• Séverine VIALON - La clé du bonheur

    Séverine VIALON - La clé du bonheur

     

    Fred, jeune instituteur, blessé par ses amours, éternel stressé ne sachant lever le pied, prend la décision de rejoindre la classe unique d’un petit village.

    Dans ce même village, Virginie, jeune bibliothécaire passe son temps libre à s’occuper de 6 vieilles dames. Une aide qui frise l’abnégation, c’est comme si Virginie cherchait à s’oublier en prenant soin des autres.

    Entre ces deux-là, la rencontre provoque des étincelles. C’est épidermique, Virginie ne supporte pas Fred. Et pourtant c’est lui qui sera sa bouée de secours. Même s’il ne comprend pas encore la blessure de la jeune femme, il sera celui sur qui elle pourra compter.

    Un court roman qui se lit aisément tant l’écriture de l’auteure est fluide et agréable. Le cœur du roman est un peu long à se mettre en place mais une fois les fondements installés on se laisse happer par l’histoire. Un moment agréable de lecture pour accompagner les beaux jours même s’il traite de certains sujets complexes et douloureux.

    Séverine est une auteure indépendante qui s’autoédite. Vous pourrez trouver La clé du bonheur et ses autres titres sur son site : http://www.sevylivres.fr/boutique/

    N’hésitez pas à lui rendre une petite visite.

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Mai à 05:29
    lapinbleu2

    Salut Brigitte !!

    Très belle attention pour Sev. Merci pour elle.

    Bonne fin de semaine !!

      • Samedi 27 Mai à 07:31

        Je suis allée à la découverte d'une jeune auteure parce que son roman m'attirait. Faut dire qu'elle l'a bien vendu. Elle devrait faire une carrière dans la pub winktongue. C'est l'inconvénient de l'auto-édition, il faut savoir faire sa pub soi-même. Il y a toute une lourde gestion derrière que les auteurs publiés ne connaissent pas. C'est le prix de la liberté.

      • Samedi 27 Mai à 19:33
        lapinbleu2

        Tout à fait. On a à rendre des comptes à personne mais c'est du boulot. Bravo Sev !!

    2
    Samedi 27 Mai à 09:38

    Classe unique dans un petit village : il va galérer

    JP

      • Samedi 27 Mai à 10:00
        Séverine

        J'ai fait presque toute ma carrière (pas finie) en classe unique. Je crois que j'y ai pris gout !

      • Samedi 27 Mai à 13:09

        C'est une question d'organisation. Ma fille a fait non pas une classe unique mais une classe de plusieurs niveaux : maternelles au CE1 puis CE2 au CM2;  Les enfants s'entraidaient, je n'ai jamais vu les enseignants débordés et au collège, les élèves avaient largement le niveau.

    3
    Samedi 27 Mai à 10:01
    Séverine

    Merci pour cette présentation, Pestoune. Je ne sais pas si je l'ai bien vendu, mais je crois que je ne suis pas fait pour une carrière dans la pub. Je suis loin de faire le plein de ventes !

      • Samedi 27 Mai à 13:13

        En tant que bibliothécaire, je me rends compte que les gens sont de moins en moins intéressés par la lecture.  La télé, le net, les jeux ont pris toute la place.

        Lorsque nous sommes reçus chez des amis qui ont des enfants, je ne ramène pas de bonbons mais toujours des livres que je choisis à la librairie en fonction de l'âge et des centres d'intérêt des enfants. Alors qu'avant, les livres étaient reçus avec plaisir, aujourd'hui j'ai droit à la foire à la grimace. Une question d'éducation aussi peut-être ? J'en sais rien mais que c'est triste une vie dans la lecture.

      • Samedi 27 Mai à 19:39
        lapinbleu2

        T'as raison Brigitte. La lecture c'est de l'or que ce soit pour des enfants ou des adultes. Plus nous aurons une population instruite moins ils auront de chance de se faire berner. La plupart de nos politiques voient cela d'un très mauvais œil. Et on devine pourquoi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :