• Masco et le petit savoyard

     

    Monsieur de Caumont est un poète nancéen, dont le nom et la notoriété n’ont pas franchi les limites régionales ni même le fil des siècles. C’est pourtant grâce à lui que l’on retrouve trace d’une histoire extraordinaire qui date de la fin de l’année 1709. L’aventure se déroule en Lorraine, dans la propriété du comte René de Vandemont. Cet aristocrate est un passionné d’animaux. Il fait construire près de son château une fosse pour recueillir et maintenir en captivité des ours attrapés vivants. Les Vosges regorgent encore de ces plantigrades qui parfois causent des dommages aux troupeaux. René de Vandemont a notamment capturé un gros mâle qu’il surnomme Masco.

    C’est donc au cœur du terrible hiver 1709 que se déroule l’histoire. Transi de froid, un enfant originaire de Savoie qui vit en ramonant les cheminées n’a d’autres solutions pour espérer rester en vie que de pénétrer dans la cage de l’ours Masco. Pour quelle raison l’animal ne s’attaque pas au garçonnet ? Mystère… Loin de le maltraiter, il l’accueille et l’invite à se blottir contre son épaisse fourrure. Le lendemain matin, Masco laisse partir l’enfant qui revient le soir même retrouver son sauveteur.

    De caresse en signes d’affection, c’est une véritable complicité qui se tisse entre les deux. Bien vite, c’est tous les soirs que l’enfant vient retrouver son compère auprès duquel il trouve refuge et même une portion de repas que l’ours lui réserve.

    Un soir, le gardien apporte la pitance quotidienne légèrement en retard, sous le regard furibond de son pensionnaire. L’ours reste immobile et ses yeux étincelants dans la pénombre démontrent une certaine contrariété. Emmitouflé dans la fourrure soyeuse de son protecteur, le petit garçon dort à poings fermés. Craignant qu’en se déplaçant pour prendre son repas, on ne lui enlève l’enfant, Masco décide de ne pas bouger d’un pouce tout en marquant son hostilité. Cette histoire d’amour quasi-filial entre un animal et un garçonnet aurait pu durer longtemps si l’ours ne s’était pas éteint prématurément d’une cause que l’on déclara inconnue.

    Alfred Brehm, célèbre naturaliste et zoologiste allemand du XIXe siècle, immortalisera cette histoire vraie dans un recueil de dessins où il illustrera cette aventure hors du commun.

                                              Pascal Assemat – Ces animaux qui ont marqué la France

    Pin It

    votre commentaire
  • Queen - Reportage et histoire complète

     

    L’histoire du groupe le plus connu : Queen composé de Freddie Mercury, Brian May et Roger Taylor, ces deux derniers venant du groupe Smile.

    Le groupe ouvre la voie aux clips mais aussi aux stadium rock.  Il s’impose très vite sur la scène du rock. D’autant plus que Freddie Mercury a un charisme particulier et sait entraîner la foule à participer.

     

    Queen - Reportage et histoire complète

     

    En 2007 Queen est élu « meilleur groupe britannique de tous les temps ». Même après la mort de Freddie Mercury le succès ne se dément pas.

    Le groupe s’est reformé en 2005 avec pour chanteur Paul Rogers que Freddie Mercury admirait. L’ombre de Freddie planera toujours sur le groupe et dans le cœur des fans.  

    Nous retrouvons avec bonheur les plus grands morceaux du groupe tout au long de ce documentaire.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=WR1kqQMZLag

    Pin It

    2 commentaires
  • Isabelle Jeandot sculptrice

     

    Isabelle Jeandot native du Jura est une sculptrice ayant un style très personnel.

    Très sensuelles, féminines avec des lignes épurées, voluptueuses, ses œuvres nous font entrer dans un monde fantasmagorique, mythologique ou allégorique.

     

    Isabelle Jeandot sculptrice

     

    Elle incarne dans ces créations tous les visages de la femme : la mère, l’amoureuse, la mystique, la tendre, l’impudique, la scandaleuse, la divinité.

     

    Isabelle Jeandot sculptrice

     

    Elle sculpte différents matériaux mais fait du bronze sa matière de prédilection.

     

    Isabelle Jeandot sculptrice

     

    C’est la découverte des créations de Camille Claudel qui va décider de la vocation de sculptrice d’Isabelle Jeandot.

     

    Isabelle Jeandot sculptrice

     

    « Sculpter est un acte funambule, une alchimie délicate entre la maîtrise technique et l'inspiration ... Fil de trame, fil de chaîne, elles fusionnent amoureusement pour tisser, avec une infinie patience, la sculpture naissante.

     

    Isabelle Jeandot sculptrice

     

    Vertige de la création ... De mes mains naissent et chantent des hanches pleines et des regards farouches ... Au bout de mes doigts se balancent les mondes, et là, debout dans l'atelier, je suis l'interface émue entre l'esprit et la matière, entre le ciel et la terre. Dans la conscience aiguë de ce qu'est ma condition humaine, si dérisoire et si sublime, je sais qu'il n'y a rien à chercher mais qu'il y a Tout à trouver. » Isabelle Jeandot

     

    Isabelle Jeandot sculptrice

     

    Pour en voir plus

    https://www.youtube.com/watch?v=ufxzDfyfKaE

    Pin It

    3 commentaires
  • Dans la peau d'un prédateur : Pôles

     

    Par – 50° aux pôles de grands prédateurs survivent dans ces conditions extrêmes.

    Au nord, l’arctique, c’est le terrain de chasse de l’ours polaire, prédateur des grands phoques, voire des bélugas. Mais que c’est compliqué de se nourrir. Il faut être fin stratège pour survivre.

    Au sud, l’antarctique, la patrie des manchots, c’est le terrain de chasse du léopard des mers, un phoque géant.

    Les deux ont en commun la banquise mais à chacun ses techniques et ses moyens de survie.

    Mais sous la mer, les belugas sont aussi des chasseurs. Le flétan est leur met favori. Leur sonar est impressionnant d’efficacité.

    Les supers prédateurs sont les derniers maillons de la chaîne alimentaire. Grâce à eux d’autres pourront se nourrir. Mais hélas toute la chaîne est fragilisée par les activités humaines et ses conséquences.

    Un magnifique documentaire à voir en grand écran.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=7X7aqWeTcJo

    Pin It

    votre commentaire
  • Un poème de Jean-Pierre Boulic mis en image : le Rouge-gorge.

     

    Pin It

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires