• Une jeune fille de 90 ans

    Documentaire "Une jeune fille de 90 ans" - FilmsDocumentaires.com

     

    Sous l'oeil de Valeria Bruni Tedeschi et Yann Coridian, Blanche, une dame de 92 ans souffrant de la maladie d'Alzheimer, tombe amoureuse de son professeur de danse. Un moment de grâce, un documentaire primé dans plusieurs festivals.

    "C'est de la magie", résume Blanche à propos du travail du chorégraphe Thierry Thieû Niang. Chaque jour, pendant une semaine, il a animé un atelier de danse auprès des patients du service de gériatrie de l'hôpital Charles-Foix, AP-HP à Ivry, redonnant vie à leurs frêles silhouettes. Filmés par Valeria Bruni Tedeschi et Yann Coridian, sous le regard bienveillant des infirmières, Adélaïde, Pierrot, Gisèle, Blanche et d'autres se sont transformés. La maladie s'est éloignée peu à peu, et Blanche est tombée amoureuse. Elle a souri et repris confiance, capable à nouveau de marcher sans sa canne. Un véritable coup de foudre qui n'a pas échappé aux autres patientes, un brin jalouses de cette passion naissante. Face à Thierry, Blanche est redevenue la jeune fille qu'elle a été. Elle a ouvert son cœur et même dit "je t'aime" au danseur, troublé par sa déclaration.

    Sans détour

    Plein de pudeur et d'émotions, ce portrait de groupe montre sans détour, à travers la danse, des corps fatigués, des regards figés : des images parfois douloureuses, adoucies par la rencontre "miraculeuse" du chorégraphe et des patients qu'il accompagne, palpable bouffée d'air frais dans le huis clos médicalisé des malades et des soignants. En contrechamp intime à ces séances collectives, Valeria Bruni Tedeschi et Yann Coridian recueillent la parole de Blanche et d'autres vieilles dames seules, car pour la plupart jamais mariées et sans enfant. Tour à tour, elles dévoilent une part de leur histoire. Au rythme des "Moulins de mon cœur" de Michel Legrand ou encore de "La vie en rose" d'Édith Piaf, les souvenirs s'égrènent, teintés de regrets, d'amertume et d'espoir.

    Une jeune fille de 90 ans Documentaire de Yann Coridian et Valeria Bruni Tedeschi (2016, 1h25mn)

     

    Un reportage qui m'a bouleversé.  L'amour, ce sentiment étrange, prenant, pénétrant frappe n'importe qui, quel que soit son âge, sa condition et fait faire des merveilles. On dit qu'il donne des ailes... après avoir vu Blanche, je ne suis pas loin de le croire.  

    Merveilleuse histoire racontée avec beaucoup de douceur et de pudeur 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=MFSiX0nX01M

    « Le martin pêcheurLes aventures des banquisards (suite) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Juin à 10:31

    C'est vraiment émouvant et bouleversant... j'ai passé mon temps à essuyer mes yeux tellement j'étais émue... j'ai ri parfois aussi... Toutes les émotions passaient dans les regards... le jeune chorégraphe est "beau" (pas seulement physiquement), il est plein d'humanité... 

    Très bonne journée et gros bisous

    2
    Samedi 6 Juin à 16:09

    coucou pestoune,

     toute émue et bouleversé , c'est vraiment très beau. merci pour ce partage tout en retenue et en pudeur,,  cette complicité passe également par les regards, pour moi les yeux sont l'âme des sentiments donc j'ai beaucoup aimé ce petit film bonne journée et bisou monette

    3
    Samedi 6 Juin à 16:59

    Touchants ces yeux illuminés d'amour.

    Et beau travail de ce danse thérapeute plein d'amour pour son travail et les personnes qu'il accompagne.

    Car croyez-moi, cela demande une sacrée dose d'amour pour accompagner vers la mort toujours avec le plus de vie possible.

    Merci pour ce partage Brigitte.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :