• Jacques BERNARD  -  Vers d’autres rivages

     Jacques BERNARD  -  Vers d’autres rivages

     

    Jana, jeune serbe orthodoxe, mal aimée dans sa famille, est heureuse de pouvoir quitter ses parents pour habiter chez son oncle. Mais il faut taire ses origines, passer le plus inaperçue possible, rester neutre même avec sa nouvelle amie.

    Marko, croate, enfant délaissé, violenté, trouve refuge dans un monastère abritant des révolutionnaires voulant épurer le pays des autres : serbes, orthodoxes, juifs. Les oustachis sont des combattants xénophobes, cruels, sans pitié, semant la mort autour d’eux.  Et c’est parmi eux que Marko trouve une famille et c’est parmi eux qu’il devient un être vil et sans cœur.

    Rien ne destinait ces deux-là à se rencontrer : ni les origines, ni la religion, ni les idéaux politiques et pourtant le fait est là : ils se trouvent, ils s’aiment.

    Patiemment Jana sonde Marko, l’amène à la réflexion, à faire le bilan de ces actes, à chercher la voie de la rédemption.  Il ne leur reste qu’une solution : s’expatrier pour pouvoir vivre dans un pays où les habitants peuvent vivre en paix.

    Mais le destin va en décider autrement et ce sera pour Jana un chemin de vengeance.

    Un roman sans indulgence pour le fascisme, la xénophobie, l’intelligentsia qui dirige les pays et asservit la population.  A travers Jana et Marko, c’est l’histoire de la Yougoslavie qui se dessine, celle où des peuples sont les pions dans un jeu d’échec qui les dépasse mais qui les amène à s’entretuer Les frères ennemis continuent de se haïr mais une précaire frontière les sépare pour le moment.  Un roman prenant.

    « Que tous soient un - L'Abbaye d’HautecombePour une poignée de Caramels - ESMA 2019 »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Avril à 06:47

    Un roman prenant et sûrement "dur"... mais ce genre de situations se retrouve un peu malheureusement dans différents Pays, même actuellement...

    Très bonne journée et gros bisous.

    2
    Mardi 19 Avril à 15:08
    Renée

    ça reflète la guerre actuelle aussi. Bisous bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :