• Douglas PRESTON – Jennie

     

    La triste histoire d’une jeune chimpanzé élevée par une famille humaine qui se croyait être humaine elle aussi.  Le professeur Hugo Archibald est le premier être que voit à sa naissance cette petite chimpanzé dont la maman meurt aussitôt après l’accouchement. Par le phénomène d’imprégnation, la petite femelle croit aussitôt qu’il s’agit de son parent. Le professeur Archibald ramène la petite Jennie avec lui et elle devient un membre de la famille.  Et puis l’idée vient de lui apprendre le langage des signes pour pouvoir communiquer avec elle.  Sa capacité d’apprentissage est phénoménale et bientôt elle exprime ses désirs, ses envies, ses sentiments.  Et on découvre à quelle point le chimpanzé est proche de l’homme, on découvre que Jennie ment, triche tout comme nous savons le faire. Les mêmes pulsions habitent les deux espèces. Et lorsque Jennie arrive à l’âge adulte, les choses deviennent de plus en plus compliquées entrainant la famille Archibald à prendre une douloureuse décision.

     

    Ce roman est tiré d’une véritable histoire. La fin tragique nous ramène plus encore à cette similitude que nous avons avec les grands singes. Ce livre m’a mise en colère. Quel besoin avons-nous à vouloir à tout prix humaniser les animaux ? Laissons-les dans leur milieu naturel. C’est là qu’est la vraie vie.

    Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "LA DANSE D’ABOU LAGRAA"

     

    "Le chorégraphe Abou Lagraa a créé "Passage" avec trois danseurs hip hop lors de l’édition 2000 du festival Suresnes Cité Danse. Depuis, Abou Lagraa a créé une suite à cette pièce, dansée cette fois-ci par des danseurs de sa compagnie, Nuit blanche (danseurs de formation contemporaine), puis "Allegoria Stanza", pièce pour 10 danseurs, ceux de "Passage" et ceux de sa compagnie. Ce documentaire retrace l’évolution chorégraphique entre ces deux créations, et analyse le travail d’Abou Lagraa à travers les explications de son travail et de ceux de ses danseurs."

    Coproduction FRANCE 2 - 24 IMAGES – MEZZO 

    Pièce pour 7 danseurs contemporains et 3 danseurs hip hop

    Création 2001

    « Allegoria Stanza se déroule comme une image, une phrase poétique, une vague qui se renouvelle indéfiniment.

    De l’éveil des sens à l’état de contemplation qui réalise l’harmonie entre l’être humain et la nature, en passant par la déferlante de la colère orageuse, Abou Lagraa cherche à donner corps à une plénitude toute en nuances, que le décor vidéo de Charles Picq berce d’images, entre mer et ciel.

    On rencontre d’abord la mer : les sens se réveillent. Le ciel devient lourd, une tempête se lève, la pluie arrive qui fait lien entre la mer et le ciel.

    Progressivement le ciel se calme ; il donne corps à la plénitude, à l’ouverture, à l’horizon et à l’espoir. Il acquiert cet état de réflexion, de miroir qui renvoie l’homme à lui-même. Et la colère de l’homme, symboliquement liée à celle des éléments, devient contemplation, ouverture d’esprit.»

    “Dans cette pièce vont se rencontrer deux mondes différents, des danseurs de formation contemporaine et des danseurs de hip-hop.
    Je vais travailler sur la recherche de soi et sur la communication à l’intérieur de ces 2 mondes, pour les amener à une véritable rencontre de par la qualité du mouvement, son énergie, sa fluidité, tout en respectant l’expression propre à chaque danseur.”

    Abou Lagraa

     

    https://vimeo.com/40215614

     

    Pin It

    votre commentaire
  • La lumière, l'obscurité, les couleurs

     

    "Nous pouvons bien envisager le monde à notre façon. Il présentera toujours une face jour et une face nuit"  Goethe

    "Documentaire passionnant sur les couleurs qui reprend la théorie des couleurs de Goethe cette théorie s' oppose à celle des couleurs primaires d' Isaac Newton qui est la plus répandue de nos jours."

     

    https://www.youtube.com/watch?v=ARkldz8Im2w

    Pin It

    votre commentaire
  • Fouines et hermines

     

    "La famille des petits carnivores compte dans ses rangs les animaux les plus discrets et les plus méfiants que l'on puisse rencontrer. Les fouines et les hermines sont de ceux-là, et sans les empreintes qu'elles laissent dans la neige en hiver, nous aurions bien du mal à découvrir leurs habitudes.

    Ces traces ci sont celles de l'hermine, petit diablotin toujours aux aguets, les sens constamment en éveil, boule de muscles constamment en mouvement, incapable de rester en place plus de dix secondes d'affilées.

    Lorsque la mauvaise saison arrive, les hermines se permettent parfois, malgré leur méfiance instinctive, de s'approcher des maisons. Si les lieux sont calmes, elles installent leur gîte au fond d'une grange ou d'un débarras, bien à l'abri du mauvais temps.

    Elles continuent bien sûr de chasser dans les prés des alentours car les hermines, comme les fouines d'ailleurs, sont des carnassiers qui mènent une guerre sans merci aux campagnols et aux mulots. Elles sont capables pour cela de les poursuivre jusqu'à l'intérieur de leurs galeries souterraines.

     

    A propos de campagnol, nous allons profiter de son absence momentanée pour lui jouer un petit tour dont nous vous réservons la surprise...

    Regardez bien ce qui va se passer...Notre amie n'en croit pas ses yeux : là, devant elle, un campagnol, prêt à être croqué tout cru...

    Mais saperlipopette, comment faire pour l'attraper ?

    Essayons par dessous...

    Rien à faire semble-t-il, alors par dessus peut-être ?

    Ce n'est pas mieux...

    Espérons maintenant que notre amie se remettra de cette petite expérience.

    A quelques pas de là, d'autres empreintes un peu plus grosses trahissent pour un oeil exercé le passage de la fouine. Suivons un peu ses pas pour tenter de découvrir son repère.

    ..."

    https://www.youtube.com/watch?v=e1yWUAYtmEs

    Pin It

    1 commentaire
  • La spiritualité maasaï avec Xavier Péron

    Pour aller plus loin avec la conférence de Xavier Péron « La sagesse Massaïs au quotidien »

    http://pestoune.kazeo.com/la-sagesse-maasai-au-quotidien-xavier-peron-a173899348

    voici dans "Les Racines du Ciel" de F. Lenoir et L. Anvar, émission du 05.01.2014, un podcast illustré de magnifiques photos de ce peuple dont Xavier Peron nous transmet la spiritualité.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=Lbc7IDa5dns

    Pin It

    votre commentaire