•  En France, des manifestants présumés coupables [Documentaire en  intégralité] - YouTube

     

    Le droit de manifester est un droit légal en France. Or aujourd'hui, on peut finir en garde-à-vue par le simple fait de vouloir ou d'avoir manifesté. 

    Alors que des casseurs agissent et qu'il faut réagir contre eux, la police arrête des personnes exerçant leur droit d'opposition, pacifiquement. C'est un non-sens total. C'est une violation des droits de manifester pacifiquement. 

    "La gestion des manifestations devrait être un équilibre entre maintenir un ordre public et faciliter le droit de manifester. Sauf qu’aujourd’hui, c’est l’ordre qui a pris le dessus."

    Anne-Sophie Simpere, chargée de plaidoyer libertés à Amnesty International France.

     

    Avec ce documentaire "Présumé coupable", Amnesty International souhaite  alerter sur l’instrumentalisation de certaines lois, qui sont utilisées pour cibler des manifestants pacifiques. Les arrestations, les poursuites et les amendes arbitraires ont profondément affecté les manifestants, parfois jusqu'à les dissuader de retourner manifester. On assiste ainsi à des situations ubuesques comme celle de cette dame en fauteuil roulant électrique, qui témoigne dans la vidéo film à l'appui, qui a été projetée par un policier contre un fourgon avec pour conséquence de multiples fractures du pied et qui se finit par être condamnée parce que son fauteuil roulant est considéré comme une arme. Avec cette prétendue arme, elle aurait blessé deux policiers alors qu'ils la poussaient violemment contre le véhicule :O 

    Ce documentaire rappelle aussi à quel point il est important de protéger notre droit de manifester. Car, ne l'oublions pas, une grande partie de ce que nous avons acquis, comme avancées sociales, a été obtenu grâce à la manifestation. 

     

    https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/documentaire-presume-coupable-repression-manifestants-en-france

     

     

    La chaîne Public-Sénat parle aussi de ce documentaire

    https://www.publicsenat.fr/emission/documentaire/presumes-coupables-quand-la-justice-s-emballe-56777

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Post élection

    Pin It

    3 commentaires
  • Travail et handicap : enquête sur ces ouvriers de l'ombre - YouTube

     

    Ils sont 120 000 en France à travailler dans des ESAT, des structures spécialisées pour personnes invalides ou handicapées. Ils soudent des pièces de voitures, cultivent des champs, fabriquent des palettes, lavent des blouses de médecins ou reconditionnent des box internet. Mais ces travailleurs ne sont pas des employés comme les autres. Appelés « usagers », ils sont exclus du Code du travail. Ils touchent une moitié de SMIC pour une semaine de 35 heures. Qui s’en soucie ?

    Thibault Petit est journaliste, il a enquêté pendant six ans sur les Établissements et service d’aide par le travail (ESAT). Il s’est rendu auprès de personnes en situation de handicap, épuisées par la pression. Il a discuté avec des familles humiliées et révoltées. Il lève le voile sur cette réalité cachée du monde du travail.

    L’enquête de Thibault Petit « Handicap à vendre » est disponible en librairie  https://tinyurl.com/2p8r8yef

     

    https://www.youtube.com/watch?v=it-O8bHqejI

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Ne jugez pas - Court métrage ! Ne vous en faites pas ! by Elvis Naçi

    Un petit court-métrage émouvant qui dit qu'il ne faut pas se fier à ce qu'on croit savoir et qu'il y a parfois derrière des histoires dont on ignore tout. 

    La dernière phrase sur le court métrage veut dire : 

    "Ne jugez personne ! Soyez gentil avec les gens car vous ne connaissez pas leurs problèmes quotidiens. "

     

    https://www.youtube.com/watch?v=WUgtuKS5Vyo

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    La terre du vieil homme

     

    Zé Luís, à 81 ans, arrive aux termes d'une vie bien remplie, qu'il a menée dans la lignée de celle de ses aïeux. Dans cette campagne perdue du nord-est du Portugal, le travail et la vie ont toujours été les mêmes.
    Rien ne le prédisposait au désarroi qu'il connaît aujourd'hui. En effet ses enfants ne vont pas prendre le relais, ils sont tous partis. Et il a beau se répéter que l'émigration fut une bonne chose pour ceux qui sont partis et ceux qui sont restés, il se sent tout de même bien seul, abandonné.
    C'est pourquoi il nous délivre une part de sa mémoire, celle qui a trait à sa région. Il confronte son mode de vie, de travail, ses traditions et ses inquiétudes à ce monde moderne qui s'installe autour de lui. Ses enfants restent attachés à cette culture mais ils ne sont plus, en quelque sorte, de ce pays.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=7g0KSPqgD1s

     

    Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique