• L’odeur de l’herbe coupée

    L’odeur de l’herbe coupée

     

    Le renard est un animal incompris, trop souvent mal aimé. Entre ses défenseurs et ses traqueurs, une incompréhension s’est établie. Le dialogue est difficile voire impossible.

    Dans ce documentaire, nous rencontrons ce magnifique mammifère et nous entendrons tous ceux qui le côtoient qu’ils soient chasseurs, piégeurs ou simplement amoureux de l’animal.

    Le renard est le prédateur des petits mammifères tels les rongeurs mais aussi d’insectes. Le fait de nier son utilité, nuit à l’équilibre de la nature quoiqu’en disent les chasseurs.

    J’ai moi-même eu des poules. Si le renard se montrait au crépuscule, mes poules étaient bien enfermées et il m’est arrivé rarement d’en avoir une de prise. Par contre, un chien errant m’a décimé plusieurs de mes cocottes. Donc on accuse souvent le renard de méfaits accomplis par les chiens errants.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=uwixWJ79TLk

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Janvier à 21:37

    je suis tout a fait d accord avec ce reportage de toute façon tous les animaux sont utiles .

      • Mercredi 4 Janvier à 22:56

        A part peut-être l'être humain qui est quand même la seule espèce vivante qui détruit sa propre maison. Il oublie que nous n'avons que la terre pour nous abriter.

    2
    Jeudi 5 Janvier à 07:19
    Séverine

    J'ai jamais eu affaire au renard, mais je le trouve joli.

      • Jeudi 5 Janvier à 07:38

        Dans ma rase campagne, j'ai eu à le rencontrer souvent. Je l'aime beaucoup, n'en déplaise à beaucoup. J'ai même hébergé un renardeau par accident :D  Il y a deux ans l'été où il a fait si chaud. Dans la nuit j'entends qu'on essaye de passer sous mon volet entrouvert pour trouver un minima de fraîcheur. Pensant que c'était un de mes chats, j'actionne la télécommande pour le laisser entrer et je rebaisse le volet.  J'entends que ça farfouille dans ma cuisine, je rouspète mes chats très voleurs et gourmands jusqu'à ce que je finisse par me rendre compte que c'était un renardeau culotté et même pas apeuré. J'ai rouvert les volets et il est reparti comme de rien n'était. J'ai compris après la peur de la minette qui était avec moi à ce moment.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :