• La jardin Mandala, Marc Grollimund, https://seligonia.wordpress.com -  YouTube

     

    Marc Grollimund est agriculteur. Il a la particularité d'associer magnifiquement la permaculture et l'art du mandala. Il nous parle de l'abondance générée par cette association dans le jardin, et partage ses conseils pour le mettre eu œuvre à son tour.

     

     

    https://www.youtube.com/watch?v=SAcgK_U7P9s

     

    Pin It

    3 commentaires
  • Quand nos animaux disparaissent…

     

    En Alsace, Jean-Paul se dévoue au grand hamster décimé par la culture intensive de maïs ; à Lyon, des chercheurs étudient les grenouilles stressées par l’éclairage public et le trafic routier… "Envoyé spécial" a rencontré ceux qui se battent pour sauvegarder nos animaux familiers. Entendrez-vous encore longtemps l’alouette chanter dans la prairie d’à côté ? Et aurez-vous la chance de voir un jour le hamster sauvage gambader dans les plaines d’Alsace ? Pas si sûr ! Les animaux du quotidien, ceux que l’on croise dans nos campagnes, sont eux aussi en voie d’extinction.

     

     

    Sensibiliser les agriculteurs.

    "Envoyé spécial" est allé à la rencontre de ceux qui se battent pour la sauvegarde de nos animaux familiers. En Alsace, Jean-Paul, un amoureux de la nature, se dévoue corps et âme pour le grand hamster décimé par la culture intensive de maïs. Il a monté son propre élevage et tente de sensibiliser les agriculteurs à cette cause. A Lyon, des chercheurs étudient les grenouilles stressées par l’éclairage public et le trafic routier. Tous espèrent les sauver de la disparition.

     

    Un reportage de Raphaële Schapira, Mathieu Rénier et Frédérique Prigent

     

     

    https://www.youtube.com/watch?v=W9X4lykh-aY

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Les nouveaux Robinsons du jardin

     

    Yves Gillen et Annick Bertrand ont décidé de changer de vie dans les années 70 et ont décidé de créer un jardin en bordure des marais avec lequel ils tentent de vivre en autarcie, loin de la société de consommation. 

    La question de savoir si la société d'aujourd'hui rend les gens heureux, ne se pose pas à les voir et les entendre. 

    Ils vivent en harmonie avec la nature, respectent le vivant y compris les petits dévoreurs de salades. 

    Les Jardins du marais sont nés et s'étendent sur 13 000 m². C'est un espace de liberté. Ces deux-là ont tout compris de la vie. Au lieu de s'attacher à l'argent, ils se sont attachés à l'essentiel, un attachement qui procure une vraie liberté.  Un rêve qui est à la portée de tous. 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=cl81-zqsz0U

    Pin It

    3 commentaires
  • Le potager de Bernard Bertrand (avec herbes, limaces et légumes)

     

    Bernard Bertrand jardine dans les herbes sauvages. visite de son potager.

    Et si on changeait notre façon de jardiner ? Si on respectait la nature en laissant pousser ce qui veut y pousser. On a le sentiment d'être enfin dans le respect de la nature, de la faune et flore.  Comme nous le dit Bernard Bertrand, le jardinage c'est aussi une question d'observation. 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=GGMgT_aTE-I&fbclid=IwAR1TWlyTuOAIfBDn4ki0R1WuZS4cdWbJTVRrMtNe3lBbVDDckx3W7OQq-SM

    Pin It

    2 commentaires
  • Aurelien Barrau : Comment habiter maintenant la Terre

     

    "IL n'y a pas de problème climatique, parce qu'en fait (...) ce serait une véritable imposture de le dire ainsi. Il n'y a pas non plus de 6ème extinction massive, il y a en réalité la première extermination drastique et délibérée de la vie sur terre."  

    Avec ces premiers mots, Aurélien Barrau, astrophysicien et philosophe, met les points sur les i. Avec réalisme, il nous fait le bilan de notre civilisation et de l'impact que nous avons sur la Terre, le vivant ainsi que sur la catastrophe qui s'annonce de plus en plus imminente.  Ce n'est pas le scientifique qui tire la sonnette d'alarme mais l'humain.

    Il est urgent d'opérer un virage à 180°, à révolutionner notre façon de vivre, de penser, d'être. 

    Le constat actuel est terrible : en une seule décennie, dans la branche du vivant qui comporte le plus grand nombre d'espèces et individus, la biomasse a chuté de  67%. Les points de non-retour annoncés ont déjà été atteint selon même les pires prévisions faites par les scientifiques.  Les animaux ne disparaissent pas mais sont tués, c'est un anéantissement biologique majeur. Les chiffres font état d'un bilan catastrophique.  Et un million d'espèce sont menacés à court terme. Et pourtant l'humain ne représente que 0,01% des espèces vivantes sur la Terre et est pourtant responsable de  85% des morts  depuis le début de l'ère industrielle.

    Aujourd'hui déjà 44 pays sont en état de stress hydrique majeur. Qu'en sera-t'il demain ? Le dégel du permafrost est 50 fois plus rapide que prévu et il libère du méthane et des agents pathogènes dont on ne sait pas les conséquence. 80 000km² de forêts disparaissent annuellement. Les forêts primaires disparaîtront d'ici la fin du siècle.  Et la liste de n'en finit pas de s'allonger. Le réchauffement climatique n'est pas la cause principale de nos problèmes mais l'une des causes parmi d'autres.  

    Et maintenant, que faisons-nous ?

    il ne suffit pas d'économiser l'eau de diminuer nos déchets et d’acheter local. Il faut entreprendre des actions plus concrètes, actives et urgentes sur ce qui fait le fonctionnement de notre société, tant politiquement qu'économiquement. La révolution écologique ne peut qu’aller de pair avec une révolution sociale, économique, politique, philosophique, poétique, éthique. Prenons nos responsabilités. 

    Il nous faut « redessiner notre manière d’habiter le monde ». nous dit Aurélien Barrau. 

    Une conférence hyper passionnante avec un langage accessible à tous. 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=EBBD_sWyNfM

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique