• Zaouli de Manfla - YouTube

     

    Voici une tradition impressionnante : la danse de Zaouli.  Zahouli désigne autant la danse que le masque dont se revêtent les danseurs. 

    Il s'agit d'une danse rituelle pratiquée en Côte d'Ivoire au pays Gouro. Le danseur est toujours un homme. 

    En Afrique noire, la vie obéit à deux dimensions : le monde du vivant (hommes, animaux, végétaux) et le monde des esprits et de la spiritualité. L'union quotidienne de ces deux mondes rythme la vie chez les Gouro. Et pour ce faire, ils s'expriment par des chants, des danses, des masques, des rites et tous les aspects de la vie quotidienne. 

    Le Zahouli est une danse de réjouissance profane.

    "La morphologie du Zahouli présente trois entités d’une symbolique parfaite renvoyant au mythe de la genèse : le serpent, l’homme et certains animaux.

     Ces trois entités se conjuguent d’abord entre elles pour former une harmonie parfaite, une osmose dans laquelle n’existe aucun règne et où disparaît tout système de prédation. En se présentant sous cet angle, le Zahouli constitue certainement la projection d’un mythe fondateur dans lequel, au commencement de l’univers, tout se tenait en équilibre. "

    Les masques sont au nombre de 7 qui sont taillés par le meilleur des sculpteurs. Chaque masque est porteur d'un message spécifique.

     

    La danse se fait au rythme des percussions et des flûtes. Le danseur lui-même rythme son propre mouvement au rythme de grelots qu'il porte au pied.  Il n'y a pas que le masque qui soit important. Le danseur est tenu par tout un code vestimentaire. 

    Le danseur est d'une agilité incroyable et a une rapidité de mouvement des pieds hallucinantes. S'il y a une prouesse exceptionnelle au niveau de la danse, il y a aussi un jeu scénique important. Et il y a aussi un lien et un jeu important avec le public. 

    Cette danse a été classée au patrimoine immatériel culturel de l'UNESCO.  Etant basées  sur la dextérité et l'agilité du danseur, les meilleurs d'entre eux qui furent auditionnés par un jury de l'UNESCO, avant son classement au patrimoine mondial. Ils furent chronométré à plus 200 pas minute. 

     

    Je vous invite à lire cet article passionnant sur le Zahouli  Connaissance du Zahouli...

     

    https://www.youtube.com/watch?v=jZ572yLH9sc&fbclid=IwAR1fMpTT8jt6mnsaHPQRaJXTNjAjyv_xgaPUfyMO0ZtX-tYpa9ROTOiqMps

     

    https://www.youtube.com/watch?v=uck_wp2e0_Y

     

     

    Pin It

    7 commentaires
  • Accoucheuses nomades, racines du désert - YouTube

     

    Les tribus nomades de l'Adrar des Ifoghas, aux confins du Mali et de l'Algérie, connaissent un taux de mortalité infantile et maternelle parmi les plus élevés du monde. Pour y faire face, le gouvernement malien a entrepris de former plus de deux cents accoucheuses traditionnelles avec l'aide de Médecins du monde-Belgique. L'ONG veut ainsi en faire les piliers de la santé maternelle et infantile en pays touareg. Une manière de concilier nomadisme et développement dans une région où ces deux concepts sont trop souvent renvoyés dos à dos.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=_pjaLMFrH4U

    Pin It

    5 commentaires
  • Images Baobab | Vecteurs, photos et PSD gratuits

     

    Des baobabs ont été transformés en réservoirs d’eau dans le plateau Mahafaly. Cette immense étendue calcaire du sud-ouest de Madagascar n’offre ni eau de surface, ni lac permanent, ni rivières. Il abrite près de vingt mille habitants, qui appartiennent aux ethnies Mahafaly et Antandroy. Plusieurs centaines de baobabs ont ainsi été transformés en de précieuses citernes et sont devenus essentiels pour la survie des populations locales.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=1JVIn5urKc8

     

    Pin It

    3 commentaires
  • Désert du Thar, l'indienne blanche - YouTube

     

    En Inde, dans la province du Rajasthan, le désert du Thar a été surnommé « le Pays de la mort » tant les conditions de vie y sont extrêmes. C’est pourtant là qu’a choisi de vivre Capucine, une jeune française de 32 ans. Il y a 7 ans, elle a tout quitté pour y rejoindre Pabu, membre d’une caste « d’intouchables ». Avec leurs fils de 6 ans, ils ne vivent de presque rien mais Capucine est parfaitement intégrée et a lancé plusieurs projets : développement de l’artisanat local, construction d’une école et d’un camps médical au milieu du désert…Un destin choisi, aux allures de sacrifices, qu’elle ne changerait pour rien au monde. Dans ses combats, à travers ses rencontres, reportage dans le désert du Thar auprès de cette jeune femme qui a renoncé à tout par amour.

    Réalisateur : Delphine Kluzek

    Un choix de vie surprenant de cette jeune femme à l'opposé de ce que cherche les jeunes femmes de son âge. Et pourtant, elle a appris à vivre avec l'essentiel loin du futile. Pas d'eau, pas d'électricité, dans la promiscuité au sein de la caste des intouchables, il a fallu que l'amour soit particulièrement fort pour remettre en question tout ce qu'elle connaissait du monde moderne, du confort, du consumérisme. 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=rnskEqwjks4

    Pin It

    4 commentaires
  • La spiritualité maasaï avec Xavier Péron

    Pour aller plus loin avec la conférence de Xavier Péron « La sagesse Massaïs au quotidien »

    http://pestoune.kazeo.com/la-sagesse-maasai-au-quotidien-xavier-peron-a173899348

    voici dans "Les Racines du Ciel" de F. Lenoir et L. Anvar, émission du 05.01.2014, un podcast illustré de magnifiques photos de ce peuple dont Xavier Peron nous transmet la spiritualité.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=Lbc7IDa5dns

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique