• « Le café aura beau se vanter d’être noir,

    Le lait le fera toujours déchanter »

    Il y a toujours plus fort que soi

     

    Sagesse africaine - citation en image

     

    Citation tiré du magnifique livre : « sagesse africaine »  de Joseph Andjou, illustré par les sublimes photos de Christophe Courteau, aux éditions Michel Lafon

     

    Pin It

    4 commentaires
  • L’enfer et le paradis

     

    Un vieux sage est assis sur le bord de la route, les yeux fermés, les jambes croisées, les mains sur les genoux. Soudain, sa méditation est interrompue par la voix puissante et agressive d’un guerrier.

    « Vieil homme ! Dis-moi à quoi ressemblent le paradis et l’enfer. »

    Le sage ne manifeste d’abord aucune réaction. Puis, peu à peu, il ouvre les yeux et esquisse un sourire, face au guerrier planté devant lui, de plus en plus impatient et agité.

    « Tu désires connaître les secrets du paradis et de l’enfer ? Toi, avec ton allure misérable, avec tes bottes et tes vêtements boueux ? Avec  tes cheveux hirsutes, ton haleine fétide, ton épée rouillée ? Toi qui es si laid, tu oses me demander de te parler du paradis et de l’enfer ? « 

    Ivre de colère, le guerrier jure méchamment, sort son épée et la lève au-dessus de la tête du vieil homme. Son visage est cramoisi, les veines de son cou sont gonflées par la haine, alors qu’il s’apprête à trancher la tête du sage.

    « Cela est l’enfer. » lui dit doucement le vieil homme. Le guerrier arrête net son geste et reste bouche bée de stupéfaction, de respect, de compassion, devant cet homme qui a risqué sa vie pour lui prodiguer cet enseignement. Ses yeux s’emplissent de larmes d’amour et de gratitude. « Et cela, c’est le paradis ! » conclut le sage.

    Extrait de L’âme du monde de Frédéric Lenoir

    Pin It

    3 commentaires
  • Boris Vian – Quand j’aurai du vent dans mon crâne

     

    Notre Père qui êtes aux cieux

    Restez-y

    Et nous, nous resterons sur la terre

    Qui est quelque fois si jolie

    Quand j’aurai du vent dans mon crâne

    Quand j’aurai du vert sur mes osses

    P’têt qu’on croira que je ricane

    Mais ça s’ra une impression fosse

    Car il me manquera

    Mon élément plastique

    Plastique tiqu’ tiqu’

    Qu’auront bouffé les rats

    Ma paire de bidules

    Mes mollets mes rotules

    Mes cuisses et mon cule

    Sur quoi je m’asseyois

     

    Mes cheveux mes fistules

    Mes jolis yeux cérules

    Mes couvre mandibules

    Dont je vous pourlèchois

    Mon nez considérable

    Mon coeur mon foie mon râble

    Tous ces riens admirables

    Qui m’ont fait apprécier

    Des ducs et des duchesses

    Des papes des papesses

     

    Des abbés des ânesses

    Et des gens du métier

    Et puis je n’aurai plus

    Ce phosphore un peu mou

    Cerveau qui me servit

    A me prévoir sans vie

     

    Les osses tout verts

    Le crâne venteux

    Ah comme j’ai mal

    De devenir vieux

     

    https://www.youtube.com/watch?v=xmdurNNwMI0

    Pin It

    2 commentaires
  • L'addiction vue par un court métrage glaçant

     

    A la recherche d’un bonheur éphémère la prise de drogues, caféine, alcool… mène vite à une addiction. Le besoin se fait essentiel et la destruction est en court. Très vite il en faut plus pour de moins en moins de bonheur, le corps en souffre, l’esprit en souffre. Ce bonheur était un miroir aux alouettes très cher payé.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=UyBd4Su1q_w

    Pin It

    1 commentaire
  • Petites photos prises de ça de là d'animaux divers que je fais dialoguer

    Humour en image

    Pin It

    6 commentaires