• Les pouvoirs cachés des arbres

     

    Les arbres se révèlent. Les chercheurs montrent qu'ils sont capables de communiquer et de s'allier pour se défendre. Les arbres sont aussi source de réconfort pour les adeptes de ces bains de forêt qui débarquent en Suisse.

    Je fais partie de celles et ceux qui ont besoin d'être proche, d'enlacer un arbre. J'ai réellement des ressentis physiques et émotionnels. La vie proche des arbres m'est essentielle. Après une promenade dans une forêt, j'en ressors ragaillardie avec un sentiment profond de bien être. Les arbres sont les liens entre le ciel et la terre. Ils absorbent par leurs branches, ils absorbent par les racines et un échange d'énergie, d'éléments divers se fait à travers eux. Etre proche d'eux, c'est profiter de ces échanges. 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=1y7yLflzYBQ

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Tourbières, trésors cachés de la montagne jurassienne - YouTube

     

    Ce film de 24 minutes vous invite à partir à la rencontre du monde extraordinaire des tourbières, patrimoine naturel si précieux du massif jurassien. De magnifiques images commentées vous transportent au cœur de ces espaces naturels discrets et mystérieux.

    L’équipe du Life tourbières du Jura a fait appel au réalisateur franc-comtois Jean-Philippe Macchioni pour concevoir ce film. Cet homme de terrain passionné, bien connu dans le domaine naturaliste, a de solides références : il a réalisé de nombreux documentaires sur la faune et sur la nature, ayant eu une large diffusion TV, aussi bien en France qu’au plan international, et qui pour certains ont été primés dans différents festivals. Pour ce film sur les tourbières jurassiennes, Jean-Philippe Macchioni s’est entouré de partenaires locaux : Xavier Brand pour le montage et Fabienne Boucart pour la musique. C’est Pierre-Alain de Garrigues, une des grandes voix en France, originaire du Jura, qui commente ce film, produit par Vie des Hauts Production à Besançon.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=vFT_9--L-eo

    Pin It

    4 commentaires
  • A la découverte d'un Rhône sauvage et surprenant - YouTube

     


    En Romandie, lorsque l’on évoque Genève, on pense plutôt « bitume, jet d’eau ou encore Salève »… mais, à priori, ça n’est pas à une étendue de nature que l’on associe à ce canton urbain du bout du lac. Et pourtant, Genève-ville est entourée d’une campagne surprenante et notamment d’un bord de Rhône très sauvage. A quelques kilomètres du centre ville, certains y voient même l’Amazonie… Qu'ils soient pêcheurs, paddleurs ou simples observateurs amateurs, des genevois nous racontent, au fil du Rhône, l'émerveillement et les ressources que leur apportent cette nature à portée de ville.

     

     

    https://www.youtube.com/watch?v=a8xKM6vmnq8

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Prélude Célia Collas

     

    Juste dix minutes d'apaisement au coeur de la nature. Il n'y a rien à en dire, juste à s'abreuver à ces images pour en repartir plus serein. 

    Enjoy ! 

     Cliquez sur le lien, la réalisatrice a préféré qu'on voit son travail sur Youtube pour pouvoir comptabiliser les vues.

     https://www.youtube.com/watch?v=OA9aZBYj4Vw

    Pin It

    5 commentaires
  •  

    Lionel et Laurent répertorient les oiseaux et tentent de sauver leur habitat

     

    Un canari s’est posé sur son berceau juste après sa naissance. Cela explique surement la passion de Lionel MAUMARY pour les oiseaux. Avec son éternel compère, Laurent VALLOTTON, ils les observent, les étudient, les photographient inlassablement. Une passion qui donne des ailes : ensemble, ils ont créé la station de bagage de la Dent de Jaman pour étudier la migration, puis l’Ile aux Oiseaux de Préverenges pour lutter contre la disparition de leur habitat.

    La patience est la vertu de l’ornithologue. Il faut se poser, prendre son temps, les oiseaux ne se montrent que s’ils en ont envie… Et pas un jour ne passe sans que Lionel Maumary, un des meilleurs ornithologues de notre pays les observent patiemment. Les oiseaux de chez nous, Sitelles, Rouges gorges, Pies bavardes, etc. comme les raretés, aigles criards et autres tichodromes, se laissent contempler par celui qui défend leur cause avec acharnement depuis plus de quatre décennies.

    Chaque automne, avec son vieux compère Laurent Vallotton, adjoint scientifiques au Muséum de Genève, ils longent les côtes de nos lacs à pied ou en bateau, munis de longue vue pour entreprendre le minutieux comptage de tous les volatils. Tous les oiseux sont comptés, répertoriés, tronçons par tronçons... La Suisse, château d’eau d’Europe, est une escale sur le chemin de la migration et un lieu exceptionnel pour les hivernants. De nombreuses espèces y séjournent à différents moments de l’année.

    Mais les paysages époustouflants du Léman, masquent une réalité moins rose. L’enrochement systématique des rives nuit à la survie et la reproduction des oiseaux. C’est pourquoi ils ont créé et construit l’Ile aux Oiseaux, à l’embouchure de la Venoge, qui est devenue pour de nombreuses espèces, un lieu important de de repos et reproduction.

    Nos deux compères furent les instigateurs de nombreuses autres initiatives pour la conservation et l’étude des volatils, comme la station de bagage de la Dent de Jaman, par exemple. Ils sont les auteurs de la bible des amateurs et ornithologues helvètes « Les oiseaux de suisse », elle pèse plus de 5 kilos et répertorient les 419 espèces d’oiseaux vus au moins une fois dans notre pays !

    Laurent lui, a réussi un coup de maître en rachetant pour le musée la collection Haller, l’une des plus grandes collections d’oeufs du monde... plus de 30'000 œufs d’espèce différents, une collection riche et bigarrée!

     

    https://www.youtube.com/watch?v=2Z8YnYpZGlw

     

     

     

    Pin It

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique