• La guerre invisible - John Pilger (2010)

     

     « Ce documentaire est   une critique acerbe du rôle des journalistes et des dirigeants des grands médias de masse, des principales chaines de télévisions notamment, qui sont littéralement amenés à agir comme de véritables agents de la propagande gouvernementale lors des couvertures médiatiques des guerres contemporaines, tandis que d’autres journalistes et photographes de presse, indépendants, sont en première ligne, confrontés à des dangers inimaginables, dont la mort, au nom de la liberté de la presse.»

     

    Quel est le rôle des médias dans les guerres qui ne cessent de se succéder ? Pourquoi taisent-ils les rôles de leurs gouvernements ? Pourquoi justifient-ils les crimes de guerre quand leurs camps sont concernés ? Ont-ils seulement le choix de leur position ? Pour rallier l’opinion publique à leur cause, les faits ne comptent pas pour les gouvernements. Jamais ne sont interviewés ceux qui contestent les décisions militaires.

    A travers les faits de l’histoire récente, vous allez voir comment nous avons tous été manipulés. Des images d’histoire s’entrechoquent pour nous le démontrer. Entre celle de la presse embarquée qui ne publiaient que ce que l’armée voulait qu’elle dise et la presse indépendante qui filmait une réalité tue révélant les mensonges officiels, il y a une autre histoire que l’on découvre, écoeuré.

    On est en droit de se poser des questions quant à l’intégrité de la presse lorsqu’on entend la BBC nous dire que son rôle est de relayer ce que les gouvernements et leurs représentants disent, sans même vérifier. L’Etat est la légitimité donc ce qu’il dit est forcément légitime aussi. Où est cette fameuse indépendance de la presse dont on nous rebat les oreilles ?

    En allant plus loin dans l’analyse. En relayant fidèlement sans investigations personnelles les allégations des gouvernements, la presse ne donnerait-elle pas une légitimité aux actions de guerre qui s’en suivent ?

    Japon, golfe, Vietnam, Irak, Palestine… que de massacres de civils commis impunément à l’abri du regard du monde. Et pourtant les images rapportées par la presse montrent la liesse de la population devant l’armée toute puissante. Quid des millions de morts, de blessés. Quid des massacres, violences, viols. Quid des bombardements massifs de villages les rayant de la carte. Quid des tortures infligés aux prisonniers. Quid du meurtre de nombreux prisonniers…

    Pendant la 1ère guerre mondiale, 10% des victimes étaient des civils. Ce chiffre augmente à 50% pour la seconde guerre mondiale. Pendant la guerre du Vietnam, les victimes civiles étaient de 70%. Au cours de la guerre en Irak 90% des morts étaient des civils.

    Selon la 4ème convention de Genève : « le meurtre des civils et l’imposition des souffrances constituent un crime de guerre. »

    Rajoutons à cela les méfaits des embargos. Celui imposé à l’Irak a tué 500 000 enfants. Là encore ce sont les civils, les plus faibles qui ont payé le prix. Et pourtant la presse n’a rien relaté de la réalité de la souffrance de la population irakienne.

    La vie sous occupation militaire sacrifie aussi de nombreuses victimes civiles. Le conflit israélo-palestinien par exemple. Mais quels journalistes disent la vérité sur ce qu’il s’y passe ?

    N’oublions jamais que toutes les guerres n’ont qu’un but : le contrôle des ressources de l’autre. L’argent et le profit sont au centre des guerres modernes.

    Aujourd’hui la presse d’investigation est l’ennemi n°1 des Etats et la lutte contre eux s’intensifie. Les lanceurs d’alerte sont discrédités, poursuivis, menacés.

    Ne sont autorisés que les médias rendant fidèlement compte ce que les gouvernements veulent que nous sachions.

    Plus que jamais restons sceptiques vis à vis de la presse, protégeons nos lanceurs d'alerte.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=2k-LAzBKgPQ

    Pin It

    votre commentaire
  • Le Pouvoir du doute, Science et Islam 3

     

    Dans ce dernier volet de la série le physicien Jim Al-Khalili nous emmène en Syrie et au nord de l’Iran, pour nous expliquer les avancées en astronomie des savants de l’empire musulman médiéval. L’astronomie, l’étude des astres est la plus vieille science que l’on connaisse.

    Les données astronomiques des érudits musulmans ont fortement influencés Copernic qui a énormément emprunté aux sciences musulmanes.

    Ce volet est mené comme une enquête de détective historien. Là encore passionnant.

    Ces trois documentaires nous ont fait voir un autre visage de l’Islam, celui d’une culture très avancée car l’Islam a toujours favorisé les érudits et les sciences.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=YCuQB9kkvDM

    Pin It

    votre commentaire
  • L'Empire de la raison, Science et Islam 2

     

    Cette fois le professeur Jim Al-Khalili nous emmène au Caire et en Syrie. Il nous montre comment les sciences et techniques ce sont développées il y a 1000 ans dans le monde médiéval. Des découvertes étonnantes ont été faites. A l’époque l’empire islamique était le plus grand et le plus vaste empire du monde. Le vaste territoire leur rapportait une fortune grâce aux taxes. Avec cet argent, ils ont envoyé des érudits dans toutes les bibliothèques mondiales. Le savoir était essentiel pour pouvoir gouverner. C’est du VIIIe siècle au milieu du XIIe siècle que se situe l’âge d’or de la science du monde musulman.  Ils ont cartographié le monde et pour cela savants et artisans ont uni leur technique, leur intelligence, leur savoir. C’est leur foi qui a uni tous ces fidèles dans le même but : trouver la direction précise de la Mecque. Et pour connaitre cette direction, il fallait connaitre la courbure de la terre et sa circonférence. La maîtrise des mathématiques savantes aura permis le développement de la science.

    L’artisanat aussi a contribué au développement des sciences à commencer par la chimie : savonnerie, parfumerie, verrerie, mosaïque…

    Le documentaire fourmille d’exemples concrets de la maîtrise des sciences dans l’empire musulman. Absolument passionnant, le documentaire parait bien court.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=1zAwmrnT200

    Pin It

    4 commentaires
  • Science et islam : le langage scientifique 1

     

    Ce documentaire nous explique les avancées scientifiques de la civilisation musulmane entre le 8ème et le 14ème siècle grâce au  physicien et professeur Jim Al-Khalili qui nous entraîne à travers la Syrie, l'Iran, la Tunisie et l'Espagne. La plupart des termes du langage scientifique que nous employons, notamment en mathématiques, vient du monde musulman notamment les termes algèbre, algorithme et alcali. De quoi revoir les préjugés. Chirurgie, médecine, optique, pharmacie, mathématique, astronomie, chimie le monde musulman s’est intéressé à tout et l’avancée pluridisciplinaire scientifique parmi les érudits musulmans est impressionnante. Avicenne rassemble toutes les connaissances  médicales de précurseurs de la médecine orientale et créé une encyclopédie qui a été l’ouvrage de référence pendant des siècles, jusqu’au début du XIXème siècle, même si ces connaissances médicales étaient pour un grand nombre d’entre elles, étaient fausses. Mais nous avons eu aussi la surprise de découvrir que les savants arabes avaient décrypté les hiéroglyphes bien avant nous.

    L’Islam a su assimiler des connaissances venant d’autres endroits (inde, Grèce, perse…), et en a fait une synthèse du savoir prouvant que le savoir scientifique n’a pas de frontières.

     

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=7&v=OvFsptYfDQA

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    Vivre l'utopie - ils ont réalisé l'anarchisme

     

    Un documentaire de 1997 retraçant l’histoire de la révolution espagnole en 1936 en Catalogne qui amènera à créer un état libertaire selon les principes de Bakounine dit « communisme libertaire » basé sur l’autogestion. Les travailleurs ont réagi au coup d’état du Général Franco, ils prennent les armes, descendent dans les rues, organisent une grève générale pour lutter contre le fascisme. Comme l’état est incapable de faire face à la situation, de gérer le pays, les syndicats CNT et UGT organisent l’autogestion en collectivisant les industries et transports. Propriété privé et argent sont supprimés, les terres travaillées collectivement, tout ce qui est produit que ce soit industriellement ou dans l’agriculture  est redistribué à chacun selon ses besoins. Les écoles seront développées, le système de santé également.

    Un monde nouveau était né où ouvriers, paysans travaillaient pour le bien commun. Une véritable révolution sociale où le peuple était libre, sans gouvernement et qui s’autogérait. Une société humaniste, pacifiste, antimilitariste et cultivée.

    Cette révolution va durer jusqu’à la prise de pouvoir du Général Franco en 1939.

    A la question qu’est-ce que l’anarchie, je vous donne la définition du site anarchie.fr : http://anarchisme.fr/  

    « L'anarchisme est la pensée politique, culturelle et philosophique qui a pour objectif une société sans hiérarchie. L'anarchie est bien souvent confondue avec l'anomie (désordre, chaos, absence de règles) car beaucoup ont assimilé organisation et hiérarchie (qui signifie "le pouvoir du sacré"), deux concepts qui ne sont pas forcément liés.

    En effet, l'anarchisme, loin d'être une jungle sans règle comme elle est présentée depuis bien longtemps (ce qui correspondrait plutôt à la définition de l'utra-libéralisme), est "la plus haute expression de l'ordre" ou "l'ordre moins le pouvoir", puisque c'est une organisation dont les règles ont été définies collectivement par démocratie directe et consensus.

    En tant qu'association libre entre individus, elle peut donc s'appliquer entre deux personnes (couple, amis) ou entre plusieurs millions comme ce fût le cas en Espagne (Catalogne) de 1936 à 1939 »

    Ce documentaire nous dévoile une belle expérience que les historiens ont passée sous silence. Un rêve d’un monde meilleur, d’une société plus juste étouffé par les fascistes, les communistes et toutes les démocraties qui se voyaient en danger et souhaitaient « reprendre la main ».

    Comme dit l’un des témoins : « L’anarchie est l’unique chose qui pourrait sauver le monde. Chacun travaille pour tout le monde. Ni maître, ni patron. C’est la plus belle chose»

     

    https://www.youtube.com/watch?v=uK4JB5F3zBs

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique