• Alice Zeniter – L’art de perdre

    Alice Zeniter – L’art de perdre

     

    Un roman bouleversant à conseiller à tous ceux qui veulent vraiment savoir ce qu’on vécut les algériens pendant la guerre d’Algérie et après. Que de souffrances, de rejets, d’abnégations, de combats pour garder sa dignité.

    Nous allons suivre une famille kabyle jusqu’à nos jours. Une véritable saga familiale.

    Le roman débute dans les années 30. Ali le patriarche est un harki qui a combattu pour la France lors de la 1ère guerre mondiale. Pour sortir sa famille de la misère, il se lance dans la culture des olives afin d’en produire de l’huile.  Tout se passe au mieux, il devient un personnage respecté, écouté. Lorsque la guerre est déclarée entre la France et les indépendantistes, il se trouve tiraillé entre les deux bords. Entre le FLN qui déclare les harkis comme étant des traitres et l’armée française qui commet de terribles représailles au sein de la population, la violence est omni présente. Il essaye de protéger les habitants de son village, en croyant que son statut d’ancien combattant aura une quelconque importance. Et cela le fera voir comme étant un traitre. Lorsque les indépendantistes gagnent, il lui faudra fuir, tout abandonné pour se retrouver parqué avec sa famille dans le camp de Rivesaltes. Aucune reconnaissance de la France, aucun élan de sympathie pour ces malheureux déracinés.

    Le fils ainé de Ali se fera une place difficilement au sein de la société en reniant d’une certaine façon ses racines. Il décide d’oublier, il refuse de raconter. Ce qu’il a vécu, les atrocités qu’il a vu enfant, tout est profondément enfouis.  Il fera sa vie, se mariera, aura des enfants en occultant son passé. Pour lui ne compte que l’intégration. Un jour sa fille Naïma dans le cadre de son travail   sera amenée à retourner en Algérie. Elle commence à s’intéresser au vécu de sa famille. Et c’est elle qui sera la narratrice de cette histoire.

    Un roman magnifique, fort, essentiel. Un livre qui a reçu le grand prix des lycéens et ce n’est pas anodin. Cela souligne l’importance de savoir une vérité tue ou déformée. Il est important de reconnaitre que la France n’a pas su être reconnaissante, qu’elle n’a pas été accueillante et qu’elle a trahi sa devise.

    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :