• Roland Magdane – Le roi des fous

    Roland Magdane – Le roi des fous

     

    Un texte fort sur des images montrant la cruauté du monde, des guerres. Il faut parfois avoir le courage de regarder les choses en face pour avoir conscience de ce qui se vit ailleurs. Toutes les guerres se ressemblent, et c’est toujours la population qui en paye le prix. A l’heure où les migrants continuent d’alimenter les conversations, les informations, il est indispensable de regarder le quotidien que ces malheureux ont quitté. Mais il est tout aussi indispensable de comprendre que nos gouvernants sont tous, oui tous responsables des guerres sur cette planète.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=guCKfv2GwAc

     

     

    Chaque pays a élu son chef, le roi des fous et pour ne pas que les rois ne s'ennuient, on leur a donné des jouets : des petits soldats, des canons, des fusils.

     

    Et les rois  du monde entier s’invitent entre eux pour jouer.

    Au cours de petits goûters, ils échangent leurs jouets :

    - J'te prête mon pétrole, mais toi tu m'prêtes ta bombe à neutrons.

    - D'accord file-moi ton uranium et j'te passerai tous mes avions.

     

    Petit soldat laisse tomber et rentre chez toi. Tous les canons de ton armée, tous les fusils du monde entier ne pourront jamais faire taire, les chants des hommes de la terre toute entière.

     

    Et puis il y a le Tiers-monde qui fait sa ronde. Des rois qui n'ont rien à manger, pas de jouets pour s'amuser. 2, 3 soldats au fond d'un panier.

    A 4 hrs ils ont droit à un petit goûter à partager en 3. Et en les voyant passer, les rois des fous du monde entier leur jettent pour s'amuser, des petits noyaux d'olive nucléaire.

     

    Petit soldat laisse tomber et rentre chez toi. Tous les canons de ton armée, tous les fusils du monde entier ne pourront jamais faire taire, les chants des hommes de la terre toute entière.

     

    Et puis y a le roi qui vit en général dans son palais de général avec sa place du général, son avenue du général, sa merde en général

    En règle générale le grand général s'entoure de petits généraux qui sont en général très proches de la famille du général.

    ça s'appelle un gouvernement en général.

     

    Petit soldat laisse tomber et rentre chez toi. Tous les canons de ton armée, tous les fusils du monde entier ne pourront jamais faire taire, les chants des hommes de la terre toute entière.

     

    Et la suite du texte qui n'est pas dans la vidéo :

     

    Et puis de temps en temps, il arrive un docteur qui veut soigner les fous… on l’appelle le prix Nobel de la paix !

    On lui met une grosse médaille sur le cœur qui brille au soleil pour qu’on voit bien l’endroit où il faut tirer pour le tuer… et la vie continue !

     

    Les rois des fous du monde entier s’entourent de débiles qu’ils choisissent eux-mêmes :

    le premier débile, le débile des finances, le débile des armées, cela s’appelle un gouvernement.

    Et dans le monde entier, les débiles donnent des conseils aux rois des fous pour gouverner des cons…

    et les cons… cherchez pas, c’est toujours nous… !

     

    Mais si les cons du monde entier voulaient se donner la main, on obligerait les fous à ranger leurs jouets, leurs chars, leurs canons, leurs avions, et nous pourrions enfin nous promener en paix dans les jardins de la terre qui sont si jolis quand on n’y fait pas la guerre.

     

                                                                                             Roland Magdane

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 08:01
    Séverine

    Roland Magdane a toujours le bon mot, même sur des sujets aussi sensibles. Je ne connaissais pas celui-là.

      • Jeudi 27 Octobre 2016 à 09:44

        C'est une variante d'un sketch déclamé plus sur le ton humoristique. Là il a voulu que nous affrontions les conséquences de la folie de nos gouvernants.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :