• Brigitte GIRAUD       -  Un loup pour l’homme

     

    1960 en pleine tourmente, Antoine est incorporé pour aller en Algérie. Il doit laisser Lila son épouse enceinte. Il refuse de porter une arme et c’est en tant qu’infirmier qu’il partira pour Sidi-Bel-Abbès.

    Il découvre un autre monde où   colons et   indépendantistes se déchirent, où les fellaghas, le FNL,  les pieds-noirs et les Algériens se heurtent dans une incompréhension totale. Les uns cherchant à sauver le colonialisme, les autres cherchant à s’en libérer pour retrouver leur indépendance. L’ambiance s’alourdit, les actes de violence, de terrorisme sont de plus en plus nombreux.

    Antoine reçoit les blessés et parmi eux Oscar, un amputé de la jambe. Oscar ne parle pas, plongé dans un complet mutisme il semble hors du temps, hors de la vie. Petit à petit Antoine réussit à instaurer une forme de relation avec lui. Personne ne sait l’histoire de la jambe perdue d’Oscar, personne ne connait rien de cet homme. Antoine s’attache à créer un climat de confiance pour l’aider à progresser. Mais surtout Oscar donne un sens à la présence d’Antoine au cœur de cette guerre.

    Lila quant à elle, refuse de rester seule en France. Elle décide de rejoindre son homme en Algérie. Antoine regrette d’avoir voulu la protéger en lui racontant une version allégée, presque idyllique de l’Algérie. Il lui a tu les sabotages, les exactions, la guerre.

    Mais Lila est une femme forte. Elle se tient auprès de son mari, elle accouche d’une belle petite fille avant d’être obligée à son tour de quitter le pays lors de l’évacuation générale des civils.

    C’est une histoire où la violence est suggérée mais où la violence des sentiments est bel et bien présente. C’est l’histoire de ses parents que l’auteure nous raconte. La petite fille née au cœur de la tourmente, c’est elle. Antoine et Lila sont ses parents.

    C’est une histoire au cœur de l’intime, au sein de la fraternité.

    Pin It

    votre commentaire
  • Raphaël DELPARD – L’enfant qui parlait avec les nuages

     

    Clarisse s’apprête à prendre son premier poste d’institutrice dans la Sarthe en cette année de guerre 1918 où bien des familles sont soit dans le deuil, soit dans la crainte.

    Son oncle est le principal employeur de cette région rurale et des milliers de tisserands travaillent pour lui.

    Le jour où Clarisse rencontre Mina une petite bohémienne aveugle avide d’apprendre, elle prend une décision qui va perturber ses relations avec les habitants du lieu.  Ayant eu connaissance de la méthode Braille pour l’apprentissage des jeunes aveugles, elle intègre Mina au sein de la classe. Tout se passe bien avec les enfants mais la superstition règne dans le cœur de la campagne. Une bohémienne, ça a le mauvais œil, ça mange les bébés, ça se fourvoie avec les loups… Les choses vont s’envenimer plus encore lorsqu’elle récupère des enfants handicapés. La population lui devient complètement hostile.

    Un roman qui relate les superstitions qui nous semblent bien arriérées aujourd’hui. Une héroïne investie de sa mission d’enseignante qui prend son rôle très à cœur et qui lutte pour que le droit à l’éducation soit dispensé à tous.

    Pin It

    votre commentaire
  • Valentine GOBY -  Des corps en silence

     

    Deux femmes à deux époques différentes pleurent chacune leur amour disparu.

    L’une refuse de déposer les armes, la seconde a déjà baissé les bras depuis longtemps. Un point commun entre les deux, le besoin de sentir encore leur corps vivant. L’une et l’autre ont besoin d’aimer, d’être aimée pour laisser leur corps exprimer toute sa sensibilité et exister. Mais la ressemblance s’arrête là entre les deux histoires. Pour Claire notre contemporaine, l’amour pour son mari est éteint. Et avec cet amour, c’est tout son projet de vie, son espoir en l’avenir qui s’est éteint. Pour Henriette, dont nous découvrirons qu’elle a marqué la petite histoire de la France, le combat est de reconquérir son mari, cet homme qu’elle aime et pour qui elle a voulu rester séduisante, surprenante. Pour l’une comme pour l’autre la perte du désir (le sien et celui de l’autre) est insoutenable.

    Un livre déconcertant, une autre façon de parler de l’amour.

    Pin It

    votre commentaire
  • Ismail KADARE – La pyramide

     

    L’édification d’une pyramide, celle de Chéops dans le roman, se fait dans l’asservissement, la mort, la souffrance, la maltraitance de milliers d’ouvriers, une population entière réduite en esclavage. Le roman dénonce le totalitarisme, la dictature, la mégalomanie d’hommes qui pour une idée de grandeur exigeait l’édification de ces tombes gigantesques qui resteront la marque du pouvoir, de l’exploitation du peuple à travers le temps.

    Un roman lourd, oppressant que j’ai eu beaucoup de mal à lire. Historiquement intéressant pour ceux qui s’intéressent à l’Egypte et à ses pyramides intemporelles.

    Pin It

    votre commentaire
  • Eric Faye  - Eclipses japonaises

     

    Ce roman parle des enlèvements d’étrangers par la Corée du Nord dans les années 1970-80. Ceux-ci avait pour obligation de former des espions  nord-coréens à la langue  et aux coutumes du pays du kidnappé. Les japonais était visé le plus souvent mais il y a eu aussi des sud coréens, des malaisiens,des américains, des chinois… et même 3 françaises. Des centaines de personnes enlevées.

    Ainsi Eric Faye raconte les destins brisés de tous ces jeunes gens kidnappés, des jeunes ados parfois et souvent des jeunes femmes. Mais aussi celui de leurs proches ignorants ce qu’il était advenu à leurs disparus.

    Les années se passent, les kidnappés finissent par faire leur vie dans cette Corée qu’ils pensent ne jamais pouvoir quitter. Ils se marient, ont des enfants.

    Jusqu’à ce que la Corée acculée par la communauté internationale finisse par avouer et laisser repartir certains des kidnappés en 2002. La Corée prétend que les autres sont décédés par accident, suicide ou maladie mais sans apporter de preuves convaincantes.

     

    Une histoire que je découvre, raconté de façon romancée par l’auteur. Un roman passionnant et une page d’histoire surprenante.

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique