• VIOLLIER Yves – La chanson de Molly Malone

     

    Une belle histoire de vie qui démarre en Irlande. Lorsque Patrick Gallagher, jeune séminariste, rencontre Bridget, il sait que sa vie sera chamboulée. Bridget, jeune orpheline sage, élevée selon les rudes traditions irlandaises par sa tante, a elle aussi senti que cet homme-là était fait pour elle. Mais en Irlande on ne plaisante ni avec la religion, ni avec les mœurs et lorsque Bridget découvre qu’elle attend un enfant,  sa tante veut la faire enfermer dans un couvent pour fille-mère. Alors nos jeunes amants fuient vers la France, la Vendée où ils referont leur vie avec leur petit Olivier.

    Dans cette nouvelle patrie, se suivent les drames et les passions dont souffrira Olivier. C’est là que se trouvera pour lui la tragédie, l’amour, le déchirement jusqu’au jour où il fera le choix d’entrer lui aussi en religion. Mais la vie réserve parfois de belles surprises et le livre se finit sur une belle note de bonheur.

    J’ai aimé cette tranche de vie simple et rude. Nous nous attachons aux personnages qui sont plein de cœur. C’était un petit bonheur tout simple à lire.

    Pin It

    2 commentaires
  • LOEVENBRUCK Henri – Le mystère Fulcanelli

     

    Superbe roman avec pour trame une réalité historique : le mystère Fulcanelli. Cet homme dont tout le monde ignore l’identité a écrit deux livres majeurs sur l’alchimie. Henri Loevenbruck s’est sérieusement documenté sur le sujet pour écrire son roman qui en devient complètement crédible. Cette partie de recherche est même particulièrement passionnante.

    C’est aussi avec plaisir que nous retrouvons le personnage d’Ari Mackenzie et ses comparses.

    La mort suspecte d’un vieil homme érudit et passionné d’ésotérisme, la disparition d’un carnet attribué à Fulcanelli et Ari Mackenzie mène l’enquête d’autant plus qu’il est lui-même un fervent admirateur du mystérieux alchimiste. Ce carnet suscite les passions et la mort frappe tous ceux qui tentent de le posséder et d’en éclaircir le contenu. Le but : retrouver un 3ème manuscrit qu’aurait écrit Fulcanelli.

    Pin It

    4 commentaires
  • Anne BRAGANCE – L’heure magique de la fiancée du pickpocket

     

    En tout premier lieu, le titre m’a interpelé laissant espérer un roman léger et plein d’humour. Je ne me suis pas trompée.

    Un pickpocket Maxime revient bredouille de sa tentative de vol mais ravit le cœur de sa victime Irina en lui proposant le mariage devant un verre de campari. C’est déjà surprenant en soi mais lorsque la mère d’Irina, arménienne étouffante, dominatrice avec le verbe haut, une langue de vipère bref emmerdante à souhait s’en mêle, ça frise le burlesque. Que peut la pauvre et discrète Marguerite, mère de Maxime face à la tornade Sonia ? Tel un raz de marée celle-ci submerge son monde et veut tout mener à la baguette, légèrement tempérée par son richissime et gentil mari, Apollon qui sera le seul à être vraiment à l’écoute du jeune couple et en sera le soutien. Marguerite défend bec et ongles son fils chéri mais que faire devant la volubile harpie. Même l’appui de ses deux petites jumelles ne sert à rien. Sonia décide, organise, tempête, critique pour finir par céder en se donnant le beau rôle. Mais comme tous ceux qui font beaucoup de bruit, il y a aussi un bon cœur derrière.

    Que ça fait du bien de lire ce roman. C’est drôle, léger, ça a l’accent du sud, ça sent le soleil de Marseille.

    Mais j’ai ressenti plus que ça. D’abord l’histoire conforte mon avis, qu’il ne faut pas juger les gens, qu’il y a derrière chacun une histoire, un vécu qui pèse et qui parfois nous fait sortir des sentiers battus. Irina, Apollon ont vu en Maxime plus qu’un voleur à la petite semaine. Ils lui ont donné une chance de montrer qui il était au fond. Et ils ont découvert un être sensible, profondément attaché aux siens, qui a laissé de côté ses espoirs pour être le soutien de sa famille. 

    Le roman m’a inspiré une seconde réflexion. Nous avons tous des rêves, les garder secret c’est se priver d’une chance de les réaliser. Les rêves se partagent afin de leur ouvrir une fenêtre permettant de les atteindre.

    Pin It

    2 commentaires
  • FLORENSA Juan Manuel – Sicaire

     

    Dans la banlieue de Lima au cœur des bidonvilles, Chichi, un fils de personne, et son binôme, son alter ego Zorro, deux gamins perdus grandis trop vite âgés de quinze ans,  sont sicaires, des tueurs à gage. Ils travaillent pour Lovaco, chef d’un gang de jeunes, complètement déjanté, sanguinaire. Lorsqu’il se contentait d’organiser des petits coups à sa mesure, tout se passait bien. Mais le voilà qui se met en tête de prendre le pouvoir sur les cartels et se lance dans le trafic de drogue et dans les meurtres à grande échelle.

    C’est trop pour Chichi. Il sent qu’ils dépassent une limite et que les risques deviennent trop grands. Il faut dire que Chichi a rencontré Hilda l’amour de sa vie. Il veut l’épouser, fonder un foyer avec elle. Et tout cela le fait réfléchir sur ses conditions de vie, sur les risques qu’il prend, sur la mort qui pourrait bien le rattraper comme elle a rattraper son cher Zorro. Et Hilda attend leur enfant. Pour ce petit, il faut changer de vie.

    En même temps qu’une nouvelle vie, apparait à Chichi un nouveau passé. Il découvre qu’il a des parents et qui ils sont. Une nouvelle histoire mais la mort rode et il n’est pas facile de lui échapper.

    Un livre difficile sur la condition de vie de ces gamins qui finissent dans les gangs. On y découvre que quelle que soit la vie, il y a toujours en chacun un espoir, une raison de se battre et que c’est ce qui compte, ce qui tient la tête hors de l’eau.

    Pin It

    2 commentaires
  • GOUNELLE Laurent – Et tu trouveras le trésor qui dort en toi

     

    Une merveille ce livre. J’ai pris le temps (j’en avais l’envie et le besoin) de le lire doucement, tranquillement pour laisser le sens des mots faire leur cheminement en moi. A quel point notre ego domine notre vie, notre façon d’être mais aussi notre Foi et notre façon de percevoir Dieu.

    Alice, jeune femme ambitieuse et athée, veut aider son ami de toujours, jeune prêtre à s’épanouir dans sa mission afin de toucher un plus grand nombre. C’est paradoxal et pourtant ça fonctionne mais ça fonctionne dans les deux sens. Les deux cheminent ensemble sur une voie qui va les entrainer à la porte de l’épanouissement. Bien sûr dans chaque quête il y a des dégâts collatéraux car on ne se remet pas en question, on ne remet pas un dogme en question sans heurter ceux qui sont plus attachés à une tradition qu’au fond des choses.  Etre et ne pas paraître, c’est tout un programme. 

    Il y a de la bienveillance dans ce livre, beaucoup de bienveillance et cela a été, pour moi, un bonheur à le lire, à m’en imprégner.

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique