• Robert Charles WILSON – Vortex

     

    La suite de la trilogie après Spin et Axis. Cette fois la trame de l’histoire se trouve dans deux époques différentes.

    Dans un premier temps Sandra Cole un médecin accueille un jeune vagabond Orrin. Elle doit évaluer son état psychologique. Bizarrement le policier, l’agent Bose qui a ramené ce jeune garçon   très introverti, s’intéresse à lui et souhaite attendre les résultats de l’évaluation de Sandra. La curiosité du médecin est piquée mais elle est à son comble lorsque l’agent Bose lui confie une copie de carnets qu’aurait écrits Orrin. Il s’agit d’un récit se déroulant dans le futur celui de Turk Findley et d’Isaac Dvali qui réapparaissent dix mille ans après leur disparition d’Equatoria et d’une jeune femme à double personnalité Treya-Allison. Il se retrouve sur un genre d’archipel flottant se dirigeant vers la terre, Vox.  Chaque individu sur cette plateforme est équipé d’une genre de puce, un nœud qui le connecte à une interphase reliant chaque individu de la structure. Türk et Isaac sont considérés comme des divinités du fait de leur présumée proximité avec les Hypothétiques. Leur but est de rejoindre les hypothétiques et de communiquer avec eux par l’intermédiaire de Türk et Isaac émissaires présumés.

    Ce dernier opus clôt la série avec brio. Un bon moment de lecture. 

    Pin It

    votre commentaire
  • Robert Charles Wilson - Axis

     

    Voici donc le deuxième volume de la trilogie des spins. Il ne s’agit pas de la suite du précédent tome mais d’une autre histoire qui se passe quelques décennies après.

    Lise Adams a traversé l'Arc pour aller sur la planète Equatoria. Elle est à la recherche de son père disparu. Celui-ci s’intéressait de près aux quatrièmes et aux Hyphothétiques. Avec l’aide de Turk, un aviateur qui deviendra son amant, elle se lance à la poursuite d’une vieille martienne qui apparait aux côtés de son père sur une vieille photo. Mais cette femme intéresse aussi le gouvernement prêt à tout pour la retrouver même à faire disparaitre ceux qui les gênent.

    Lorsqu’ils la trouvent, ils découvrent un étrange enfant qui pourrait devenir un lien entre les humains et les Hyphothétiques. Cet enfant attise toutes les convoitises.

    Tout d’abord, pour ne pas être déçu il faut se couper du précédent livre particulièrement brillant, ne pas chercher à les comparer. L’histoire est différente, elle se passe dans un laps de temps plus bref. Alors seulement vous pourrez l’apprécier pour ce qu’il est et ne pas vous laisser influencer par le précédent.  Autre histoire, autre temps, autre monde, autres personnages, la seule ligne commune restent les Hyphothétiques. Nous allons peu à peu en savoir un peu plus sur eux. J’ai bien aimé aussi ce tome qui m’a tenu aussi en haleine. Et j’ai hâte de lire le 3ème volet.

    Pin It

    1 commentaire
  • Robert Charles Wilson – Spin


     

    Jason et Diane, frère et sœur ainsi que leur ami Tyler voient disparaître brutalement les étoiles du ciel. La Terre entre à cette seconde dans une nouvelle ère. Une étrange barrière entoure la planète, l’emprisonnant ? la protégeant ? Nul ne le sait encore. Et qui donc a déployé le spin, car c’est ainsi qu’on nomme le phénomène ? Et dans quel but. Mais les terriens n’ont pas fini d’être étonnés. En effet hors du spin le temps s’écoule des millions de fois plus vite que sur la Terre. La fin du monde s’approche à toute vitesse car le soleil se meurt déjà. Y a-t-il une solution pour échapper à l’inéluctable fin ?

    Comment résumer un roman aussi riche et fascinant ? A moins de tout dévoiler, mon résumé est forcément réducteur. Ce premier volet d’une trilogie est absolument passionnant.  J’ai adoré.

    Il s’agit d’une trilogie mais ce premier volet se suffit à lui-même. Donc vous pouvez tranquillement lire celui-ci sans avoir besoin d’aller plus loin. De toute façon, une fois lu, vous aurez envie de savoir ce que l’auteur a inventé de plus pour nous tenir en haleine.

    Pin It

    votre commentaire
  • FAHIM, Xavier Parmentier, Sophie Le Callennec – Un roi clandestin

     

    L'histoire d'un petit garçon de 7 ans Fahim obligé de fuir son pays le Bengladesh avec son père laissant sa mère, sa soeur, son jeune frère. En effet jeune prodige d'échec qui remporte tous les concours alors qu'il sait à peine marcher, on le menace d'enlèvement.

    Arrivé en France c'est une vie dans la clandestinité qui l'attend. Par chance, il trouve un club d'échec celui de Créteil où on l’accueille et où il peut s'entraîner. Très vite on reconnait son jeune génie. Mais on leur refuse les papiers et le père et l'enfant se retrouve dans la clandestinité.

    C'est bouleversant car on y apprend le quotidien de tous ces migrants qu'on fustige : la peur, la faim, l'hébergement. J'y ai appris qu'un enfant n'est pas expulsable de France mais ses parents si avec des cas dramatiques de séparation familiale et avec des enfants qui finiront dans la rue jusqu'à leur présumée majorité où on les expulsera. Bravo la France terre d'asile.

    Pour en revenir à Fahim, toute une chaîne d'amis tentera de leur faire obtenir le sésame. Mais c'est au père de prouver que son fils est en danger dans son pays. Et ce n'est pas possible. Ils finissent à la rue. Fahim perturbé perdra pied, le bon élève à l'école se laissera couler, le champion se laisse déborder.

    Mais son entraineur qui est aussi celui qui a co-écrit le récit, s'acharne à le faire travailler encore et encore. Et à onze ans, il devient champion de France d'échec mais toujours sdf et sans papier.

    Ce livre est bouleversant, et j'ai versé des larmes sur bien des pages. Je garde une pensée pour tous ces hommes, femmes, enfants qui fuient la guerre, la misère, la violence pour se retrouver dans le dénuement le plus complet, haïs, bafoués, rejetés.

    Pour Fahim aussi l’expérience fut rude et il aura besoin de temps pour se reconstruire. Un livre à lire pour comprendre la vie des clandestins, des sans-papiers.

    Pin It

    3 commentaires
  • Anne BRAGANCE – Une affection longue durée

     

    Florent et Béatrice sont un couple que la rouille (comme le chantait Maxime Leforestier) a saisi. Ils ne partagent plus rien, la lassitude les a pris. La seule chose qu’ils ont en commun sont leurs trois enfants : Sabine, Sophie et Sylvain.

    Un jour de guerre lasse, Florent abandonne sa famille. Il s’installe avec une jeune femme rencontrée par hasard, juste pour ne pas avoir à affronter la solitude.

    Mais Béatrice se laisse aller, elle dépérit, croit être atteinte d’un cancer et finit hospitalisée dans l’attente d’une hypothétique opération.

    Tout repose sur Sabine la seconde des enfants du couple. Elle prend en charge le petit frère, le quotidien, sa scolarité. Elle porte sur ses épaules cette famille fragilisée et avec au cœur le secret espoir du retour paternel. Et pour cela, elle est prête à tout.

    Une histoire de famille décomposée avec une belle galerie de portraits, des personnages attachants. La dépression, la culpabilité, l’amour, l’espoir, les doutes sont traités tout au long de ce petit roman.

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique