• Peuple de la forêt : les pygmées

     

    «  Le petit homme dit à mi-voix :

    - Ecoute le cœur des arbres, tu connaitras l’essentiel…

    Le savant sourit, entra dans la Grande Forêt, découvrit le peuple des arbres…

    Et fier de sa découverte, il les montra au monde en les baptisant les Pygmées. »

     

    Peuple de la forêt : les pygmées

     

    Les pygmées, terme péjoratif donné par les blancs,  on les appelle aussi le petit peuple de la forêt ou les génies de la forêt et ils vivent au cœur de la forêt équatoriale. Mais au contact de la civilisation leur mode de vie a complètement changé, ils perdent peu à peu leur identité.

     

    Peuple de la forêt : les pygmées

     

    La cohabitation avec les peuples civilisés est bien difficile. Considérés, selon leur propre analyse, comme des animaux et non pas comme des hommes, les pygmées souffrent de cette situation.  Et pourtant les pygmées se refusent à toute intégration. Pacifiques, ils ont vécu de chasse, de pêche, de cueillettes. Aujourd’hui ils sont exploités pour leur talent de chasseur.

     

    Peuple de la forêt : les pygmées

     

    Ils sont gardiens du secret des plantes médicinales et ont une connaissance parfaite de la flore. Protecteurs de la forêt, ils connaissent chaque arbre, chaque espèce végétale et on peut dire qu’ils ont été des écologistes avant l’heure.

     

    Peuple de la forêt : les pygmées

     

    Hélas ce peuple ancestral dont la culture est à la base d’un grand nombre de traditions africaines, est en train de disparaître dans l’indifférence générale. Et en disparaissant, c’est aussi un trésor de savoir qui s’en va avec eux.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=TUstCP9Fni4

    Pin It

    4 commentaires
  • Peuple de la forêt: Les Mikeas

     

    Un peuple libre et solitaire qui prend la vie comme elle vient et vit selon les besoins du moment. Ils sont fatigués ? Ils s’arrêtent et dorment aussi longtemps qu’ils ont besoin ou envie.

    Ils ont envie de bouger ? Ils partent quand et où ils veulent.

    Ce peuple vivant à l’écart au sud-ouest de Madagascar vit coupé du monde au cœur de la forêt la plus dense. Pour se protéger des exactions des colons et les malgaches, ils se sont enfoncés au plus profond de la forêt dans le secret.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=vMjjxB6-0bw

    Pin It

    4 commentaires
  • L'animisme Berbère

     

    Pour une fois, je vais me faire le lien avec un article très bien documenté et passionnant sur l’animisme Berbère du site terrae sanctuary.

    Les Berbères (en berbère : Imazighen, et au singulier Amazigh,), sont un ensemble d'ethnies autochtones d'Afrique du Nord dont le territoire s'étendait du Maroc actuel aux frontières ouest de l'Égypte antique.

     

    L'animisme Berbère

     

    Les Berbères vouaient un culte aux forces de la nature. Leur croyance soutenue par une morale, d'une extrême sagesse, dite "Doctrine de Ptahotep".

    Pour en savoir plus et découvrir ce peuple et ses croyances grâce à ce reportage illustré de vidéos, c’est ici :

    http://terraesanctuary.weebly.com/articles/lanimisme-berbere

    Pin It

    7 commentaires
  • Les femmes Miaos à longues cornes.

     

    Les Miaos ou Hmongs sont une ethnie qui vit dans le sud-ouest de la Chine principalement dans la province du Guizhou. Parmi cette minorité, se trouve une communauté   ayant une tradition un peu particulière que l’on appelle les Miaos à longues cornes particulièrement dans le village de Suoga où se trouve un musée consacré à la minorité. En effet lors de fêtes traditionnelles et pour les touristes, elles arborent un coiffe tout à fait unique faite d’une grande corne de bois pouvant aller jusqu’à 1m50, autour de laquelle elles nouent en un genre de chignon une longue perruque de laine noire, de crin et de véritables cheveux. Une bande de toile blanche termine l’ensemble en le consolidant. Ces coiffures sont transmises de mère en fille depuis des générations. La taille de l’ensemble indique la richesse de la famille.

    Les femmes Miaos à longues cornes.

    La tenue traditionnelle de cérémonie est richement décorée. Elle est composée d’une chemise brodée avec un col que l’on appellerait Claudine. Un collier traditionnel parachève le haut.

    Les femmes Miaos à longues cornes.

    La jupe est à rayures horizontales légèrement plissée et pour les adultes un tablier en indigo. Et bien sûr l’impressionnante coiffure.

    Les femmes Miaos à longues cornes.

     

    Ayant vécu en autarcie pendant des siècles au flanc de la montagne, les Miaos sont un peuple sans écriture ayant gardé fortement ancrée ses traditions où la transmission se fait par les contes et les chants. Aujourd’hui ayant conscience de la richesse de leur tradition, ils se battent pour les garder,  leur principale activité est la broderie. Leur mode de vie n’a pratiquement pas changé, vivant toujours sans eau courante, électricité, dans des maisons faites de matériaux naturels mais la modernité frappe à leur porte, notamment avec la progression constante du nombre de touristes.

    Les femmes Miaos à longues cornes.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=W7mKIwxpRBY

    Pin It

    votre commentaire
  • DreamKeeper

     

    Pour une fois, c’est un téléfilm américano-canadien de  Steve Barron, que j’ai envie de partager : DreamKeeper

    Un petit fils se voit obligé d’accompagner son grand-père à un pow wow. Le vieil homme est un conteur, celui qui transmet les légendes du passé, celui qui partage un savoir, le lien entre les générations, le lien entre les esprits et les humains. Le vieil indien sent que sa fin est proche, ce sera pour lui son dernier voyage et il veut le faire avec son petit fils. Le garçon est en colère, en colère après le père qui les a quittés sans rien dire, en colère après un peu tout. De plus il s’est mis dans une mauvaise passe et ce voyage va lui permettre d’échapper à des représailles.

    Sans le savoir, c’est une quête à la fois spirituelle, de recherche personnelle et de la tradition dans laquelle son grand-père l’entraîne. Ce voyage changera à tout jamais le garçon qui en sortira grandi mais aussi conscient de l’importance de garder les traditions, de cultiver ses racines.

    Et nous découvrons au cours du film parallèlement à l’histoire présente du grand-père et de son petit-fils, le récit de légendes traditionnelles issues de diverses nations indiennes (Cheyenne, Lakota, Pawnee, Kiowa…) , de la sagesse amérindienne, la force du symbolisme. Bien sûr les images vont paraître étranges à certains mais il y a une leçon à tirer de tout ça. A chacun de trouver laquelle. L’homme n’est rien, il n’est qu’une espèce parmi d’autres, mené par des forces qui le dépasse. Dommage qu’aujourd’hui il se croit supérieur à toutes les espèces et même supérieur à la terre-mère. Il lui en coûtera cher dans un jour prochain.

    Je rajoute à cela que les paysages traversés sont grandioses.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=OXtUOVoP3IM&feature=youtu.be

     

     

    DreamKeeper

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique