• Witold Pilecki, infiltré volontaire à Auschwitz

    On this Day, in 1940: Polish resistance hero Witold Pilecki was voluntarily  sent to Auschwitz - Kafkadesk

     

    Seconde guerre mondiale, Witold Pilecki, officier de l'armée de l'intérieur, agent de renseignement et chef de la résistance polonaise décide d'infiltrer le camp de concentration d'Auschwitz pour y organiser la résistance et pour informer les alliés des horreurs commises par les nazis.  

    Du coeur d'Auschwitz, il n'a cessé d'appeler le "monde libre" de venir délivrer les détenus. Devant leur refus, il décide de son évasion afin de pouvoir défendre lui-même sa cause.  Il  aura passé  947 jours dans le camp, avant de s'évader dans la nuit du 26 au 27 avril 1943. Mais il n'arrive pas à être reçu et encore moins entendu par les puissants 

    C'est alors qu'il décide de rédiger un rapport sur ce qu'il a vu et vécu, un rapport qui portera son nom où il racontera toutes les exactions commises.  S'il n'a pas été un témoin direct de la solution finale des juifs, les informations circulant entre prisonniers lui permettent d'affirmer : on tue les juifs. 

    Pourtant il a été loin d'être considéré comme un héros après-guerre. Le régime stalinien installé voit en lui un ennemi, d'autant plus qu'il a décidé de lutter contre eux. Arrêté, torturé, accusé d'espionnage par les autorités communistes polonaises, il est condamné à mort et fusillé le 25 mai 1948. Et sa mémoire sera tue de nombreuses années, jusqu'après la chute du mur de Berlin. 

    Le Rapport Pilecki, véritable mémoire vivante de ce héros, a été publié et est disponible en langue française. 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=7-BmKyQjuPA

     

    « Reportage Qi Gong Naoto Hattori »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Février à 22:42

    L'une de ces aberrations de l'histoire, mais surtout des hommes qui la font. La seconde guerre mondiale regorge de ces exemples de justes que l'on n'a pas voulu entendre et qui sont devenus des victimes.

    2
    Lundi 21 Février à 07:00

    Je suis bien d'accord avec Fardoise....

    Très bonne journée et gros bisous.

    3
    Lundi 21 Février à 09:17

    Bonjour Brigitte ! Encore une histoire complexe et trouble de cette période. Il a eu raison d'avertir le monde sur ce qui se passait à l'intérieur des camps, il a eu raison de lutter contre le nazisme, mais faire de l'espionnage contre tout le monde ne peut amener qu'à des drames. Le stalinisme a commis des horreurs, tout le monde le sait, mais il a pris des risques énormes en étant, en quelque sort un "agent double". A l'époque, il valait mieux "choisir son camp", comme l'ont fait mes grands-parents, Résistants contre l'occupant allemand sans pour autant n'avoir jamais adhéré au Parti Communiste Français, sans avoir jamais combattu les idées communistes, idées qui ne comportaient pas que des horreurs.

    Aujourd'hui l'Europe (et la planète) est menacée à la fois par Poutine, mais également par l'Otan, qui n'a eu de cesse de vouloir "gouverner la planète". Nous devons plus que jamais nous opposer à toutes formes de fascisme d'où qu'il vienne. Et on sait TOUS que la société idéale n'existe pas.

    Je ne mets plus d'articles politiques dans mon blog car il n'est pas facile d'échanger avec des gens qui ont, semble-t-il, des idées progressistes "de gauche" et vont en fait donner leur voix à des Le Pen ou des Zemmour, qui représentent la haine, le racisme, l'anti-sémitisme, la xénophobie, l'homophobie et l'anti-libertés de part leurs idées nauséabondes. L'extrême-droite est omniprésente sur les réseaux sociaux et il y a longtemps que j'ai compris qu'il valait mieux parler des papillons et des petits oiseaux dans nos blogs que des sujets qui fâchent.

    4
    Lundi 21 Février à 09:28

    Pour répondre à Éliane, c'est bien pour cela qu'il faut garder la mémoire de ce qu'il s'est vraiment passé. Et en ce qui concerne les camps d'extermination on sait bien que les "alliés" étaient au courant, les décideurs avaient des informations que le commun des mortels n'avait pas et ils ont fait des choix, notamment celui de laisser se poursuivre la SHOAH sans intervenir. Le pouvaient-ils, c'est une autre question. Et ce n'est pas faire de la politique que de rappeler des faits historiques et de raviver notre mémoire, sinon d'autres la reconstruisent. Et des questions de ce type, l'histoire de la seconde guerre mondiale en regorge. Par exemple, pourquoi a-t-on fait revenir les prisonniers de guerre avant les rescapés des camps, que l'on a quelquefois laisser errer pendant des mois ?

      • Lundi 21 Février à 09:52

        Je ne mets plus d'articles politiques DANS MON BLOG parce que les réseaux sociaux sont gangrénés par l'extrême-droite. Mon blog a six ans, je m'en suis aperçue depuis longtemps. Oui, dénoncer le nazisme (ou le stalinisme, comme le fait ici Brigitte) et l'horreur des camps d'extermination, c'est faire de la politique. Mais, j'en fait en dehors des réseaux sociaux, dans la vraie vie. (et je lis beaucoup de BONS livres d'histoire).  Je suis syndicaliste depuis mes 18 ans, j'ai connu la camaraderie comme on n'en reverra JAMAIS, l'époque a changé ; mes grands-parents ont combattu le nazisme, c'est un miracle si j'ai pu voir le jour, ma mère avait 18 ans à la fin de la guerre.  Je suis en retraite et ne milite plus au sein d'un syndicat (ou ce qu'il en reste) mais je me battrai toute ma vie contre l'extrême-droite. D'où qu'elle vienne. Même si la politique d'aujourd'hui n'est pas aussi évidente qu'il y a 40 ans, les notions de gauche et de droite étant beaucoup plus floues qu'avant. Le danger de résurgence du fascisme sera toujours là.

        Mes articles politiques n'étaient pas commentés (même sur la misère des hôpitaux). Ou ils étaient commentés par des blogueurs de droite progressistes (ça existe) mais qui finissent par devenir aigris  et sombrent à leur tour dans la morosité, comme 80 % des blogueurs/euses. Tous les blogs intéressants et intelligents d'il y a quinze ans ont fermé les uns après les autres.  Il nous reste les papillons qui clignotent et les commentaires sur la pluie et le beau temps. Les gens ont perdu leur capacité à analyser les choses et le coronavirus n'a rien à voir là-dedans. Les médias, au service du capitalisme, et les réseaux sociaux sont les grands responsables du manque d'analyse et d'objectivité des blogueurs/euses. 

        Moi je pense que l'on peut combattre l'ennemi dans la sérénité, la joyeuseté et même l'humour.

        Je tiens mon humour de mon grand-père, Résistant, qui nous a fait marrer toute sa vie.

      • Lundi 21 Février à 11:17

        Pour moi il y a un temps pour tout : un temps pour l'humour et un temps pour se battre Ce qui ne veut pas dire qu'au moment où on se bat pour une cause, le rire est interdit.  Tu dis Eliane qu'il a eu tort de se battre contre le communisme russe dans son pays.  Mais que sais-tu de ce qui a été vécu dans les pays sous le joug des communistes russes. Je ne fais pas le procès du communisme parce qu'au fond, je partage beaucoup de leurs combats et que si l'homme était moins avide de pouvoir, c'est ce que la société propose de plus égalitaire (à part l'anarchie dont je suis mais qui reste une belle et grande utopie). Hélas tous ces hommes qui ont pris le pouvoir sous le joug d'une belle idéologie, n'avaient qu'un but : dominer et se faire servir en réduisant la population à l'esclavage et la misère.  Moi je sais ce que tous ces gens des pays de l'Est ont vécu.  Mes parents sont de là-bas, ma famille vit toujours là bas. Maman a fui son pays à l'âge de 16 ans pour échapper aux Russes.  Je sais les exactions, je sais la terreur, les répressions, je sais la domination des esprits. Alors non Witold Pilecki n'a pas eu tort. Il s'est battu pour que son pays puisse avoir la liberté. Il s'est donné à une cause qu'il croyait juste. Il a perdu, cela lui a coûté la vie. Mais il a vécu toujours avec le même objectif : dénoncer les injustices et les cruautés et se battre pour la liberté de son peuple. Il a fait un sacrifice. Ce n'est pas un  espion double, c'est un combattant héroïque. 

        Et si on mettait plus souvent en avant les histoires de ses héros de l'ombre qui font le sacrifice de leur vie pour une cause juste, peut être que l'humanité aurait un autre regard. On peut espérer. 

        Je rappelle que pour ce qui concerne les camps de concentration, les Français n'ont pas fait mieux : souvenons-nous du camp de Rivesaltes où ont été parqué des prisonniers politiques (républicains) espagnols, des juifs étrangers, des harkis dans des baraquements sans soins, sans hygiène, sans chauffage ou si peu, dans la boue, la crasse. Un enfermement sans espoir avec des hommes armés pour les empêcher de sortir.  On a beau y avoir fait un mémorial, c'est pourtant un lieu dont on ne parle pas dans les livres d'histoire, un lieu que beaucoup ne savent pas. 

        Je veux rendre honneur plus qu'hommage, honneur à tous ceux qui se battent pour la liberté des peuples au prix de leur vie. 

      • Mardi 22 Février à 11:27

        Bon.

        J'ai lu ta réponse, Brigitte. Je suis bien d'accord avec toi lorsque tu dis qu'il y a un temps pour l'humour et un temps pour le sérieux ; c'est bien pour ça que depuis deux ans je ne fais plus que de l'humour dans mon blog, puisque le débat est totalement absent. Loin de la morosité ambiante, je préfère rire de tout et essayer de faire rire les visiteurs de mon blog qui n'échappent pas à cette morosité (provoquée par les médias).

        j'ai 40 visiteurs par jour (la plupart viennent de Pinterest), je pense qu'ils recherchent avant tout le rire et la joie de vivre.

        Toute mon enfance j'ai côtoyé d'anciens prisonniers des camps de déportation. Jeune mariée, je les ai filmés lorsqu'ils témoignaient dans les écoles de ma ville, mes vidéos sont archivées au Fonds audiovisuel de Recherche de La Rochelle.

        Je ne défends pas le communisme, loin de là, je ne vais même pas aller voter. Je pense qu'il n'est plus d'actualité de "faire de la politique" dans les blogs puisque tout est faux et hypocrite.  Beaucoup de gens vont voter Zemmour ou Le Pen et rares, très rares, sont ceux/celles qui mettent le danger que ça représente dans leur blog (avoue que c'est troublant) ; je rigole avec quatre amis(es) blogueurs/euses dont je préfère ne pas savoir pour qui ils voteront, de peur d'être trop déçue (par les idées d'extrême-droite). A part Karak et Cafardages, je n'ai pas vu d'autres blogs dénonçant les paroles nauséabondes de l'extrême-droite et je n'ai donc confiance qu'en eux.

        Il est bon de rendre hommage à cet homme que tu cites et  qui le mérite, lui et bien d'autres, et on ne parlera jamais assez des exactions et ou crimes commis au nom d'une idéologie, qu'elle soit politique, religieuse, ou basée sur l'argent et le profit ; on ne parlera jamais assez des dictatures passées (Pinochet...) ou présentes, mais ce n'est pas dans les blogs que l'on aura ce genre de débat ;  tu as bien dû remarquer que les blogueurs/euses n'échangent plus depuis longtemps sur tous ces sujets. Non ?

        Il peut y avoir bientôt la guerre en Europe, à cause de ces gros cons de Poutine et de Biden (on aurait dû sortir de l'Otan depuis longtemps, même des Républicains (la droite) le disent. Tu verras que les blogueurs/euses n'en parleront pas ; ils préfèrent parler de la pluie et du beau temps ou des "papillons qui clignotent". Les blogs, cela reste virtuel.

        Alors, je ferai pareil ; et mes échanges "politiques" se feront avec mon compagnon, mes enfants, les voisins, la coiffeuse, les gens qui se battent pour empêcher leur usine pourtant rentable de fermer.  Dans la vraie vie.

      • Mardi 22 Février à 11:52

        D'un côté je te comprends mais ce n'est pas pour autant que je partage en tout ton avis.  J'ai créé ce blog pour y mettre mes amours, mes intérêts, mes colères et mes coups de gueule Je laisse la liberté aux lecteurs de commenter ou pas. Je ne leur demande ni leur opinion, ni leur religion, ni même s'ils en ont une.  Cela ne me regarde as. Je n'annonce pas non plus pour qui et si je vote. Cela me regarde. En réalité, je ne fais pas de politique politicienne ici, je n'ai d'ailleurs nulle confiance en ces hommes et femmes qui nous gouvernent. Toutefois je suis du côté des minorités, des petits, des victimes, des injustices. Et je crois que c'est de mon devoir d'humain que de leur donner la parole ou de les mettre en avant parce qu'ils ont le droit d'être entendu, défendu, soutenu et respecté. C'était une des raisons pour laquelle j'ai créé ce blog, ouvrir la porte à ceux qu'on n'entend pas, à ceux qu'on oublie, à ceux qui se battent  Le fait que ces articles ne soient pas commentés, est peu important. Ils sont reçus et c'est ça qui compte. Un message est passé et peut être dans le tas reçu. Une seule personne touchée qui en discutera avec son entourage, c'est une victoire.

        Chacune de nous à donner un sens à son blog. Et ils sont respectables les deux, en tout cas en ce qui me concerne.  

      • Mardi 22 Février à 12:03

        Voilà ce que j'aurais pu mettre dans mon blog sur la prochaine guerre en Europe :

        D’escalades en désescalades et inversement notre vieux continent, l’Europe, sera-t-il le théâtre d’un conflit militaire OTAN/Russie. Un tel scénario aurait des conséquences incalculables à l’échelle planétaire. Comme nous n’avons jamais cessé de le rappeler, il faut utiliser tous les recours diplomatiques possibles sous l’égide de l’ONU pour éviter des conflagrations qui seraient désastreuses pour les peuples et la vie sur terre. La France doit retrouver son indépendance afin qu’une voix neutre, crédible et pacifiste soit clairement émise, afin que cela contribue à ce que les troupes massées de part et d’autres des frontières regagnent leurs casernes et qu’un cessez-le-feu observable par tous soit mis en œuvre dans le Donbass. Concernant l’OTAN deux exigences s’imposent : • la première est que la France doit quitter le commandement militaire intégré de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord. Cette organisation belliqueuse, provocatrice, sous domination des Etats-Unis, ne cesse de s’étendre plus à l’Est et compte désormais trente membres. Quatorze nations ont rejoint l’OTAN depuis 1997, toutes situées dans la partie orientale de l’Europe. • la seconde est la dissolution de cette alliance militaire atlantique créée en 1949 qui, en retour, a entraîné la formation du « pacte de Varsovie » en 1955 sous domination de l’URSS. Celle-ci a disparu en 1991, le pacte de Varsovie avec elle, rien ne justifie plus l’existence de l’OTAN sinon certaines visées hégémoniques non avouables. L’intérêt des populations de la planète réside dans l’existence d’un monde multipolaire et non dans celui de l’affrontement de deux blocs qui alimentent l’équilibre fatalement instable de la terreur. Le Mouvement de la Paix.

      • Mardi 22 Février à 13:19

        D'un côté je te comprends mais ce n'est pas pour autant que je partage en tout ton avis.  J'ai créé ce blog pour y mettre mes amours, mes intérêts, mes colères et mes coups de gueule Je laisse la liberté aux lecteurs de commenter ou pas. Je ne leur demande ni leur opinion, ni leur religion, ni même s'ils en ont une.  Cela ne me regarde as. Je n'annonce pas non plus pour qui et si je vote. Cela me regarde. En réalité, je ne fais pas de politique politicienne ici, je n'ai d'ailleurs nulle confiance en ces hommes et femmes qui nous gouvernent. Toutefois je suis du côté des minorités, des petits, des victimes, des injustices. Et je crois que c'est de mon devoir d'humain que de leur donner la parole ou de les mettre en avant parce qu'ils ont le droit d'être entendu, défendu, soutenu et respecté. C'était une des raisons pour laquelle j'ai créé ce blog, ouvrir la porte à ceux qu'on n'entend pas, à ceux qu'on oublie, à ceux qui se battent  Le fait que ces articles ne soient pas commentés, est peu important. Ils sont reçus et c'est ça qui compte. Un message est passé et peut être dans le tas reçu. Une seule personne touchée qui en discutera avec son entourage, c'est une victoire.

        Chacune de nous à donner un sens à son blog. Et ils sont respectables les deux, en tout cas en ce qui me concerne.  

      • Mardi 22 Février à 13:23

        "La France doit retrouver son indépendance afin qu’une voix neutre, crédible et pacifiste soit clairement émise, afin que cela contribue à ce que les troupes massées de part et d’autres des frontières regagnent leurs casernes et qu’un cessez-le-feu observable par tous soit mis en œuvre dans le Donbass."

        Sérieux Eliane ? Tu crois vraiment que la France aurait le pouvoir de faire regagner les troupes dans leurs casernes ?  Et c'est moi qu'on traite d'utopiste ??? 

      • Mardi 22 Février à 15:59

        Je ne sais plus où répondre, ma poule, les blogs ne sont pas le meilleur endroit pour échanger sur la situation. C'est vrai que le texte du Mouvement de la Paix n'est pas très clair ; je ne pense pas qu'il croit que la France seule pourra régler le problème et je ne pense pas non plus que tu sois utopiste. Je crois que tu es une grande rêveuse, que tu aimes le "féérique" et le "fantastique" avec une petite touche de new-âge, mais je ne pense pas que tu sois utopiste.  L'utopisme, c'est autre chose.

        Mais c'est vrai aussi que cela fait 60 ans que l'on demande à quitter l'OTAN. S'il y a la guerre en Europe, elle sera partie de DEUX ETATS CAPITALISTES (la Russie et l'Ukraine), qu'ils se démerdent entre eux mais qu'ils ne lâchent pas une bombe nucléaire sur les innocents.

        Ne nous prenons pas la tête avec tout ça, la télé n'a pas fini de nous bassiner avec les mauvaises nouvelles et les gens vont encore pluss déprimer (ils ne sont déjà pas très joyeux et depuis bien avant le coronavirus). Continuons à rigoler entre nous, là, je suis dans les costumes historiques, les dentelles et les rubans ; on le sait que ça va mal partout, mais on ne va pas se taper la tête contre les murs pour autant. La vie est belle malgré tout.  Je retourne à mes costumes somptueux (le XVIIIème siècle, c'était joli aussi, les décors de théâtre et tout ce qui fait que l'on peut admirer encore du beau en ce bas monde.

        Je vais écouter les Grosses Têtes sur RTL, ils savent parler de choses sérieuses avec humour et ils sont extraordinaires en culture, mémoire et jeux de mots à la Devos. Tout ce que j'aime.

    5
    Lundi 21 Février à 15:16

    bonjour brigitte,

     ôh mon dieu quel mal j'ai eue pour regarder un peu ce film?? Pour tout le monde, Auschwitz est un nom qui se suffit à lui-même, il est le synonyme de l'enfer sur terre, le lieu des pires abominations, le plus grand cimetière de tous les temps avec ses un million de personnes assassinées. je n'est plus de mots  gros bisous monette

    6
    Lundi 21 Février à 17:00
    Renée

    Mon Dieu mais c'est un ignoble de l'avoir traité comme ça et en plus fusiller, merci d'en avoir parlé car je ne savais pas tout ça sur cet homme courageux...Bisous douce semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :