• Metin ARDITI – La Pension Marguerite

    Metin ARDITI – La Pension Marguerite

     

    Aldo, violoniste soliste de grand talent, se voit remettre une enveloppe alors qu’il se prépare à un concert donné le soir même. Il s’agit de plusieurs feuillets écrits par sa mère Anna, qui s’est donné la mort, sans explication. Elle y fait le récit de sa vie. Un retour en arrière pour Aldo qui le mènera à une libération ou un désastre.

    C’est ce jour-là que Rose, son épouse depuis 25 ans, choisit pour lui avouer son plus lourd secret. Bien avant leur rencontre, elle a tué accidentellement sa petite fille qu’elle n’avait pas vu surgir derrière sa voiture.

    Et Anna la mère, qui à travers ces lignes,  montre ses difficultés à aimer.

    3 secrets tapis qui, pourtant, dirigent les vies.  Chacun à sa façon tente ou a tenté d’y survivre. « on digère son passé comme on peut » « on aime comme on le peut ». En quelques heures, une vie peut être bouleversée ou alors prendre une direction plus apaisée. Comment Aldo et Rose vont-ils survivre à ces révélations ?

    L’émotion est au rendez-vous de ce roman, qui peut se révéler dérangeant.

    « la chorégraphie réalisée en hommage aux Jeux olympiques et paralympiques de ParisLes aventures des banquisards »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Octobre à 23:24

    oups de quoi en perdre son latin 

    Mais pourquoi pas ...

    Merci pour cette suggestion 

     

    2
    Jeudi 28 Octobre à 06:43

    Ce livre doit être "complexe" et pas toujours facile à lire et à "digérer"... mais merci pour le conseil de lecture.

    Très bonne journée et gros bisous.

    3
    Jeudi 28 Octobre à 15:53

    bonjour Brigitte ,

    Au fond, peut-être que le bonheur, c'est d'avoir envie de courir derrière le bonheur.d'aorès babélio critique des gros bisous monette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :