• Les bajau : des nomades de la mer

     

    Le peuple ou plutôt l’ethnie des Bajaus (dont le nom signifie homme de la mer) vit dans l’Océan Indien, principalement dans les eaux et sur les îles de Brunei, d'Indonésie, de Malaisie orientale et des Philippines. Ils n’ont pas de frontières et voguent où ils veulent. Ils sont d’ailleurs sans nationalité. Ce qui ne va pas sans poser des problèmes pour les différents pays qui souhaitent les obliger à se sédentariser.

    On les surnomme les nomades de la mer ou les gitans de la mer. On estime qu’ils seraient au nombre de 200 000 mais il est assez difficile de donner un chiffre précis.

    Ce sont peut-être les derniers hommes libres de la planète. Sans attaches ils sillonnent la mer sur leurs pirogues en bois de palapi, vivent de la pêche, de fruits qu’ils récoltent dans la jungle et cela depuis plus de 3 siècle. Ils ont néanmoins de petites maisons sur pilotis où ils s’abritent lorsque le temps vire à la tempête.

    Proches de la nature, complètement connectés à leur environnement ils sont à l’écoute de la mer. D’ailleurs leurs pirogues sont équipées d’une trappe leur permettant de coller l’oreille afin d’entendre la vie sous-marine, le bruit de l’eau.

    Il n’y a pas de hiérarchie chez les bajaus. Et la parité est une réalité. Hommes et femmes participent ensemble aux mêmes tâches.

    Les pirogues sont fonctionnelles, équipées d’un toit pour les protéger du soleil. Les Bajaus sont mal aisés sur la terre, très vite ils reprennent la mer.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=4ZJf2EmUwJU

     

     

    Vous trouverez une magnifique galerie d’images sur les bajaus sur le site du photographe Patrick Blanche.

    http://www.imagesdailleurs.com/fr/galeries/indonesie/bajaus-nomades-marins-1.html

    http://www.imagesdailleurs.com/fr/galeries/indonesie/bajaus-nomades-marins-2.html

    Pin It

    2 commentaires
  • Les oubliés du Grand Rift

     

    Un documentaire qui nous parle des peuples de pasteurs nomades qui vivent le long de la grande faille de la vallée du Grand Rift : Maasaïs, Turkanas, Samburus, Pokhots, Rendiles ou les Mangatis.

     

    Les oubliés du Grand Rift

     

    La faille du Grand Rift  s'étire de l'Ethiopie à la région des grands lacs, en traversant le Kenya et le Nord de la Tanzanie.

     

    Les oubliés du Grand Rift

    Ces peuples ont su s’adapter aux dures conditions climatiques de leur région et vivent toujours selon les traditions pastorales millénaires en parcourant continuellement déserts et savanes. Ils vivent dans le respect de la nature et c’est pour nous un exemple.

     

    Les oubliés du Grand Rift

     

    http://www.dailymotion.com/video/x2d85oq_les-oublies-du-grand-rift_people

    Pin It

    2 commentaires
  • Peuple de la forêt : les pygmées

     

    «  Le petit homme dit à mi-voix :

    - Ecoute le cœur des arbres, tu connaitras l’essentiel…

    Le savant sourit, entra dans la Grande Forêt, découvrit le peuple des arbres…

    Et fier de sa découverte, il les montra au monde en les baptisant les Pygmées. »

     

    Peuple de la forêt : les pygmées

     

    Les pygmées, terme péjoratif donné par les blancs,  on les appelle aussi le petit peuple de la forêt ou les génies de la forêt et ils vivent au cœur de la forêt équatoriale. Mais au contact de la civilisation leur mode de vie a complètement changé, ils perdent peu à peu leur identité.

     

    Peuple de la forêt : les pygmées

     

    La cohabitation avec les peuples civilisés est bien difficile. Considérés, selon leur propre analyse, comme des animaux et non pas comme des hommes, les pygmées souffrent de cette situation.  Et pourtant les pygmées se refusent à toute intégration. Pacifiques, ils ont vécu de chasse, de pêche, de cueillettes. Aujourd’hui ils sont exploités pour leur talent de chasseur.

     

    Peuple de la forêt : les pygmées

     

    Ils sont gardiens du secret des plantes médicinales et ont une connaissance parfaite de la flore. Protecteurs de la forêt, ils connaissent chaque arbre, chaque espèce végétale et on peut dire qu’ils ont été des écologistes avant l’heure.

     

    Peuple de la forêt : les pygmées

     

    Hélas ce peuple ancestral dont la culture est à la base d’un grand nombre de traditions africaines, est en train de disparaître dans l’indifférence générale. Et en disparaissant, c’est aussi un trésor de savoir qui s’en va avec eux.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=TUstCP9Fni4

    Pin It

    4 commentaires
  • Peuple de la forêt: Les Mikeas

     

    Un peuple libre et solitaire qui prend la vie comme elle vient et vit selon les besoins du moment. Ils sont fatigués ? Ils s’arrêtent et dorment aussi longtemps qu’ils ont besoin ou envie.

    Ils ont envie de bouger ? Ils partent quand et où ils veulent.

    Ce peuple vivant à l’écart au sud-ouest de Madagascar vit coupé du monde au cœur de la forêt la plus dense. Pour se protéger des exactions des colons et les malgaches, ils se sont enfoncés au plus profond de la forêt dans le secret.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=vMjjxB6-0bw

    Pin It

    4 commentaires
  • L'animisme Berbère

     

    Pour une fois, je vais me faire le lien avec un article très bien documenté et passionnant sur l’animisme Berbère du site terrae sanctuary.

    Les Berbères (en berbère : Imazighen, et au singulier Amazigh,), sont un ensemble d'ethnies autochtones d'Afrique du Nord dont le territoire s'étendait du Maroc actuel aux frontières ouest de l'Égypte antique.

     

    L'animisme Berbère

     

    Les Berbères vouaient un culte aux forces de la nature. Leur croyance soutenue par une morale, d'une extrême sagesse, dite "Doctrine de Ptahotep".

    Pour en savoir plus et découvrir ce peuple et ses croyances grâce à ce reportage illustré de vidéos, c’est ici :

    http://terraesanctuary.weebly.com/articles/lanimisme-berbere

    Pin It

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique