•  

    Comment nommer des hommes payés de façon exorbitante et qui escroquent les pays du monde en leur extorquant des milliards de Dollars pour les détourner vers des grandes compagnies... L’expression qui leur est consacrée : assassin financier, leur sied à merveille.

    « Ils dirigent l’argent de la Banque mondiale, de l’Agence américaine du développement international (U.S. Agency for International Development – USAID) et d’autres organisations « humanitaires », vers les coffres de grandes compagnies et vers les poches de quelques familles richissimes qui contrôlent les ressources naturelles de la planète. Leurs armes principales : les rapports financiers frauduleux, les élections truquées, les pots-de-vin, l’extorsion, le sexe et le meurtre. Ils jouent un jeu vieux comme le monde, mais qui atteint des proportions terrifiantes en cette époque de mondialisation. Je sais très bien de quoi je parle… car j’ai été moi-même un assassin financier. » – John Perkins

    Je crois que cette simple citation suffit à faire comprendre l’escroquerie mondiale. Même si quelque part on s’en doutait, c’est terrifiant d’entendre les aveux de cet homme, c’est terrifiant de comprendre l’ampleur de la chose. On ne le dira jamais assez, la glorification de l’argent pervertit et perd l’homme. Nous ne sommes plus maîtres de rien. Endetter des pays volontairement pour ensuite les soumettre à des exigences malhonnêtes, je ne pensais pas que ça allait aussi loin. Je n’imaginais vraiment pas que la manipulation économique allait aussi loin. C’est un crime contre l’humanité ce que font ces gens mais ils sont tous puissants. Qui pourra les arrêter ? Il faut les dénoncer, les montrer du doigt, les démasquer. A notre échelle c’est la seule chose que nous puissions faire mais il faut le faire. Personne n'a le droit de se proclamer et de se comporter en maître du monde, pas plus les USA que n'importe qui d'autre. Et pourtant c'est ce que font les USA, ils payent à coup de pots-de-vin des états, puis menacent s'ils n'obtiennent pas ce qu'ils veulent, puis finissent par exécuter. Comment des humains peuvent-ils faire cela à d'autres humains ?

     

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=kMmkfWS5x_U

     

     

     


    votre commentaire
  • J'ai déjà parlé du périple national du député Jean Lassalle dans une démarche apolitique. Voici un article que m'a transmis un ami Alain que je remercie au passage. L'article et la vidéo sont d'un journaliste de l'Eure : José Alcana et publiés sur son site Camera Diagonale. Même si ce que fait Jean Lassalle me parle, j'en suis encore à me poser les questions du but de sa démarche, de ce qu'il en attend, et de quel aboutissement il allait donner à tout cela. José Alcana répond à quelques unes de mes questions.

     

    07 décembre 2013

    Eure, la marche du député Jean Lassalle

    Jean Lassalle marche

    La longue marche de Jean Lassalle se poursuit. Il traverse actuellement une partie du département de l'Eure, entre Rouen et Vernon. Après 6 000 km parcourus à travers la France, le député de la 4ème circonscription des Pyrénées Atlantiques arrivera devant l'Assemblée Nationale, le 14 décembre. Caméra Diagonale l'a rencontré entre Pont-de-l'Arche et Louviers, jeudi.

     

     

     

     

     

    http://www.youtube.com/watch?v=jl7jl7Wfej0

    Il est le seul député du MoDem, mais Jean Lassalle ne s'est pas mis en marche au nom d'un parti politique. Sa motivation et sa démarche se situent bien au-delà de l'idéologie. Jean Lassalle souffre du vide que subit le pays, plus enclin à suivre ce qu'offre la société médiatique et politique. Il décide donc de prendre son bâton de pélerin et d'aller au-devant des français qui n'obtiennent jamais de réponses à leur quotidien. Qu'est-ce la droite, qu'est-ce la gauche? Que proposent-elles aux citoyens, sinon des promesses, des phrases, des postures, des courses à l'échalote pour occuper des postes? Jean Lassalle choisit ses mots pour le dire, mais le dit. "Le système est figé", a-t-il expliqué dans une lettre qu'il a lu devant ses collègues députés, à l'Assemblée Nationale. "Je n'arrive plus à traiter les dossiers liés à mon territoire et il me semble que c'est aussi le cas de la plupart d'entre vous, chers collègues de la représentation Nationale. Un brutal changement de monde nous a pris au dépourvu. Nous avons perdus nos repères, et notre pouvoir au nom du peuple souverain s'efface. Une fois encore, nous n'avons pas su éviter le piège de l'hégémonie financière....Une terrible et profonde crise accable notre pays, suscitant le repli sur soi.....

    A travers la France, depuis le 10 avril, il rencontre des citoyens. Le dialogue s'engage. Les témoignages sont éloquents. Ce que dit Jean Lassalle est ressenti. A chaque étape, le député termine sa journée par une réunion publique. Dans les petites communes se sont 4 ou 5 personnes. Dans les plus grandes villes, les salles sont pleines, 30, 40, ou 50 personnes et plus encore. Le long des routes, des automobilistes s'arrêtent, le saluent et échangent pendant de longues minutes...

    Entre Pont-de-l'Arche et Louviers

    Il est accompagné d'une journaliste de Libération et de deux militants du MoDem. La route entre Pont-de-l'Arche et Louviers est dangereuse. Le petit groupe reste vigilant. Des automobilistes reconnaissent sa silhouette haute, son bérêt et son écharpe rouge. Ils le klaxonnent en signe de sympathie.

    (source : Caméra Diagonale de José Alcana http://www.cameradiagonale.com/blog/2013/12/eure-la-marche-du-d%C3%A9put%C3%A9-jean-lassalle.html#more )

    Pin It

    votre commentaire
  • « On croit que les non violents sont des dégonflés qui ne combattent pas. Moi je me considère comme un combattant de l’extrême

    mais un combattant qui ne répand pas de sang. »

     

    Nous nous souvenons tous de Jean Lassalle, plus jeune maire de France à 21 ans, puis plus jeune député à 26 ans, homme qui s'est toujours engagé jusqu'au bout pour défendre ce en quoi il croit. Rappelez-vous lorsqu'il se met à chanter "se canto" au coeur de l'Assemblée Nationale et lorsqu'en 2006, lorsqu’il entame une grève de la faim de 39 jours contre la délocalisation de l’usine Toyal de la Vallée d’Aspe, Aujourd'hui Jean Lassalle est parti pour une nouvelle action, une marche citoyenne à travers la France depuis plus de 6 mois au contact de la population.

    « Je veux pouvoir écouter et parler avec tous. Je ne force la main à personne. Je n’ai jamais dérangé qui que ce soit. Je parle à tout le monde, à commencer par ceux qui sont au plus bas de l’échelle. Partout, j’entends une résignation absolue. Et même si je suis député du Modem, mon acte est apolitique… »

    Pour Jean Lassalle, cette marche est un acte de résistance. Les gens ne parlent plus, ne votent plus, leur désespoir est perceptible,  la finance continue à faire ses choux gras… dans le but d'entendre la souffrance, le doute, mais aussi les aspirations et l'espoir des Français. Recréer la confiance entre les élus et les Français, redonner la parole aux citoyens, essayer de redynamiser la démocratie… tels sont les objectifs de Jean Lassalle.

     

    http://www.youtube.com/watch?v=PS0IyeOWvZs&feature=player_embedded

     

     

    Pour tout savoir sur la démarche de Jean Lassalle :

     

    http://www.touscoprod.com/en/project/produce?id=900


    1 commentaire
  • anarchie

     

    L'anarchie !

    Que de pages noircies à propos de ce mouvement d'idées, que de diabolisation et surtout que d’incompréhension et d'amalgames.

    Il faut dire que certains se proclamant du mouvement sont plutôt des égofrustrés, insatisfaits, jaloux en quête de domination, de pouvoir, des râleurs perpétuels.

    Ceux-là ont tout faux et trahissent l'esprit même de l'anarchie.

    Avoir la fibre anarchiste, c'est savoir s'indigner, être conscient de ses limites, de sa valeur, de la liberté des uns et des autres; c'est avoir pleine conscience de pouvoir vivre avec les autres et non pas contre eux ; c'est simplement vivre en société dans le bon sens et le respect de l’Autre.

    Si l'anarchiste est contre ou anti :

    - Contre les guerres, contre les frontières, contre toute forme de dictature, d'oppression et d'arbitraire...

    Il est avant tout pour ou pro :

    - Pour la solidarité, le partage, l'autogestion, la liberté. (Liberté ne veut bien évidemment pas dire faire tout ce qu'on veut, quand on veut, comme on veut ! Liberté en ayant conscience que la nôtre se termine où commence celle des autres).

    Ceci implique une grande vigilance, de chaque instant et un contrôle rigoureux de nos instincts.

    L'anarchiste est désobéissant, certes, (je préfère le terme résistant à) mais en étant fortement solidaire et surtout en ayant de la compassion.

    Voilà le mot est lâché: compassion.

    Etymologiquement, ce mot veut dire: qui souffre avec en sympathie.

    A l'heure où la loi du plus fort et (ou) du plus riche dominent, ou des états sous la domination des financiers, deviennent des états totalitaires on pourrait croire qu’avoir de la compassion est faire preuve de faiblesse.

    Or avoir de la compassion c’est avant tout être humain, reconnaître la souffrance d'autrui et tenter de la soulager.

    Il ne s'agit pas de pleurer avec quelqu'un car cela ne sert à rien.

    Il s'agit d'oeuvrer pour trouver un moyen efficace afin de soulager le souffrant.

    L'anarchie est le modèle du vivre ensemble sans pouvoirs, sans Etat, sans dirigeants, à l'opposé de la mondialisation.

    Nous avons besoin les uns des autres pour survivre.

    Le jour où une catastrophe naturelle ou provoquée par l'humain nous privera de tout le confort et de la technologie, l'entraide deviendra vitale.

    Ne pourront survivre que les personnes capables d'oeuvrer ensemble dans le même sens pour le bien être de tous, dans le respect et la dignité et surtout avec humilité.

    J'ai conscience d'être simpliste dans mon exposé, mais je crois fermement à l'adage qui veut qu'on ne devient pas mais qu'on naît anarchiste.

    Belle utopie me direz-vous?

    Nous vivons et dépassons même les limites du capitalisme.

    Lorsque l'homme aura tout expérimenté, trouvé toutes les failles, les dérives; lorsque l'homme aura compris que toujours un chef se dressera pour faire plier les autres...

    Peut-être ce jour-là décidera-t-il, enfin, d'expérimenter ce nouvel art de vivre.

     

    Anarchie et création

     

    Les idées anarchistes ont rapidement infiltré les cafés et cabarets à la fin du XIXème siècle.

    De nombreux artistes se sont laissés touchés par l'esprit : chansonniers, chanteurs-compositeurs, interprètes, écrivains, peintres.

    L'anarchie a attiré l'attention sur la libération de l'imagination face à la partialité et aux obligations de l’ordre établi.

    Au vu de ceci il n'est pas étonnant que plusieurs anarchistes aient été attirés par le travail des surréalistes.

     

    « Un monde anarchiste... un monde surréaliste : C'est la même chose. »André Breton.

     

    Voici la définition donnée par Breton avec l’aide de Freud à propos du Surréalisme.

     "Le surréalisme est caractérisé par une écriture automatique qui est un automatisme psychique dans lequel on exprime le fonctionnement réel de la pensée. Cela se fait soit en parlant soit en écrivant ou soit de toute autre manière. D’autre part la raison ne peut pas contrôler la dictée de la pensée."

     Je vous l'accorde, c'est un peu confus mais on peut dire que le surréalisme est donc l'expression de l'inconscient, le refus des traditions, des idées préconçues, des partis pris... C'est un instrument de révolution... Avouez que ça se rapproche fort de l'idée Anarchiste.

     

    Parmi les artistes chanteurs anars célèbres (volontairement et bien que j'apprécie le style musical,  je ne cite pas les skins et autres punks, car ils font partis, en majorité et à part la mouvance peace-punk,  de ceux qui, à mon sens, n'ont pas compris l'esprit de l'anarchie et qui exploitent l'image de la violence) : Aristide Bruant, Brassens, Ferré, Moustaki, Noir désir, Thiéfaine, Caussimon, Béranger, Escudero, Vian. Ils font partis des chanteurs dits "à textes"... autrement dit qui ont un message à faire passer et se servent des mots, des notes pour le transmettre et toucher un maximum de personnes afin de les rallier à la réflexion.

    Comment ne pas citer "les anarchistes" de Ferré :

    http://www.youtube.com/watch?v=_1PcOsbJbLI

     

     

    Vian et « le Déserteur »

    http://www.youtube.com/watch?v=gjndTXyk3mw

     

     « On n’est pas là pour se faire engueuler »

     

    « Je voudrais pas crever »

     

    Et je vais peut-être vous surprendre mais cette chanson de Patricia Kass reflète bien l’anarchie :

    Est-ce volontaire ou le hasard ? Je n'en sais rien.  Lisez et jugez:

     Ma liberté contre la tienne

     

    Je ne chercherai plus ma route

     Ses chemins creusés par le doute

     La terre n'en sera pas plus loin

     Ni plus à portée de la main

     

    J'en aurai fait de ces détours

     Où tant de bonheurs tournent court

     Et peu importe la distance

     Entre la joie et la souffrance

     

    Ce sera, ce sera, ce sera

     

    Ma liberté contre la tienne

     Les vérités qui nous retiennent

     Nos cœurs ne seront plus si lourds

     D'avoir emporté trop d'amour

     

    Ma liberté contre la tienne

     La volonté d'où qu'elle me vienne

     Partir découvrir avec toi

     L'utilité de nos combats

     

    Je serai peut-être moins forte

     Touchée par des rêves d'autres sortes

     Tout est fait de tant d'illusions

     Que même l'ignorance est un don

     

    Je n'aurai pas d'autre langage

     Que celui de tous les partages

     Jusqu'à trouver sous une pierre

     Une petite chance pour l'univers

     

    Ce sera, ce sera, ce sera

     Ma liberté contre la tienne

     Les vérités qui nous retiennent

     Nos cœurs ne seront plus si lourds

     

    D'avoir emporté trop d'amour

     Ma liberté contre la tienne

     La volonté d'où qu'elle me vienne

     Partir découvrir avec toi

     

    L'utilité de nos combats

     

     

     

    Et bien sûr "imagine" de John Lennon

     

     

    « La forme de gouvernement qui convient le plus à l'artiste est l'absence de tout gouvernement. » - Oscar Wilde

     En matière de littérature, Proudhon, Fénéon, Wilde, Mirbeau, Kafka... se sont reconnus dans la pensée anarchiste.

     

     

    Tous les moyens sont bons pour parler et promouvoir cette idée. Ma liste est loin d'être exhaustive...

    Je ne fais que citer quelques personnalités alors qu'il y en a tant d'autres parmi lesquels de merveilleux inconnus pleins de talents.

    De plus je me cantonne aux artistes Français alors que des artistes du monde entier se sentent concernés par le mouvement.

     

     

    J'aimerais qu'on donne sa chance à ce courant de pensées puisque tous les autres moyens ont échoué.                        

     

    L'homme est plus malheureux que jamais, ses difficultés ne cessent d'augmenter, la planète est en danger...

    Echec. La façon de vivre de l'humain est un échec.

     

    Il est temps de voir autre chose.

    Cet autre chose, à mon sens, est l'anarchie.

     

     

     

    « L'anarchie, c'est la victoire de l'esprit sur la certitude. »

    de Georges Henein

     

     

    Pin It

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique