• Amazon.fr - Aeternia - tome 02 - L'envers du monde - Katz, Gabriel - Livres

     

    Le culte d’Ochin et les adeptes de la déesse s’affrontent par l’intermédiaire de leur grand champion respectif. Leth Marek doit affronter le corbeau mais Leth Marek a été lâchement assassiné par ceux-là même qu’il croyait défendre. La traîtrise et le crime n’étaient pas du côté où il les attendait. Tout à son chagrin d’avoir perdu celui pour lequel il avait un attachement sincère, c’est au danseur de défendre les adeptes d’Ochin.

    Quant à Varian, le jeune prêtre chroniqueur, son ambition l’amène à découvrir ce qu’il aurait préféré ignorer.

    Mais quel est donc ce nécromant qui a ouvert les portes de l’autre monde, les portes d’Aeternia et dans quel but.

    Un second tome qui  nous surprend. Tous les scénarios que nous aurions imaginés, sont faux. L’auteur nous frappe d’un déroulement inattendu où l’horreur côtoie le crime. Ce second volume remplit mes espérances. Il y a de l’action, de l’imprévu bref je n’ai aucun regret d’avoir lu ce diptyque bien au contraire.

    Pin It

    2 commentaires
  • Amazon.fr - La faute de l'orthographe : La convivialité - Matagne, Kevin,  Hoedt, Arnaud, Piron, Jérôme, Blanchet, Philippe - Livres

     

    Nous avons été prof de français. Sommés de nous offusquer des fautes d'orthographe, nous avons été pris pour les curés de la langue. Nous avons écrit pour dédramatiser, pour réfléchir ensemble et puis aussi parce qu'on a toujours pensé que l'Académie Française avait un vrai potentiel comique.

    "Les deux belges qui veulent simplifier la langue française" : tout est faux dans cette phrase. Pas "simplifier" mais bien faire preuve d'esprit critique, se demander si tout se vaut dans notre orthographe. Pas deux belges, mais bien deux curieux qui veulent transmettre le travail des linguistes de toute la francophonie, pas même la "langue française", seulement son orthographe. Car l'orthographe, c'est pas la langue, c'est juste le code graphique qui permet de la retranscrire.

    Passion pour les uns, chemin de croix pour les autres, elle est sacrée pour tous. Et pourtant, il ne s'agit peut-être que d'un énorme malentendu.

    Arnaud Hoedt et Jérôme Piron sont linguistes de formation. Ils ont vécu 25 ans sans se connaître, mais c’était moins bien. Ils ont ensuite enseigné pendant 15 ans dans la même école. Quand Arnaud participe à la rédaction des programmes de français en Belgique, Jérôme se spécialise en médiation culturelle.

    En 2016, ils écrivent et mettent en scène le spectacle « La Convivialité », au Théâtre National de Bruxelles. Ce spectacle conférence qui traite de la question du rapport dogmatique à l’orthographe tourne depuis 3 ans dans toute la francophonie. Dans la foulée, ils publient l’ouvrage « La faute de l’orthographe », aux éditions Textuel. Ils se définissent comme suit : « Linguistes dilet(t)antes. Pédagogues en (robe de) chambre. Tentent de corriger le participe passé. Écrivent des trucs. Vrais-Faux Comédiens. Bouffeurs d’Académicien ».

    A la question « est-ce que ça se dit ? « , Arnaud et Jérôme répondent invariablement « oui, tu viens de le faire ».

     

    Un spectacle conférence qui dit les choses avec humour, mais c'est aussi un livre  « La faute de l'orthographe », aux éditions Textuel. 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=5YO7Vg1ByA8&feature=youtu.be&fbclid=IwAR3tilnFeoxeCcIWM7sDyx0hpKkxt5qQHPGhPh7PuMOFvVHAjWrAZ0cfkyY

     

    Pin It

    3 commentaires
  • Gabriel KATZ – Aeternia 1. La marche du prophète

     

    Leth Marek, champion d’arène, va prendre une retraite bien méritée. Avec ses fils il va emménager dans une ville où la culture est essentielle : Kyrénia.  Sur le chemin, Leth défend une jeune femme, prêtresse d’un nouveau culte, sur le point d’être assassinée par un groupe d’hommes se vantant de défendre la grande Déesse. Mal lui en prend car la vengeance de ces hommes va être terrible. Perdu, il sera accueilli par la communauté de la jeune femme. Leth Marek comprend qu’en défendant ces gens, il tient peut-être le moyen de se venger du mal qu’on lui a fait.  

    Meurtres, intrigues, trahisons, avidité, guerre du pouvoir, tous les tenants sont là pour faire de ce roman fantaisie un moment de plaisir. Sauf que je suis restée quelque peu sur ma faim.  Je commence à lire la suite et j’espère que j’y trouverai plus de profondeur.

    Pin It

    2 commentaires
  • Diney COSTELOE - Le soldat oublié

     

    Au cours d’une réunion publique ayant trait sur la construction d’un lotissement dans la commune anglaise, Charlton Ambrose, une grand-mère jette un pavé dans la mare en dévoilant un pan de l’histoire communale. La route devant desservir le lotissement passe à travers un bosquet de 9 arbres plantés en mémoire de soldats originaires du village tombés lors de la 1ère guerre mondiale. 8 arbres portant le nom d’un soldat et un 9ème planté mystérieusement au nom du soldat inconnu.

    Une journaliste, présente sur les lieux, décide d’enquêter sur ce mémorial. Au cours de ses recherches elle met à jour un pan de l’histoire.

    Un roman sympa traitant de la place de la femme à cette époque, des conditions de vie dans les hôpitaux de guerre, sur le front, de la place de la mémoire collective mais aussi sur le sort réservé à certains soldats accusés souvent à tort de désertion.

    Une histoire émouvante, forte, peut être l’auteur aurait-il pu le traiter plus en profondeur.

    Pin It

    1 commentaire
  • Isabelle BAUTHIAN -  Grish-Mère

     

    A Landor se trouve l’école des factotums, des futurs serviteurs entrainés à toutes les disciplines y compris guerrières, à toutes les philosophies, à tous les enseignements… des combattants parlant des dizaines de langues, ayant un savoir de plusieurs siècles d’histoires, capables de remplir n’importe quelle tâche y compris ménagère. Il en sortira des maîtres es tout qui excellent partout. Au cœur de cette école, un jeune factotum Sylve a été trahi par un homme en qui il avait mis sa confiance. Celui-ci a volé une précieuse statuette chez son employeur. Un vol qui le déshonore, qui risque de le voir condamner à mort. Avant de subir le châtiment, Sylve souhaite sauver son honneur en retrouvant la statuette pour la rendre à l’employeur. Une quête qui va l’entraîner dans des aventures inattendues où sa vie sera perpétuellement en danger. Il va se retrouver prisonnier de la Guilde des épiciers qu’il devra servir avec la garantie de lui permettre de poursuivre son but. C’est ainsi qu’il arrive à Grish-Mère. C’est au cœur d’une société matriarcale qu’il va devoir déjouer bien des pièges tout en ayant conscience d’être aussi un pion entre les mains des épiciers.

    Mais dans cette aventure, si Sylve perd ses illusions, il va aussi briser les carcans que son éducation a tissé. Son statut de prisonnier va-t-il le libérer ?  Où va-t-il l’entrainer dans un autre enfermement ?

    J’ai beaucoup aimé ce livre haut en couleur. Un roman de fantasy qui aborde des thèmes aussi divers que le racisme, l’homophobie, le féminisme, la misanthropie…

    Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique