• Feu! Chatterton - À l'aube - YouTube

     

    Un groupe que je découvre.  J'aime leur musique, la force de leurs textes, la puissance de leur interprétation.  Une belle découverte. 

     

    À l'aube

     

    Nous étions frères un jour et les choses ont changé, c’est vrai. Il est parti. Dix-huit mois à l’autre bout de la terre, éprouver son corps et sa tête dans les champs de bananes d’Océanie où l’on se lève à l’aube ; éprouver le reste sur les plages asiatiques, où l’on goûte au bonheur de synthèse et aux espaces infinis que les eaux couvent la nuit. Où l’on se lève à l’aube.

     

    Et si nous avons pleuré ensemble ce jour de septembre où nous nous sommes quittés c’est qu’on savait que l’infinie tendresse, la mémoire et le téléphone mobile sont peu de choses contre la distance — que tout allait changer. Il est parti. C’est qu’il se lève à l’aube.

    Faut bien s’arracher. D’abord il y a l’âge libre avant la vie domestique qu’on attend tous comme une sentence absurde et nécessaire. Et puis ces chimères à fuir, qu’on croit laisser aux portes des avions long-courriers. Enfin, la peur de s’engraisser ici, que le confort nous abêtisse. Il est parti. C’est qu’il se lève à l’aube.

     

    Dans nos longues nuits blanches, qui s’en allaient mourir dans le cendrier, on a beaucoup rêvé et attendu que les choses adviennent, comme par enchantement. Des lendemains de ces soirs grisés il me souvient surtout l’odeur amère du tabac froid, la torpeur qu’engendrait le shit qu’on fume, l’impuissance et l’orgueil. Il faut choisir, la vie est ailleurs ! Voilà ce qu’on se disait.

    Il est parti. C’est qu’il se lève à l’aube.

     

    Avant son départ il était déjà moins bavard que lorsque je l’ai connu, huit ans plus tôt. C’est qu’il n’y a pas d’âge pour avoir de vieux démons. Les siens lui parlaient, je crois, de filiation et d’arbre généalogique. A celui-là aussi on coupe les branches qui font ombrage et les feuilles y meurent à l’automne. Alors j’ai compris ses silences et je les partageais. Je me suis aussi dit que j’étais sans doute moi-même moins fougueux, moins dispendieux qu’en notre prime adolescence. Lors on découvrait, comme tout le monde, le péril de toute véritable entreprise de séduction et la saveur des lèvres maladroites et conquises. On apprenait aussi par cœur les mystères âpres et charnus du con féminin qu’on touche d’abord avec les doigts. Et surtout — surtout ! — l’insolent et naïf sentiment de liberté, les poumons amples, quand on prend la route du voyage pour la première fois ! Il est parti.

    C’est qu’il se lève à l’aube.

     

    Paroles & Musique © Feu! Chatterton

     

    https://www.youtube.com/watch?v=pWJ1wpp-N0k

    Pin It

    2 commentaires
  • 11 - Aux racines du Mal, SYMPATHY FOR THE DEVIL des ROLLING STONES - YouTube

     

    "1967 est une année charnière dans l’histoire de la musique ! Une année bénie, où la scène rock voit se révéler mois après mois des opus qui vont devenir des classiques parmi les classiques.

    En janvier le premier album d’un quatuor californien qui allait ouvrir de nouvelles perspectives sonores, en février le deuxième opus d’une formation qui allait façonner le son de la Ville sur la Baie, en mars le mythique premier album d’un groupe underground de la côte Est que personne ne voudra écouter. Puis de l’autre côté de l’océan, au mois de mai, le premier disque d’un power-trio emmené par le nouveau messie américain de cette nouvelle forme de rock, en juin l’un des chefs d’oeuvre absolus des quatres garçons les plus dans le vent d’Angleterre, et enfin en aout, encore un premier album, celui d’un petit groupe de « rock psyché » mené par un petit génie.

    Pour finir en décembre avec la version stonienne de ce qui sera l’année du Flower Power et du psychédélisme total. 

    Oui ! Tout cela la même année, et j’en passe et des meilleurs.

    Mais dans cette biblique épopée du rock, il y a les petites histoires qui font aussi la grande. Et 1967, au-delà de sa frénésie psychédélique, est aussi l’année qui aurait pu être fatale à ceux que l’on présente depuis déjà deux ans comme une bande de sales gosses malfaisants, une étiquette qui trouve ses prémices dans un fait divers anodin, qui va façonner l’image que véhiculeront les Stones lors des années à venir."  (https://cacestdurock.com/sympathy-for-the-devil-rolling-stones/ )

     

    Une vidéo incroyable avec un montage du tonnerre pour découvrir l'histoire de cet album mythique. 

    Si vous aimez le rock, ça c'est du rock est la chaîne à suivre.  En attendant, place aux Stones et à Sympathy for the devil 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=qJqka8eFIh0&t=61s

     

    Pin It

    3 commentaires
  •  

    La déforestation de la forêt amazonienne est une menace constante pour la faune brésilienne, la flore et les communautés indigènes.


    Dans ce nouveau clip  le DJ et activiste Moby, a voulu donner vie aux personnages de la forêt afin de sensibiliser le monde à cette situation préoccupante.


    Grâce à une belle animation, "Mon seul amour" montre la grandeur de la forêt et le pouvoir destructeur de l'homme.

     

    https://vimeo.com/438003365

     

    Pin It

    3 commentaires
  • LISZA - POESIE - YouTube

     

    Au fond de tes yeux mon amour

    J'y resterais bien tout le jour

    Un instant seulement dans tes bras

    Et plus rien ne compte que toi

     

    Dans un doux sommeil, étendue

    Poésie, qu'es-tu devenue ?

    On dit que partout tu demeures

    À qui sait ouvrir son cœur

     

    Éperdue, je parle sans savoir

    Mais les mots parfois nous réparent

    Gagner le soleil à quoi bon

    Je préfère chanter en ton nom

     

    Et si le cœur vient à manquer,

    Que plus rien ne tient et que j'ai

    De sombres pensées dans la tête

    C'est toi que j'appelle pour de l'aide

     

    Ah jamais plus je n'oublierai

    D'aimer ceux que j'aime

    Tant que la vie me porte encore

    Ah jamais plus je n'oublierai

    D'aimer ceux que j'aime

    Tant que la vie me porte encore

     

    Immense est le ciel et pourtant

    Je crois qu'il n'est pas assez grand

    Pour contenir nos rêves et nos espoirs

    Que ne donnerais-je pour te voir

     

    Poésie, c'est à toi que je tiens

    Dis-moi que tu seras là demain

    Puisqu'au fond de tes yeux, ma jolie

    J'y resterais bien toute la vie

     

    Ah jamais plus je n'oublierai

    D'aimer ceux que j'aime

    Tant que la vie me porte encore

    Ah jamais plus je n'oublierai

    D'aimer ceux que j'aime

    Tant que la vie me porte encore

     

    https://www.youtube.com/watch?v=eBgmpDrNQXM

     

    Pin It

    3 commentaires
  •  

    Uranometria - Documentaire [FULL] - Yacine Bayan Luthier Bordeaux - YouTube

     

    Le projet « Uranometria » est le résultat de la collaboration entre différents corps de métiers artisanaux de la région Bordelaise (+ d'infos www.uranometria.fr)

    Un luthier, un électronicien, une artiste plasticienne et un carrossier proposent une collaboration unique avec un nouveau support de création graphique à un travail de recherche artistique sur une thématique commune pour dix déclinaisons singulières

     

    Un projet fou, un travail incroyable et un savoir-faire partagé pour un instrument que j'aime énormément. 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=BanXOUwWB7M

     

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique