féminine auprès d’elle tout en étant admirative de l’artiste qui entre dans leur vie.

     

    Charlotte Salomon La Vie ou le théâtre ?

     

    Mais Hitler arrive au pouvoir. Les conditions de vie des juifs sont de plus en plus difficiles. Brimés, volés, maltraités, assassinés, les portes se ferment. Lorsque Charlotte entre au conservatoire des beaux-arts, c’est presque en cachette. Et lorsqu’elle reçoit le 1er prix du concours, c’est son amie, une belle aryenne qui le recevra à sa place.

     

    Charlotte Salomon La Vie ou le théâtre ?

     

    Ses parents l’envoient se réfugier en France pour fuir les nazis et c’est là qu’elle se met à peindre dans l’urgence. Elle se met à créer avec fièvre, sans répit, une œuvre après l’autre « quelque chose de vraiment fou et singulier" dit-elle. Elle peint encore et encore sans relâche, des gouaches aux couleurs vives comme si elle tentait de conjurer le mauvais sort, comme si c’était le seul moyen de donner un sens à son existence. Dans cette frénésie, elle peindra 1300 œuvres en 2 ans.

     

    Charlotte Salomon La Vie ou le théâtre ?

     

    Sur l’une d’elle, elle se représente face à la mer, portant sur son corps le titre de son oeuvre : "Leben ? oder Theater ?"  Vie ? ou Théâtre ?

     

    Charlotte Salomon La Vie ou le théâtre ?

     

    Lorsqu’elle confie l’ensemble de ses créations à son médecin de Villefranche en 1943, elle lui dira dans un souffle « C'est toute ma vie ». 

     

    Charlotte Salomon La Vie ou le théâtre ?

     

    Elle se marie à un autrichien en fuite comme elle et elle portera son enfant. Mais après une dénonciation anonyme, Charlotte et son mari sont arrêtés, déportés à Auschwitz où Charlotte mourra le 10 octobre 1943, précédant son mari de 3 mois.

     

    Charlotte Salomon La Vie ou le théâtre ?

     

    Après la guerre, les œuvres de Charlotte seront rendus à ses parents.  Elles appartiennent aujourd’hui au Musée historique juif d'Amsterdam.

     

    Charlotte Salomon La Vie ou le théâtre ?

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique