• Séverine VIALON - La clé du bonheur

     

    Fred, jeune instituteur, blessé par ses amours, éternel stressé ne sachant lever le pied, prend la décision de rejoindre la classe unique d’un petit village.

    Dans ce même village, Virginie, jeune bibliothécaire passe son temps libre à s’occuper de 6 vieilles dames. Une aide qui frise l’abnégation, c’est comme si Virginie cherchait à s’oublier en prenant soin des autres.

    Entre ces deux-là, la rencontre provoque des étincelles. C’est épidermique, Virginie ne supporte pas Fred. Et pourtant c’est lui qui sera sa bouée de secours. Même s’il ne comprend pas encore la blessure de la jeune femme, il sera celui sur qui elle pourra compter.

    Un court roman qui se lit aisément tant l’écriture de l’auteure est fluide et agréable. Le cœur du roman est un peu long à se mettre en place mais une fois les fondements installés on se laisse happer par l’histoire. Un moment agréable de lecture pour accompagner les beaux jours même s’il traite de certains sujets complexes et douloureux.

    Séverine est une auteure indépendante qui s’autoédite. Vous pourrez trouver La clé du bonheur et ses autres titres sur son site : http://www.sevylivres.fr/boutique/

    N’hésitez pas à lui rendre une petite visite.

    Pin It

    9 commentaires
  • FOENKINOS David  -  Le cœur autonome

     

    Elle fait partie d’une famille de silencieux avec un papa atteint d’un trouble grave. Elle aime se réfugier chez son amie dans une famille qui lui semble bien vivante. Et il y a le frère de l’amie, il ne la voit pas, elle est trop jeune mais déjà son cœur bat pour lui, éperdument. Lorsqu’enfin ils se parlent, se rapprochent, elle est subjuguée. Il est tellement intelligent, tellement charismatique et il a une conscience sociale poussée qui le pousse à la révolte. Ils finissent par s’aimer passionnément. Elle le suit aveuglément dans tous les combats, dans toutes les actions. C’est à travers son regard qu’elle se sent vivante, être quelqu’un et jamais elle ne veut le décevoir.  Quoi qu’il demande, elle le fait et même si elle le peut, elle va au-devant de ses désirs. Jamais elle ne lui montre ses peurs, ses indécisions. Il faut qu’elle soit forte pour lui, pour sentir son admiration, sa fierté.

    Mais lui n’est jamais heureux, perpétuellement en révolte contre tout et tous, il se marginalise et elle avec. Et un jour, on lui propose de voler leurs armes à deux policiers de la fourrière pour pouvoir faire des braquages ultérieurs.  Elle ne veut pas laisser son amour seul et veut prendre une part active à ses côtés à l’action. Mais rien ne se passe comme prévu. La panique les prend, ils fuient dans un taxi qu’ils prennent en otage avec le chauffeur et le passager. Le chauffeur a peur,   jette son véhicule contre une voiture de police. Les tirs fusent. Le chauffeur est mort, trois policiers décèdent, c’est l’engrenage. Dans la riposte, il meurt la laissant seule, désespérée. Seule avec son amour, seule avec sa conscience, seule avec les regrets de toute une vie.

    Un roman qui laisse un drôle de goût. Tous reconnaitront ce jeune couple qui a fait les chroniques en 1994 qu’on a appelé les tueurs de flics. Une triste histoire de passion qui les entrainera dans une chevauchée qui n’eut rien d’héroïque.

    Jamais elle ne parlera. Jamais elle ne s’expliquera. Il n’y a rien à dire. Ce qui est fait, est fait, nul ne peut le défaire. Elle a aimé, elle a perdu, elle paiera à jamais dans son silence.  Elle finira en prison pour de longues années où elle se reconstruira peu à peu.

    Foenkinos a bien raconté le cheminement de ce couple, leur état d’esprit. Un livre qui ne peut nous laisser indifférents et qui nous touche.

    Pin It

    votre commentaire
  • SINOUE Gilbert – Moi, Jésus

     

    Et si on avait volé à Jésus sa mort ? Si on l’avait empêché de passer à trépas ? Que ce serait-il passé ?

    Gilbert Sinoué nous raconte cette hypothèse. Joseph d’Arimathie et Nicodème ont récupéré le corps de Jésus après la crucifixion pour le mettre dans la tombe avant le Sabbat Or ils s’aperçoivent que le Christ n’est pas mort. Ils l’emportent donc et le tiennent enfermés au secret solidement gardés.

    Dès son rétablissement, ils offrent à Jésus de s’exiler définitivement. Or celui-ci refuse. Il réclame de l’encre, des papyrus et se met à raconter son histoire, celle que nous connaissons avec plus de détails, d’explication.

    Et pourtant, il semble que Jésus apparaisse aux femmes, aux disciples d’Emmaüs, aux apôtres tout comme les Evangiles nous le disent. Quel est ce mystère ? Y aurait-il un usurpateur ?

    Tout le monde est à sa recherche. Le Sanhédrin finit par décider d’assassiner Jésus. Mais pourtant, ce qui est écrit, finit toujours par arriver quoique l’homme fasse. L’histoire suivra son chemin même si c’est par une voie détournée.

    Cette histoire nous rend le Christ plus humain et plus proche encore. Mais pour moi cela reste du roman distrayant qui n'a rien changé ou apporté philosophiquement ou spirituellement.

    Pin It

    votre commentaire
  • GEDGE Pauline  -  Amenhotep, l’élu des Dieux

     

    Passionnante histoire que celle de cette grande figure de l’histoire de la grande Egypte. Amenhotep fut un des grands savants égyptiens. Sa réputation de sagesse, bienfaiteur et guérisseur a traversé les siècles. Pour le différencier des autres Amenhotep de l’Histoire, son nom reste à jamais Amenhotep fils de Hapou.

    Pauline Gedge a imaginé ce qui pouvait être la première partie de la vie de ce grand sage de l’Histoire. Et on se laisse embarquer avec bonheur dans cette histoire. Quel fabuleux destin ! Deux tomes suivent et j’ai hâte de les lire pour savoir la suite.

    Pin It

    3 commentaires
  • FOLLETT Ken – La marque de Windfield

     

    Décidément voilà un auteur passionnant. Cette fois le roman nous narre le milieu des banquiers dans l’Angleterre victorienne.

    Tout commence dans un collège de Windfield. Quelques adolescents s’échappent de nuit pour aller barboter. Mais l’un deux, Peter Middleton, va se noyer dans des conditions mystérieuses. Les destins d’Edward et Hugh Pilaster, deux cousins, de Micky Miranda et Tonio Silva deux ressortissants sud-américain vont se trouver liés à jamais.

    Leurs chemins ne vont cesser de se croiser et une lutte de pouvoir cinglante va avoir lieu. Débauche, corruption, trahisons, meurtre, argent, pouvoir au cœur de familles embourgeoisées et empreintes d’une présumée respectabilité.

    Un roman palpitant, plein de rebondissements que l’on quitte à regret.

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique