• Les chats de Baudelaire. Citation en image

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Juin 2016 à 21:28
    Séverine
    Je suis frileuse comme ma chienne mais pas comme mon chat puisque je n'en ai pas. En fait, je n'en ai jamais eu.
      • Vendredi 10 Juin 2016 à 06:24

        J'ai eu les deux avec un égal bonheur. Mais pour mes chats, je reste maman chat, car je les ai élévés au biberon. Et même à près de 12 ans, elles sont très collées à moi.  Ce sont de vraies chattes de campagne, à la chasse, à grimper dans les arbres mais qu'elles aiment leur confort. En l'occurrence le siège de bébé de ma petite fille semblait bien au goût de ma Zoukette.

        Bonne journée Sev

    2
    Vendredi 10 Juin 2016 à 08:39

     bonjour

     j aime penser  que nos chat nous ressemblent

     à force de vivre ensemble , nous nous comprenons

     il me reste NESTOR  j'aime ses façons , d'être matinal , de se réfugier dans sa cabane

     de ne pas  chasser les oiseaux,  j 'ai vu un jour un merle  jusqu à ses pattes  et lui n à pas broncher )

     il aime aussi les poules )

     bonne journée PESTOUNE ( sous la pluie et le tonnerre chez moi mais pas froid )

     kénavo

    3
    Vendredi 10 Juin 2016 à 09:30

    Je ne sais pas si nos minets nous ressemblent. En tout cas je regrette de ne pas avoir leur capacité de sommeil happy

    Bonne journée Monica

    4
    Samedi 11 Juin 2016 à 18:23

    Les amoureux fervents et les savants austères
    Aiment également, dans leur mûre saison,
    Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
    Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires.

    Amis de la science et de la volupté
    Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres;
    L'Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,
    S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté.

    Ils prennent en songeant les nobles attitudes
    Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
    Qui semblent s'endormir dans un rêve sans fin;

    Leurs reins féconds sont pleins d'étincelles magiques,
    Et des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin,
    Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques. 

     

    J'adore les chats, j'adore Baudelaire alors merci pour avoir réuni les deux sur ton billet.

    Bon weekend Pestoune

      • Samedi 11 Juin 2016 à 20:03

        Merci de nous avoir offert le texte complet Patricia. Si je te dis que j'ai 4 minettes, tu comprendras que je les aime beaucoup aussi, les chats :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :