• Hommage à Elie Wiesel

     

    Hommage à Elie Wiesel

     

     

     

     

     

    Elie Wiesel,  écrivain, philosophe, et prix Nobel de la paix en 1986, est décédé ce 2 juillet 2016. Ce survivant de la Shoah a été la mémoire des camps.

     

    La nuit

    Son livre « la nuit » est un témoignage poignant et impitoyable sur ces abominations qu’étaient les camps de concentration. C’est le récit du jeune adolescent de 15 ans qu’était Elie Wiesel au moment de sa déportation à Auschwitz-Birkenau avec sa famille ensuite au camp de Buna avec son père. Il y perdra ses parents, une de ses sœurs. Et pour finir la longue marche vers Buchenwald alors que l’armée allemande était en pleine débâcle. Il y décrit l’abominable sélection, la faim, le froid, les coups, le travail inhumain, la peur, la honte, la haine… Ils n’étaient plus des humains, ils étaient des matricules.

    L’adolescent qui aurait du jouir des promesses de la vie, s’est vu affronter les pires cruautés que personne n’aurait pu imaginer. Un récit très dur.

    Hommage à Elie Wiesel

    « Jamais je n'oublierai cette nuit, la première nuit de camp qui a fait de ma vie une nuit longue et sept fois verrouillée.

    Jamais je n'oublierai cette fumée.

    Jamais je n'oublierai les petits visages des enfants dont j'avais vu les corps se transformer en volutes sous un azur muet.

    Jamais je n'oublierai ces flammes qui consumèrent pour toujours ma foi.

    Jamais je n'oublierai ce silence nocturne qui m'a privé pour l'éternité du désir de vivre.

    Jamais je n'oublierai ces instants qui assassinèrent mon Dieu et mon âme, et mes rêves qui prirent le visage du désert.

    Jamais je n'oublierai cela, même si j'étais condamné à vivre aussi longtemps que Dieu lui-même. Jamais. » (extrait)

     

    Devoir de mémoire

    Tant de rescapés se sont tus pendant des décennies avant de comprendre qu’il fallait que la transmission se fasse pour les jeunes générations. Il ne fallait pas que la barbarie tombe dans l’oubli, le devoir de mémoire devait se faire. Néanmoins, il ne l’a jamais fait dans la haine. S’il a tenu à sensibiliser les jeunes, c’était afin qu’ils s’engagent pour défendre la paix.

    Il a créé sa fondation : la Fondation Elie Wiesel pour l'humanité au travers de laquelle il lance des actions de dialogue international et de sensibilisation des jeunes sur les thèmes de la mémoire, de la lutte contre l'indifférence, l'intolérance et l'injustice.

     

    Elie Wiesel n’est pas un usurpateur

    Certains négationnistes et antisémite ont tout fait pour démolir la réputation d’Elie Wiesel depuis qu’il a eu le prix Nobel de la paix en prétendant qu’il n’a jamais été déporté, qu’il a pris la place d’un homonyme et qu’il n’y a pas de numéro tatoué sur son bras. Pour tous ces fous, une seule réponse, celle de Michaël de Saint-Chéron que vous pouvez lire ici : http://laregledujeu.org/2013/03/11/12685/quel-proces-pour-ceux-qui-mettent-elie-wiesel-en-proces/

     

    Et pour conclure

    Le devoir de mémoire est indispensable et pourtant il est désespérant de constater que des holocaustes continuent à exister sur cette terre. Le Rwanda en est un triste exemple.

    Mais rendons hommage à ce grand homme qu’était Elie Wiesel avec ses failles et ses forces, il n’a eu de cesse de transmettre le pire pour donner une chance au meilleur pour l’humanité.

     

    En mémoire d’Elie Wiesel, voici le Kaddish

    « Que soit magnifié et sanctifié son grand Nom dans le monde qu’il a créé selon sa volonté ; et qu’il établisse son règne de votre vivant, et de vos jours et du vivant de toute la maison d’Israël, bientôt et dans un temps proche. Amen !

    Que son grand Nom soit béni à jamais et d’éternité en éternité !

    Que soit béni et célébré, glorifié et exalté, élevé et honoré, magnifié et loué, le Nom du Saint, béni soit-il ! Lui qui est au dessus de toute bénédiction et de tout cantique, de toute louange et de toute consolation qui sont proférées dans le monde. Amen !

    Que les prières et supplications de tout Israël soient accueillies par leur Père qui est aux cieux. Amen !

    Que la plénitude de la paix nous vienne des cieux, ainsi que la vie, pour nous et pour tout Israël. Amen !

    Que Celui qui établit la paix dans les hauteurs l’établisse sur nous et sur tout Israël. Amen »

     

    https://www.youtube.com/watch?v=dhgdh_o53a0&feature=youtu.be

     

     

    Hommage à Elie Wiesel

    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Juillet 2016 à 08:43

    bonjour

     un bel hommage  pour cet homme

    cette  période  abominable  doit être connue par tous

     et hélas comme tu dit  il existe encore   dans des pays de  ces  abominations

     il faut que la transmission se fasse ,

     ( j ai lu beaucoup  la dessus mon pére  y tenait )

     bonne journée  pour toi

     ( pour  les hémérocalles  je metrais une  recette  bient^t  ) je pense que tu aime  la cuisine  avec les plantes ou les  fleurs )

     kénavo PESTOUNE

      • Lundi 4 Juillet 2016 à 11:07

        Oui, j'aime la cuisine par les plantes et je serai contente d'avoir ta recette d'autant que mes hémérocalles sont en fleurs.

        Bisous Monica

    2
    Lundi 4 Juillet 2016 à 09:05

     merci aussi pour la video

     le  kaddish de   Ravel yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :