• 13752603lotus-galets-jpg

     

    Il est toujours intéressant de découvrir d’autres cultures, d’autres façons de penser la vie et de la vivre. Ce reportage nous ouvre les portes du Bouddhisme tibétain. Certes j’ai bien conscience qu’il est impossible de comprendre tous les méandres, toutes les arcanes de cette spiritualité mais ce 1er pas nous offre une image de la vie, de l’être très différente de la nôtre et même contrairement à l’opposé de notre pensée occidentale.

    Le bouddhisme tibétain s’est développé au VIème siècle et se pratique principalement au Tibet, en Mongolie, au Bhoutan, certaines provinces chinoises, quelques états d’Inde…

    Pour les pratiquants bouddhistes, il y a un engagement total dans la vie spirituelle. Tout le reste est secondaire. Selon leur éthique, on créé soi-même le bonheur ou le malheur et la pratique quotidienne de la prière et des rituels offre une voie vers un devenir meilleur et un avenir bénéfique. Réciter des mantras en brûlant de l’encens permet d’espérer un bon karma. Ce documentaire nous en apprend plus sur le fondement du bouddhisme tibétain et sur ses pratiques.

    La conscience de la mort, tout comme la conscience de l’âme est différente. Au décès, l’âme franchit différentes étapes et elle peut ressentir douleur ou joie. Elle va séjourner 49 jours dans un monde intermédiaire dans lequel elle va mourir 7 fois de suite. Du fait des bonnes et des mauvaises actions accumulées au cours de la dernière vie, elle atteindra différents monde. On dit que l’âme est en état du bardo. Le livre des morts tibétain décrit ses différentes étapes que va traverser l’âme. Ce sont ces étapes que l’on appelle bardo. Il est essentiel pour avoir une renaissance favorable de faire des bonnes actions et d’expier ses fautes.  On pourrait retrouver là, l’essence du Christianisme qui veut que pour atteindre le paradis, il faut avoir fait de bonnes actions et regretter le mal commis. Mais c’est le seul rapprochement entre les deux religions.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=wtNrJN1iqI0

    Pin It

    votre commentaire
  • Elle fait partie des survivantes d'Auschwitz, elle ne mâche pas ses mots. Et elle a raison, il n'est plus temps de mettre des oeillères, il faut affronter la vérité. La France a été, est anti-sémite. Quelle leçon avons- nous tiré de cette horreur ? Aucune. Le déni existe encore en France. Interrogeons-nous : a-t-elle raison ? Si les victimes de Charlie Hebdo avaient été juives, y aurait-il eu la même levée de bouclier. Je n'ai pas la même désillusion que Marceline Loridan-Ivens mais je n'ai pas le même vécu. J'espère de tout coeur qu'elle se trompe. Je veux croire qu'elle se trompe. Mais c'est aussi notre devoir de transmettre ce qu'elle ressent, et notre devoir d'y réfléchir. 

     


    M.Loridan-Ivens : "Pourquoi mettre un enfant au... par franceinter


    votre commentaire
  • coeur-main-mini.autismeToujours dans l'émotion du drame de Charlie Hebdo, de Montrouge et de Vincennes, je voulais vous partager cette magnifique et émouvante lettre de Julos Beaucarne écrite après l'assassinat de sa femme bien-aimée.

    "Le monde est une triste boutique, les cœurs purs doivent se mettre ensemble pour l'embellir, il faut reboiser l'âme humaine(...) Je pense de toutes mes forces qu'il faut s'aimer à tort et à travers."

     

    Amis bien aimés,

    Ma loulou est partie pour le pays de l'envers du décor. Un homme lui a donné neuf coups de poignards dans sa peau douce. C'est la société qui est malade. Il nous faut la remettre d'aplomb et d'équerre, par l'amour, et l'amitié, et la persuasion.

    C'est l'histoire de mon petit amour à moi, arrêté sur le seuil de ses 33 ans. Ne perdons pas courage, ni vous ni moi, je vais continuer ma vie et mes voyages avec ce poids à porter en plus et mes 2 chéris qui lui ressemblent.

    Sans vous commander, je vous demande d'aimer plus que jamais ceux qui vous sont proches. Le monde est une triste boutique, les cœurs purs doivent se mettre ensemble pour l'embellir, il faut reboiser l'âme humaine. Je resterai sur le pont, je resterai un jardinier, je cultiverai mes plantes de langage. A travers mes dires, vous retrouverez ma bien-aimée ; il n'est de vrai que l'amitié et l'amour. Je suis maintenant très loin au fond du panier des tristesses. On doit manger chacun, dit-on, un sac de charbon pour aller en paradis. Ah ! Comme j'aimerais qu'il y ait un paradis, comme ce serait doux les retrouvailles.

    En attendant, à vous autres, mes amis de l'ici-bas, face à ce qui m'arrive, je prends la liberté, moi qui ne suis qu'un histrion, qu'un batteur de planches, qu'un comédien qui fait du rêve avec du vent, je prends la liberté de vous écrire pour vous dire ce à quoi je pense aujourd'hui : Je pense de toutes mes forces qu'il faut s'aimer à tort et à travers. 

    Julos Beaucarne - écrit dans la nuit du 2 au 3 février 1975 après l'assassinat de sa femme. 

     

     

    Pin It

    4 commentaires
  •  

     

    Une très belle mise en image de mon ami Césarion, en cette veille de fête de Noël où nous célébrons la venue de L'Enfant Jésus venu apporter un message de paix et d'amour  http://banquisards.blogspot.fr/

     
     
    Pin It

    2 commentaires
  • Sans titre 2

     

    Oui il existe  si nous lui donnons vie. En effet nous pouvons tous devenir l’espace d’un instant le père Noël pour quelqu’un comme l’a fait cet homme. Donner un instant de bonheur, un peu d’attention, faire plaisir tout simplement. C’est ce genre d’action qui me fait encore un peu espérer en l’Humanité. Elle n’est donc pas tout à fait perdue ? Mais à condition que chacun de nous puisse en faire autant, juste un tout petit geste quel qu’il soit, pour rien, pour le plaisir de faire plaisir et de voir des yeux s’illuminer, un sourire apparaitre. Et c’est ça le bonheur.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=mm1I3mjDFvA

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique