• Tout savoir sur le miel

     

    Tout savoir sur le miel

     

    Petits et grands,  jeunes ou moins jeunes, le miel est une douceur que tout le monde aime. Une douceur certes mais avec nombre de vertus bénéfiques pour notre santé.  C’est un produit vivant contenant en plus des sucres dits simples et directement assimilables dans l’organisme, des vitamines, des oligo-éléments, des diastases et des enzymes, ce qui en fait un médicament naturel. Il est produit par les abeilles mellifères à partir de nectar et / ou de miellat tout le long de l’année. Elles entreposent ces nectars et miellat dans leur ruche pour en faire des réserves leur servant de nourriture lorsque le climat devient difficile (pluie, froid, trop de vents…) Je vous parle de nectar, de miellat, mais qu’est-ce que sont au juste ces produits ?

    Le nectar est un liquide sucré, parfois sirupeux, sécrété par des glandes, dites nectarifères, se trouvant  sur organes floraux, sur les pétales, sépales, étamines, carpelles, ou à l'extérieur : sur les bractées, feuilles, pétioles, stipules, tiges. Il est composé d'eau et de saccharose, ainsi que d'autres sucres tels le glucose et le fructose et, à doses moindres, des principes qui contribuent à donner à un miel son parfum et sa saveur propres, sa « personnalité ». Chaque espèce végétale fournira un nectar aux caractéristiques spécifiques.

    Le miellat est produit par les pucerons ou les cochenilles. Il s’agit en réalité de leurs excréments, une substance épaisse et visqueuse, et surtout très riche en sucres et en acides aminés.

    Dotés d’un système digestif hors norme, les pucerons, cochenilles, aleurodes, psylles… , sucent la sève des arbres et des plantes et sont capables de la sécréter en un temps record. Ils la transforment en cette substance sucrée dont raffolent  abeilles et fourmis.

     

     

    Procédé de fabrication du miel

     

    L’élaboration du miel commence dans le jabot de l’ouvrière, pendant son vol de retour vers la ruche. Grâce à une enzyme, il se forme une réaction  Une abeille régurgite ce nectar pré-transformé pour le donner à une ouvrière dont le rôle est de le mastiquer longuement en le mélangeant à des sécrétions salivaires et digestives ce qui termine le processus de digestion des sucres.  Ensuite le miel est stocké dans des alvéoles et se déshydrate grâce à une longue ventilation effectuée par des abeilles dont c’est le rôle. Une fois que l’évaporation de l’eau a atteint le pourcentage optimal, le miel est à maturité.

    Les abeilles le transportent dans d’autres alvéoles qui seront operculées de cire.

     

     

    Le scientifique Heinrich a mesuré le volume de travail effectué par les abeilles butineuses. Ainsi, pour produire 500 grammes de miel, les abeilles doivent effectuer plus de 17 000 voyages, visiter 8 700 000 fleurs, le tout représentant plus de 7 000 heures de travail. Une ruche donnant en moyenne 25 kg de miel (plus ou moins selon les années), imaginez la somme de travail de ces petits animaux, c’est faramineux.

     

     

     

     

    Les différents types de miel

     

    Le miel de miellat (ex miel de pins, de sapins…) :  sombre car très riche en matières minérales, le miel de miellat est plus fort que le miel de fleurs, plus riche en antioxydant aussi. Ce miel est très conseillé contre les états de fatigue, d’anémie, d’asthénie pour leur apport en oligo-éléments et en sels minéraux.

    Il est  souvent un peu plus cher et particulièrement prisé notamment en Allemagne et en Angleterre où on l’appelle la rosée de miel « honeydew ».

     

    Le miel monofloral ou miel de cru (ex : miel d’acacias, de thym, de lavande, de fleurs d’oranger) : C'est une question de dates et de lieux de floraisons. Lorsque les abeilles sont installés dans un endroit où elles n’ont qu’une espèce de fleurs à butiner et que le miel est récoltée de suite après, ce sera un miel monofloral. Le miel aura un parfum et un goût très fin. Il est aisé de comprendre que vu la difficulté et la rareté de ce miel, il est plus cher.

     

    Le miel toutes fleurs : Si les abeilles butinent plusieurs sortes de fleurs à la même époque, les nectars ne pourront pas être séparés, et on obtiendra des miels "toutes fleurs", ou miels "polyfloraux".

     

    Miel liquide et miel solide : Le miel est toujours récolté liquide ensuite il cristallise plus ou moins vite et devient dur et granuleux. Des techniques naturelles mais très complexes, respectant parfaitement la qualité du produit, permettent d’accélérer, ralentir ou défaire une cristallisation. Mais quel que soit la texture du miel, cela ne nuit en rien à ses qualités, c’est une histoire de goût personnel.

     

     

    Conservation du miel : Un miel se conserve très bien un an à température moyenne d'appartement (20 ° C), deux à trois ans en cave (14 ° C), presque indéfiniment en chambre froide (4 ° C).

    En conclusion, le miel doit être gardé le plus au frais possible jusqu'au moment de sa vente, le client ayant ensuite tout son temps pour le consommer.

     

     

     

     

    Les vertus du miel : Riche en sels minéraux : phosphore, calcium, fer, magnésium, potassium..., il favorise la croissance, fortifie le squelette, revitalise l'hémoglobine. Sa très large gamme de vitamines facilite la digestion des autres aliments et la rétention bénéfique du calcium et du magnésium.

    Il possède un certain pouvoir antiseptique : efficace pour soigner les maux de gorge, il s'oppose également à toute fermentation intestinale.

    Il contient un facteur antibiotique rare, l'inhibine, qui est le principal responsable de son activité anti-microbienne. Ses vertus sont connus depuis des millénaires mais boudée par la médecine moderne. Aujourd’hui elle redécouvre ces vertus et les hôpitaux d’Allemagne et d’Australie s’en servent pour soigner les plaies.

    Les dernières recherches démontrent que le miel serait le plus efficace des traitements pour soigner la toux des enfants. L'étude a été menée auprès de 105 enfants souffrant d'une toux très gênante. Les enfants ont pris soit une cuillère de miel avant d'aller se coucher, soit une cuillère contre la toux, soit rien du tout. D'après les résultats, les enfants du groupe ayant pris du miel sont ceux qui ont le moins toussé la nuit, et donc le mieux dormi.

     

    http://www.youtube.com/watch?v=VBWXSXLDlqE

     

     

     

    Et pour finir une petite recette de pain d’épices

     

    Pain d’épices

    Ingrédients   

    325 g de miel d’acacia

    150 g de lait

    250 g de farine complète

    8 g de levure chimique

    50 g de poudre d’amandes

    9 g de bicarbonate de soude

    1 cuillère à soupe de 4 épices

    zestes d’orange et de citron

    1 oeuf      

     

     

    Préparation

    Préchauffer le four à 170° th 5,5.

    Chauffer à frémissement le lait et le miel puis laisser de côté.

    Mélanger la farine, la levure, la poudre d’amandes, le bicarbonate, le 4 épices, les zestes, 2 pincées de sel et y rajouter le mélange lait-miel, l’œuf et mélanger à la spatule. Verser dans un moule à cake de 14 cm bien beurré. Enfourner et cuire pendant 40 à 45 mn.

    On peut remplacer le 4 épices par un mélange à quantité égale de cardamome, badiane, cannelle, gingembre et clou de girofle.

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Césarion
    Lundi 31 Octobre 2016 à 15:45

    Excellent , je vais faire découvrir ce brillant exposé à mes concitoyen(ne)s du conseil de développement durable Seine-Eure ( C2D )

      • Lundi 31 Octobre 2016 à 16:28

        J'espère qu'il en inspirera  certains et que les ruches foisonneront :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :