• Michael Crichton - Daniel H. Wilson  La menace Andromède

     

    Suite de « la Variété Andromède », ce roman peut se lire indépendamment du 1er.

    Cinquante ans auparavant, une étrange bactérie nommée Variété Andromède avait contaminé une zone de l’Arizona occasionnant la mort de toute une ville. La bataille fut rude pour contrôler cette entité.

    Aujourd’hui en plein cœur de l’Amazonie, une anomalie apparait, une anomalie autour de laquelle on détecte Variété Andromède. Mais le gouvernement américain avait anticipé la possibilité que cela puisse arriver et avait créé à cet effet un groupe appelé : Vigilance éternelle.  Ainsi des scientifiques divers sont envoyés pour déterminer les risques, la dangerosité de la bactérie, son évolution et le moyen de la contrôler et peut être de la supprimer. Or il s’avère que Variété Andromède a muté et que deux différentes entités se développent. Et cette chose continue de muter, de tuer et de prendre possession de la Terre.  Elle sème la mort, le chaos, la terreur. L’équipe de scientifiques sur le terrain va payer un lourd tribut à la chose mais c’est à ce prix qu’on peut espérer sauver l’humanité… peut-être.

    J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire dans la première partie. Mais une fois bien installée dans la lecture, j’ai été happée par le récit. C’est terrifiant à souhait.

    Il faut rajouter que Michaël Crichton n’est pas l’auteur du tout de cette suite puisqu’il était décédé au moment de son écriture. L’auteur est un diplômé en intelligence artificielle et robotique : Daniel H. Wilson.

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    Michel BUSSI – J’ai dû rêver trop fort

     

    Nathy est hôtesse de l’air, mariée et mère de 2 filles. Lorsqu’elle découvre son plan de vol pour les semaines à venir, c’est un bon dans le passé qu’elle fait.  En effet, 20 ans auparavant, elle avait le même plan : Montréal, San Diego, Barcelone, Djakarta.

    Ce retour vers le passé la ramène à une histoire forte et passionnée qu’elle a vécu. Mais étrangement qui cherche à faire revenir au jour ce passé ? Et surtout pourquoi ? De coïncidences en coïncidences le doute n’est plus permis, quelqu’un tire les ficelles, quelqu’un essaye de la manipuler ?

    Désolée mais je pense que l’auteur devrait écrire moins fréquemment et construire de vraies histoires. Je me suis ennuyée, nous sommes loin de la qualité des 1ers romans. Je pense que mon histoire avec Bussi va s’arrêter là.

    Pin It

    2 commentaires
  • Guy-Louis ANGUENOT – Nos gens d’ici

     

    La suite du titre de ce recueil de nouvelles du terroir comtois est « émouvants et drôles ». Et oui, ça l’est bien émouvants et drôles. Des leçons de vie, de bon sens, des respects, de pensées. Comme vous pouvez le constater, j’ai adoré ce livre. Et je l’ai parcouru avec bonheur. J’ai pris le temps de le lire posément afin de m’imprégner de chacune des histoires. Les mots ont une saveur bien de chez nous et pourtant les histoires sont universelles, elles pourraient avoir lieu partout ailleurs. De belles histoires, de belles personnes. Tout n’y est pas rose, le drame côtoie l’humour mais c’est l’histoire de la vie au cœur de nos campagnes, une histoire qui se prolonge dans le temps.

    A lire, ce n’est que du bonheur.

    Pin It

    2 commentaires
  • Mahi BINEBINE – Le Seigneur vous le rendra

     

    De prime abord, on serait tenté de penser que cette histoire est un conte oriental. Le petit dernier d’une famille monoparentale est loué à des mendiantes car sa bonne mine, sa bonhommie naturelle en font un bon fond de commerce. Mais un bébé a pour destinée de grandir. Or il est hors de question que Mimoun suive le chemin dévolu par la nature. Pour contrarier ses penchants naturels à la croissance, sa mère l’enserre dans des bandelettes, le sous-nourrit Bébé il est, bébé il restera.  Mais si le corps ne se développe plus qu’au ralenti, le cerveau de Mimoun fonctionne bien et notamment son sens de l’observation lui permettant de découvrir la nature humaine.

    Par l’intermédiaire de ce bébé que l’on prive de liberté, d’éducation, d’autonomie, c’est la société que l’auteur décrit et décrie. Une société muselée, carencée, abusée, empêchée C’est en se libérant du carcan dans lequel on l’enferme, que la société à l’image de Mimoun grandira et se libérera. Pour autant, au cœur de l’enfermement, il y a un apprentissage à faire, une observation permettant de jauger ce qui entoure.

    J’ai beaucoup aimé cette histoire, son ton est léger bien que le sujet ne le soit pas, l’humour est présent malgré la noirceur de l’histoire.

    Pin It

    2 commentaires
  • Christian JACQ - Horemheb, le retour de la lumière

     

    Une nouvelle page d’Histoire de l’Egypte antique du prolixe mais passionnant Christian Jacq

    Akhenaton et Néfertiti son épouse morts, l’Egypte tente de sortir du marasme dans lequel le Pharaon a plongé le pays. L’armée a été démantelé, la population a été appauvrie, tout est laissé à l’abandon, la situation tant économique que sociale est catastrophique

    Le jeune scribe royal Horemheb est persuadé qu’il faut revenir à l’ancienne religion, au culte D’Amon et c’est ainsi qu’il met au pouvoir le très jeune Toutankhamon. Visionnaire, acharné à la tâche, foncièrement honnête, Horemheb se donne corps et âme au redressement de l’Egypte, prêt à tous les combats pour que la lumière revienne éclairer le pays, sortir du chaos et cela en dépit des complots ourdis par les fidèles au Dieu Aton près à tous les crimes afin de retrouver le pouvoir.

    Intrigues, espionnages, crimes émaillent le roman. Les thrillers n’ont rien à envier à l’Histoire. Un roman passionnant, une écriture facile à lire. Tout est là pour faire de cette histoire un succès comme tous les romans de Christian Jacq.

    Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique