• Ian MANOOK – Askja

     

    Cette fois Ian Manook nous entraîne au cœur de l’Islande.

    En même temps ou quasiment deux meurtres de femmes sont signalés en deux endroits différents mais sans cadavres avec deux présumés coupables qui ont tout oublié. Pourtant le sang retrouvé sur les lieux prouve bien qu’il y a bien eu deux crimes sauvages. Mais où sont les corps ?  Pour l’inspecteur Kornelius Jakobson et son équipe, l’imbroglio ne fait que commencer.  Et lorsqu’un sniper inconnu s’en prend à des véhicules de touristes, les choses se compliquent encore.

    Kornelius Jakobson est dépassé par les événements. Tant au niveau de l’enquête que de sa vie privée, d’autant plus que les deux finissent par se rejoindre.

    Un thriller sombre mais non dénué d’humour dans le paysage sauvage de l’Islande. Une belle écriture fluide et agréable de l’auteur. Pour les amateurs du genre, du plaisir en perspective ;

    Pin It

    votre commentaire
  • Monica SABOLO – Eden

     

    Un roman qui se situe au sein d’un village où les Amérindiens survivent auprès de blancs pas toujours très bien intentionnés envers eux. Mais plus que le rejet d’une communauté par une autre, c’est la difficile métamorphose des adolescents qui est raconté mais aussi  ce pouvoir que s’autorisent des hommes sur les femmes amérindiennes qui est dénoncé, ici. Des hommes qui ne voient chez les femmes, les jeunes filles   des moyens de soulager les libidos. Viols, étranges disparitions de femmes de tous âges parfois de jeunes hommes sont fréquents surtout depuis que les compagnies d’exploitations forestières exploitent tant la forêt que les humains.

    Dans ce milieu, Lucy une jeune blanche étrange, Nita, Kishi, Scott, Conrad, Awan, jeunes autochtones évoluent dans un climat oppressant de violence, de légendes, rituels et traditions tant bien que mal.

    Mais lorsque Lucy est retrouvée nue, violentée et violée, l’esprit perdu, tout se déchaîne. Des hommes sont agressés de façon bestiale. Animaux ? Humains ? Esprits de la forêt revenus venger les âmes innocentes ?

    Un roman fabuleux qui nous entraine dans une descente aux enfers au sein d’un monde où les traditions d’hier sont encore très présentes et vivante. Parmi la beauté sauvage de la nature profonde règnent des mystères que nul ne peut appréhender.

    Je suis complètement entrée dans le monde littéraire de Monica Sabolo.

    Pin It

    votre commentaire
  • Ian MANOOK - la mort nomade

     

     

    Yeruldelgger, ancien commissaire d’Oulan Bator la capitale de la Mongolie a décidé de quitter la police et de faire une retraite au cœur du désert pour renouer avec les traditions ancestrales.

    C’est au cœur de sa retraite solitaire et méditative qu’une foule de gens va se mettre à le suivre, que les cadavres semblent tomber partout autour de lui.  Des morts tués selon des rites traditionnels. Au cœur de ce pays vérolé par des multinationales exploitants les sous-sols en le polluant, en rejetant la population, un vent de révolte gronde.

    Notre commissaire en retraite se voit embarquer dans une drôle d’enquête et va se retrouver dans la situation d’un héros à son insu.

    Une enquête policière au cœur de la steppe mongolienne passionnante. J’ai aimé ce roman.

    Pin It

    3 commentaires
  • Jean-Christophe RUFIN  - Les 3 femmes du consul

     

    Aurel Timescu Consul adjoint vient d’être affecté à Maputo, la capitale du Mozambique. Le sport favori du diplomate est de trouver les astuces nécessaires pour en faire le moins possible. Dans un premier temps, il s’installe à l’hôtel Dos Camaroes, complètement désert. Et pour cause, son patron est un vieil alcoolique grincheux au caractère invivable. Homme impossible, laid et pourtant prisé par les femmes. Une première épouse française de retour pour essayer de grapiller quelques sous, une seconde vivant séparée de lui mais mère de leur fils commun et une très jeune femme auprès de lui enceinte de ses œuvres.

    Lorsqu’on retrouve son cadavre flottant dans sa piscine et que sa première épouse se retrouve accusée du meurtre et enfermée, le redoutable enquêteur en lui flaire une affaire plus complexe qu’il n’y parait.  Avec son instinct, ses méthodes pas très orthodoxes, Aurel Timescu va mettre au jour un trafic mettant le gouvernement dans une position peu enviable.

    Un enquêteur bien singulier, des méthodes surprenantes et une enquête rondement menée dans ce roman agréable à lire et distrayant.

    Pin It

    2 commentaires
  • Résultat de recherche d'images pour "José FRECHES - La petite voleuse de la soie."

    L’histoire se passe en Chine au IIIème siècle de notre ère. A cette époque la Chine garde jalousement le secret de la soie et l’empereur de la dynastie Han en est le dépositaire.  Que ce soit la plante hôte des vers à soie, le mûrier, le procédé de fabrication de la soie en elle-même, le tissage, la finesse de la broderie, tout est absolument sous le sceau du secret. Quiconque ose parler, quiconque oserait sortir ne serait qu’une once de soie du lieu interdit, périra sur le champ.

    C’est là que finira par arriver Etoile du Nord, petite orpheline, enlevée et enfermée dans l’une des fermes aux cocons dont le rôle était de s’occuper des vers à soie. De brodeuse aux doigts d’or, elle finira même par occuper le poste fort envié et destiné aux hommes de maîtresse de la soie. Mais le destin est bien curieux. Tant de personnages gravitent autour d’elle : un vieil ermite que l’on vient consulter de loin pour sa sagesse, un général ambitieux, une jeune esclave jalouse qui finira pas être sa plus fidèle alliée, un prince charmant.

    Et l’amour va perturber le destin de la Chine, provoquer la chute de la famille Han.

    Une formidable histoire historique où l’on découvre le monde fascinant de la soie et les traditions séculaires de la Chine.

    J’ai vraiment adoré cette lecture. Un auteur que je relirai avec plaisir.

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique