• Clear Water Drop Splash Collision Stock Photo - Image of bubble, droplet:  24946192

     

    La photographie au flash haute vitesse capturant les collisions des gouttes d'eau donne des images de toute beauté, que je vous laisse admirer.  

     

    https://www.youtube.com/watch?v=U1bTiV6RLec&t=78s

    Pin It

    6 commentaires
  • Guy-Louis Anguenot - Le commis des Grandes Terres

     

     

    Jeannot Simmonot vit au sein d’une famille où le père alcoolique violente son épouse et ses enfants, où la misère est là. Le seul plaisir du petit garçon, c’est l’école. Elève prometteur, l’instituteur veut l’emmener au certificat d’études ce qui n’est pas du goût du père qui le veut à l’ouvrage. A la mort de sa mère, son père jette l’enfant dehors. Il rejoint alors ses grandans-parents maternels où il devra affronter la haine de sa grand-mère et de ses oncles. Mais il trouve protection auprès de son grand-père, jusqu’à ce qu’une attaque le réduise au silence.

    Vendu à un propriétaire terrien, il apprendra le travail de la terre à la ferme des Grandes Terres.  Gamin courageux, travailleurs, il saura se faire aimer par le maître de maison et la fille mais sera haï par la femme et le fils.

    Au fil des saisons et des années, Jeannot deviendra le bras droit de son patron, et ensemble ils moderniseront en achetant le premier tracteur de la région. Mais la guerre d’Algérie entraine le jeune homme sous les drapeaux.

    Un roman terroir magnifique. On y découvre la vie de labeur des paysans après-guerre. Au fil des années et des saisons, avec l’histoire de Jeannot, c’est l’histoire de la vie dans les fermes que l’on suit.  Une vie dure, des hommes ayant un caractère rude, les progrès techniques, les solidarités, tout est raconté d’une écriture magnifique.

    Le petit commis maltraité deviendra le maître des Grandes Terres mais il n’a jamais oublié les privations, le mépris, les injustices, les désillusions. Il fera prospérer la ferme mais dans le respect des hommes et de la nature.

    Un superbe roman terroir que j’ai dévoré.

    Pin It

    1 commentaire
  • Art of Life (Short 2017) - IMDb

     

    "En tant qu'étoile montante dans le domaine des mathématiques abstraites, Michael Behrens a découvert qu'il pouvait voir la beauté et les modèles là où d'autres ne le pouvaient pas. Mais sa voie n'était pas celle de l'université, ni même de la société. Il s'est lancé dans une grande aventure pour unifier son bouddhisme et sa capacité à voir une vision élargie de la réalité. Il a créé de la beauté là où personne d'autre ne le ferait et s'est fait des amis parmi les dauphins.

    Zaya et Maurizio sont allés à Hawaï il y a quelques années et, sur une plage isolée, ils ont rencontré Michael. Après un court moment, il est devenu évident que Michael n'était pas un homme ordinaire... :

    Nous avons parlé de physique quantique, de bouddhisme, de spiritualité, d'art et il nous a ensuite invités chez lui après s'être assuré que nous avions "d'assez bonnes chaussures"...

    Peu après avoir garé la voiture sur une route isolée, nous avons compris pourquoi...

    Michael vit au milieu d'une jungle épaisse, à 20 minutes de la route, dans un terrain qu'il a défriché lui-même. ...à la main ! !!

    Il a apporté tout le matériel sur ses épaules, et a construit un étonnant jardin basé sur la géométrie sacrée. Un lieu étonnant consacré à la beauté et à l'impraticabilité...

    La maison n'a pas d'eau courante à l'intérieur, seulement une douche à l'extérieur et pas d'électricité.

    Michael a récemment acheté un petit panneau solaire afin de pouvoir poursuivre ses recherches et communiquer via son ordinateur avec d'autres mathématiciens et le monde entier.

    Dans cette jungle, les moustiques sont si féroces (TOUTE la journée et la nuit) que le seul soulagement temporaire est de prendre une douche à l'extérieur et de courir pour se sécher... "

     

    Pour les non-anglophones comme moi, ce magnifique documentaire est sous-titré.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=7gUh8j5ui0o

     

    Pin It

    2 commentaires
  • paysages nus de  Carl Warner

     

    À première vue, ces photos semblent être de magnifiques paysages de déserts, de pyramides et de collines. Mais en y regardant de plus près, on s'aperçoit que le décor est en fait composé de corps nus - ventres, bras, jambes et cous fléchis.

     

    paysages nus de  Carl Warner

     

    Le créateur et photographe Carl Warner a déclaré avoir décidé de faire quelque chose de différent après le succès de son projet précédent, Foodscapes, en 2008.

     

    paysages nus de  Carl Warner

     

    Il a déclaré : "J'ai décidé de faire quelque chose d'un peu plus original, mais j'ai utilisé la même technique et les mêmes styles que précédemment. "Il s'agit simplement d'une autre forme de portrait, qui est un engagement très intime."

    "Après tout, le corps est l'espace dans lequel nous vivons."

     

    paysages nus de  Carl Warner

     

    Bodyscapes est l'illusion d'un désert qui serpente le long de corps nus, dans les coins cachés de lignes harmonieuses, des détails d'une même personne superposés, juxtaposés définissant une ligne d'horizon humaine.

     

    paysages nus de  Carl Warner

    Carl Warner est né à Liverpool mais a grandi dans le Kent. Dès son plus jeune âge, il a été fasciné par le surréalisme de Dali, ce qui, combiné à son sens de la créativité, fait de lui un photographe sui generis aujourd'hui.

     

    paysages nus de  Carl Warner

     

    Ses œuvres sont influencées par cette perfection maniaque du détail, grâce à son apprentissage, dans les années 1980, de la publicité, de l'image de marque et de divers autres domaines dans lesquels l'expérimentation a dépassé les limites de l'argent.

     

    paysages nus de  Carl Warner

     

     

    Pin It

    6 commentaires
  • L'épopée des négociations climatiques

     

    Un des dernier volet du rapport du GIEC a été décrit comme un "atlas de la souffrance humaine"... Une souffrance très inégalement répartie.  Ce sont les pays les plus vulnérables, qui seront les plus impactés par les conditions climatiques extrêmes (sécheresse, cyclone...) alors que ce sont eux qui sont le moins responsable des émissions des gaz à effet de serre. Où est la justice climatique qui veut le partage équitable des efforts pour le climat. Ce qui n'est pas le cas. 

    Alors comment en est-on arrivé là ? Les négociations climatiques devaient permettre d'aboutir à des objectifs contraignants de réduction d'émissions, basées dans un juste partage des efforts pour le climat entre pays ? Alors qu'est-ce qui a foiré ? Pour y voir plus clair, on va remonter dans le temps, et refaire l'histoire des négociations climatiques, de Rio à Paris, en passant par Kyoto et Copenhague.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=YVtW5d94KN0

    Pin It

    3 commentaires