• Chant de sa Dame à l’Amant vieillissant d'après John Wilmot

    Chant de sa Dame à l’Amant vieillissant d'après John Wilmot

     

    Toi l’homme vieillissant qui partages mon lit

    Sache longtemps encor conserver ton allant

    Pour le plus grand dépit de ce fringant galant

    Qui soupire après moi, de nos amours se rit.

     

    Sur tes lèvres étirées tels deux sillons stériles

    Je poserai ma bouche pour des baisers brûlants

    Ravivant de leur feu ton long désir fervent

    Ta fougue et ta passion, ton entrain juvénile.

     

    Toi l’homme vieillissant mais si cher à mon coeur

    Jamais ne quitterai malgré le cours des âges

    Mais chaque jour nouveau t’aimerai davantage

    Conjuguant à l’envi nos rires et nos ardeurs.

     

    Sous mes doigts caressants tes sens ranimerai

    Pour leur rendre à l’instant leur vigueur chaleureuse

    Et nous unir tous deux dans l’extase amoureuse

    Comme au temps enchanté de ton luth inspiré.

     

    Pour donner mil plaisirs à l’amant de mes nuits

    Vénus me prêtera son art et son talent

    Et tu distilleras la sève du printemps

    Toi l’homme vieillissant qui partages mon lit.

     

            D’après John Wilmot « A song of a young lady to her ancient lover »

     

            Henry Tournier (extrait de Glane de blés d’or)

    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :