• Animaux du désert : Les petites créatures du désert

     

    Le désert brûlant le jour (jusqu’à 70°), glacé la nuit, désert de sable, de roche ou de glace est un biotope où la vie semble impossible tellement les conditions sont extrêmes. Et pourtant la vie grouille. Scorpions, sauriens, araignées, fourmis, serpents, coléoptères, hérissons…. Et tant d’autres vivent sous ce climat. Et les jours où s’abat une pluie diluvienne, autour des oueds éphémères, ils se rattroupent tous.

    La vie est impitoyable dans le désert, la nourriture précieuse, les conditions extrêmes, les affrontements ne sont pas rares.

    C’est un plaisir de suivre toute cette vie dans ce merveilleux documentaire.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=LNKdQyXhvh0

    Pin It

    2 commentaires
  • Ces quelques vers du poète et auteur libanais Georges Schéhadé.

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Octopus Ballet

     

    Le poulpe Grimpoteuthis bathynectes a deux grandes nageoires lui donnant l'air de l'éléphant Dumbo c'est pourquoi on l'appelle ainsi.  

    Dans cette vidéo nous suivons son évolution ressemblant à un  joli ballet.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=fDxBVZhZZwI

    Pin It

    votre commentaire
  • Famous long hair dancer Yang Liping and her niece Wei Caiqi

     

    Une surprenante et très belle danse exécutée par deux artistes chinoises dont la très réputée et légendaire Yang Liping. La danse s'appelle Printemps. Les danseuses reproduisent l'esprit du printemps dans la nature. Elles interprètent la façon dont tout croît et grandit, comment une nouvelle vie apparaît.

    C’est fabuleux. A voir en grand écran.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=KNP6XRZ2VJI 

    Pin It

    votre commentaire
  • Jean Amrouche – Le vent

    Je t’entends enfin ô vent des horizons nus de la Terre Africaine,

    Vent très dur, vent très froid,

    Vent si pur !

     

    Je sais le chant violent de ta voix sur la plaine

    Et ton sifflement déchirant à travers les pauvres rues de la ville,

    Quand l’homme se courbe vers le sol,

    Sous ton geste royal vers l’Avant

     

    Vent de vie !

     

    Je sais ton cœur,

    Je sais que tu viens de là-bas, très loin,

    Là où l’homme n’a point de part,

    Souffle de la Terre

    Et que tu traînes les prémices de l’offrande terrestre

    Vers la Mer Vivante.

     

    Emporte-moi !

    Elève en tourbillons d’anges jusqu’au ciel

    Les pensées de mon âme

    Aux gouffres du vice enracinées.

     

    Vent,

    Mains innombrables de mes intercesseurs

    Ô vous tous qui priez, et joignez vos désirs silencieux

    Du ciel,

     

    Unissez aux vôtres mon chant,

    Et que brûlent enfin mes souillures

    Et mes vaines craintes.

                                                           28 janvier 1931

                           

                                            Une anthologie des poésies arabes – Rachid Koraïchi

     

    Jean Amrouche – Le vent

     

    Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires