• Et tout le monde s'en fout - Le patriarquoi

     Le clitoris / Et tout le monde s'en fout | Centre Hubertine Auclert

     

    Axel s'est demandé quelle est la définition d'une société patriarcale. Après avoir reçu de nombreuses vidéos, voici ce qui en découle...

    Avec ces témoignages tant d'hommes que de femmes, on est en droit d'espérer  que la société évoluera enfin. Il reste tant à faire encore. Mais voir ces hommes donner leur vision de la société en fustigeant le patriarcat, pour nous femmes, c'est soulageant Enfin les prémisses d'une société équitable se font sentir.  Vivement que nous puissions marcher la nuit sans crainte, prendre un bus bondé sans  se faire peloter, être entendue, respecter pour ce que nous sommes, entendue dans nos paroles... bref vivre comme vit un homme sans avoir de craintes Mais plus que ça, souhaitons une société où hommes et femmes ont le droit de vivre avec leurs différences, leurs fragilités, leurs forces sans peur, sans honte 

    Merci Axel Lattuada et toute l'équipe de "Et tout  le monde s'en fout" pour leur engagement... et pour leur humour. 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=-6W3mG2HBqw

    « MATHILDE ⎟ A la gloire des femmes en deuilMouloudji, le best of | Archive INA »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 11 Mars à 07:11

    Passionnant... et édifiant ! c'est vrai qu'il faudrait bien que "ça change"....

    Très bonne journée et gros bisous.

    2
    Vendredi 11 Mars à 08:11

    Bonjour Brigiiiiiitte ♫♫♫  Super vidéo, faites par des hommes, c'est encore mieux. Les choses avancent doucement mais c'est loin d'être gagné. Par exemple, les femmes qui font de l'humour, c'est encore assez "mal vu". Du coup, les femmes n'osent pas faire de l'humour (à part toi et quelques rares nanas qui ont compris qu'il fallait se marrer quoi qu'il arrive). La guerre a occulté la journée des Droits des femmes du 8 mars, mais être heureux aussi est un droit et les gens heureux, ça fait chier les aigris.

    Combien de fois ai-je entendu au cours de ma vie "comment tu fais pour être joyeuse AVEC TOUT CE QUI SE PASSE DANS LE MONDE"............................... sans commentaire.

    Je revendique le droit d'être joyeuse quand même et le droit de faire rire les gens encore aptes à cet état d'esprit,  et le droit de ne pas avoir honte d'employer aussi les mots "cul", "bite" ou "gros con", mots que j'ai vus être entrés dans le dictionnaire et que nous voulons aussi employer dans certaines phrases. Par exemple, "gros con" sied parfaitement à des gens comme Donald Trump. Ou Poutine.

    Grosses bises ma poule et vive la libération de la femme ; qui n'est pas encore tout à fait gagnée.

    3
    Vendredi 11 Mars à 15:51
    Renée

    Même si c'est intéressant la manière de présentez n'ai pas terrible. Bisous douce journée

    4
    Vendredi 11 Mars à 16:54

     bonjour brigitte,

    j'ai avec intérêt regardé cette petite vidéo mais moi à ma petite échelle la liberté de la femme je l'ai toujours eût  même si parfois j'ai des petits coups de cafard et maintenant plus qu'avnt,, douce fin de journée et un gros bisou monette

    5
    Balaline
    Vendredi 11 Mars à 18:37

    Ce qui est rassurant pour la suite même si c'est loin d'être gagné, c'est que l'on entend la parole de jeunes femmes, de jeunes hommes qui sont porteurs d'une autre vision de la société .
    J'espère surtout que nos petits enfants verront poindre un autre monde fait de paix, de tolérance et de fraternité.

    Belle soirée Brigitte

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Samedi 12 Mars à 08:40

    Moi je suis pour la liberté tout court 

    Je n'aime pas les donneurs de leçons de nos jours 

    Lorsque j'étais en activité , il y avait des hommes et des femmes comme partout 

    Mais hélas certaines ne rehaussaient pas le niveau de la femme de par leur tenue  là oui elles égalaient certains hommes frown

    Je suis pour l'égalité de la femme

    mais non la femme contre les hommes

    et non les hommes contre les femmes 

    J'ai connu aussi un homme battu  mais cela on en parle pas 

    Bon bref 

    C'est un vaste sujet 

    Et en général toutes ces journées de ci de là pour n'importe quelle occasion , je n'en fais pas de cas ...

    Je suis pour la paix en toute circonstance , je ne vis pas avec un calendrier de fêtes en tête pour un jour J 

    Bonne journée Brigitte 

    Merci pour cette vidéo qui est parfaitement bien faite 

    Et il y a de bonnes réflexions

     

     

      • Samedi 12 Mars à 10:53

        Bonjour Golondrina (j'ai oublié ton prénom, on n'échangeait (hélas) pas assez dans nos blogs respectifs.  Je suis d'accord avec toi sur TOUT. La femme devrait rester féminine et ne pas ressembler à un camionneur qui boit de la bière et fume comme un pompier (c'est mauvais pour la santé) moi je n'ai pas envie de ressembler à un mec, chaque individu a ses spécificités. Non, la femme ne doit pas se battre CONTRE LES HOMMES dans des mouvements féministes où elles ont pluss de revendications "contre les hommes" qu' AVEC les hommes. Sur les inégalités de salaires, les inégalités dans les tâches ménagères, et toutes les inégalités en général, la lutte doit être commune aux deux sexes. La contraception et l'avortement concernent AUTANT les hommes que les femmes. On nous rabâche les affaires de féminicides. C'est triste, mais on ne parle jamais des INFANTICIDES et des HOMMES BATTUS, sujet qui reste encore tabou (?). Je ne suis pas pour qu'il y ait une "journée de la femme" ou une "journée des droits des femmes". Ces revendications sont celles des hommes et des femmes ENSEMBLE. Pas des femmes seules. Je suis également contre les appellations à la con du style "doctoresse" au lieu de "docteur" ou "pompière" au lieu de pompier, je suis contre l'écriture inclusive -écrire "indignés.es" ou "respectés.es" dans chaque phrase (ce qui fout notre vocabulaire en l'air et rend le texte incompréhensible) ou les termes comme "sororalement" à la place de "fraternellement", termes qui frisent le ridicule (ce sont souvent des enseignantes qui en sont à l'origine) et voudraient faire se retrouver "les femmes entre elles" : "on n'a pas besoin des hommes", etc.  Moi j'aime bien les hommes, j'aime bien quand ils réparent mon vélo. "Osez le féminisme" écrit que la guerre est une affaire d'hommes (?) C'est vite oublier ce qu'étaient les amazones, ce que sont les terroristes-femmes, bardées d'explosifs. Il faut voir le film "Un autre monde" au cinéma actuellement où on voit que c'est une FEMME  PDG d'une société (jouée par Marie Drucker) qui fait chier tout le monde.  La lutte pour sauver la boîte est bien commune aux hommes et aux femmes, face à une FEMME. Elles ne sont pas meilleures que les hommes.

        Battons-nous contre les inégalités, mais pas contre les hommes.

    7
    Samedi 12 Mars à 16:22

    Attendez là les filles.  Autrement dit parce qu'il y a des hommes battus et oui ça existe, on doit taire les femmes battues ?  Vous le savez vous le quotidien d'une femme battue ? Vous le savez la journée à se demander si le soir on va faire ou dire quelque chose qu'il ne faut pas.  Et puis il lui a tant dit ce mari ou conjoint qu'elle ne vaut rien, qu'elle est moche, idiote, que jamais elle ne s'en sortirait sans lui, qu'elle finit par y croire.  Les coups, les menaces, l'humiliation, les viols entre les 4 murs avec les enfants pour témoins.  Vous le savez vous ?  

    Et vous savez le quotidien de ces femmes esclaves dans le monde, battues aussi par la belle famille et qui savent qu'elles mourront si elle ne plait plus. 

    Vous le savez le quotidien des femmes trophées de guerre, violées par les soldats parce que l'humiliation subie par elle, est subie par toute la communauté. Et encore violées par un homme c'est trop beau parce qu'elles sont aussi violées par les fusils des hommes qui parfois trouvent drôle de tirer avec la gâchette. 

    Et sous prétexte qu'une femme est habillée trop court ou trop décolletée, il est autorisé de la violer ? ça s'appelle la culture du viol mesdames. 

    Les hommes défilent torse nu, parfois nous imposent la vue de la raie de leur luc avec leur pantalon trop bas et nous n'avons pas pour autant envie de les violer. 

    Et le droit de prendre le car sans voir des mains nous toucher même vêtue d'un scaphandre qu'on soit femme ou jeune fille, on en parle.  Les "tu es bonne", "tu suces", "tu baises"..... on est obligée de les supporter ?  

    Beaucoup d'hommes l'ont compris et vous, femmes, vous ne le comprenez pas ?  Et bien oui, la liberté des femmes est en danger. Et le danger vient des femmes elles-mêmes qui trouvent des concessions. 

    Oui le combat pour les femmes est de tous les jours et il doit être pour que l'avenir de nos filles, nos petites filles doit être dans l'équité.  

    Une femme doit être féminine ? Je rêve. Elle est ce qu'elle peut.  ça veut dire quoi être féminine ? exposer ses arguments sexuels ? quelle image de la femme. Nous ne sommes pas que des seins, un vagin et un utérus. Nous sommes des êtres humains capables de faire les mêmes choses que les hommes et à qui on demande plus qu'aux hommes.  

    Alors oui je suis féministe, en  l'honneur de ma mère, de ce qu'elle a vécu, en l'honneur de mes amies violées, en l'honneur de la femme excisée, martyrisée, en l'honneur de la fillette qui voudrait pouvoir jouer dehors alors que des prédateurs la guettent. 

    8
    Dimanche 13 Mars à 08:10

    Brigitte, on n'a JAMAIS dit qu'il ne fallait pas parler des féminicides (????) ; c'est un drame, et les plaintes des femmes battues ne sont pas prises en compte par la police comme elles le devraient, on a juste dit qu'il ne fallait pas oublier les hommes battus.

    Le débat sur les réseaux sociaux est inexistant ou il n'est pas serein.

    Constat.

    Bien sûr que l'on connait le sort de ces milliers de femmes violées, humiliées et torturées de par le monde. Je me bats depuis toujours au sein du Mouvement de la Paix contre  toutes formes de tortures, viols, incestes, viols d'enfants (ne pas oublier le rôle de l'église catholique) dans tous les pays. On sait qu'il y aura des viols en Ukraine, chaque guerre a son lot d'horreurs. On le sait que les femmes sont régulièrement harcelées dans la rue et le métro. On n'a jamais dit le contraire. Bien sûr que l'on est contre l'excision et toutes ces actions barbares d'un autre temps.  On n'a jamais dit le contraire.

    Je pense que tu as dû, ou tes proches, souffrir d'actes horribles de la part ce certains hommes, mais il ne faut pas penser que TOUS les hommes sont mauvais ; il y en a de bienveillants et qui savent se battre aussi pour les femmes. Et il y a heureusement pluss d'hommes bons que de mauvais. Je l'affirme. Il suffit juste de les connaître ou de les rencontrer au sein d'associations -qui sont là pour ça-.

    Je pense que tout ceci doit être l'affaire des HOMMES et des FEMMES ensemble, pas des femmes seules. Les femmes qui se battent seules, à mon avis, ont extrêmement souffert et n'ont pas encore trouvé la bonne organisation capable de prendre en compte leur souffrance et leurs revendications.

    Ne pas perdre de vue non plus l'inégalité des salaires, des tâches ménagères. Ne pas perdre de vue non plus la contraception et l'avortement, qui concerne aussi les hommes.

    Et je ne parle même pas de l'écriture inclusive ou des mouvements comme les "femens", qui n'hésitent pas à manifester seins nus et de façon pas très pacifique.

    Le sujet est vaste.

    Le monde n'est pas fait QUE de violences.  Des gens bienveillants accueillent, rassurent, accompagnent, cherchent des solutions, pour tous ceux/celles qui souffrent dans le monde. 

    Ne pas opposer les jeunes aux vieux,

    Ne pas opposer les femmes aux hommes, est important.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :