• Une citation du poète Turc Nazim Hikmet 

     

    Pin It

    1 commentaire
  •  

     

    Etre normal Citation de Andréi Makine

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Citations du livre de Omri Teg’Amlak Avera – Asteraï

    « Je vais te raconter le secret de « l’épreuve de la vie » (…)

    Tu crois vivre avec les gens, les aimer et les haïr. Mais la question n’est pas là, parce que les gens sont aussi témoins et examinateurs de leur prochain.  Les kolotch (démons) connaissent le secret de « l’épreuve de la vie », et ils sèment la discorde parmi les hommes pour vaincre les forces qui les abandonnent.  En tant qu’enfant d’Asteraï, tu dois savoir que les gens qui te blessent et t’insultent -sous l’influence des kolotch- te mettent à l’épreuve, et à la fin de tes jours, ils témoigneront de tes actes. Ils seront conscients de leurs actes, mais non de leur fonction d’examinateur, de même que tu n’es pas conscient d’être témoin et examinateur des autres. Dès l’instant où tu auras compris cela, tu comprendras aussi qu’ils ne sont pas coupables et ne font qu’accomplir leur fonction.  L’homme ne vit pas seul, partout où il va, il a des témoins et examinateurs.

    (…)

    Dans les moments difficiles, quand les gens essaieront de te faire du mal, il faudra que tu te souviennes du secret de « l’épreuve de la vie », que tu saches que tu es mis à l’épreuve sous l’œil de témoins, ainsi seulement pourras-tu préserver ta lucidité. »

    « (…) Si tu ne comprends pas la signification du silence, ce n’est pas grave. Il suffit d’écouter, d’écouter vraiment, dans un endroit tranquille. Plus on écoute le silence, plus on se concentre et on s’y abandonne, plus les sens s‘affinent, et avec le temps on finit par comprendre que l’inquiétude est inutile. Les soucis ne sont pas dans la nature de l’homme, ils ne sont qu’un des moyens par lesquels le kolé (démon) inquiète l’homme. Celui qui réussit à éloigner le kolé, qui vit dans le bonheur et la tranquillité et ne s’occupe que de bonnes actions, trouve les anges à ses côtés et comprend que son entourage n’a aucune importance, ni les vêtements qu’il porte, ni ce qu’il mange ou respire. Seule importe la connaissance, car tout appartient à Dieu. La vie et la mort, le passé, le présent et l’avenir, la richesse et la pauvreté, la douleur et le bonheur, la beauté et la laideur n’existent pas vraiment. Nous en faisons l’expérience parce que nos sens sont limités.

    Chacun est conscient de dormir la nuit, mais personne ne se souvient de son sommeil. Nous savons que nous dormons parce que la vue du dormeur nous est familière. Au réveil, nous nous imaginons endormis comme les autres. En fait, quand l’homme dort, il passe à une autre dimension qu’il ne peut pas appréhender avec ses sens limités. C’est la raison pour laquelle nos rêves, qui nous paraissaient cohérents en dormant, nous semblent insensés à notre réveil. L’homme doit être conscient de ses limites et savoir que ce qu’il appréhende avec ses sens n’est pas la réalité. La réalité est autre ».

    Pin It

    1 commentaire
  • "Allez à la rencontre de votre propre chemin, allez dans cette direction, parce que c'est à ce moment là que la vie prend son véritable sens "

                                                                                      Laurent Gounelle 

                       

    Pin It

    2 commentaires
  • Une citation de Abdel Hafed Benotman lequel rajoutait « Le véritable enfermement est la soumission, à l'intérieur et l'extérieur des murs »

     

    L'athéégriste citation de A.H. Benotman

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique