• Lisa Ballantyne - Un visage d’ange

     

    Lisa Ballantyne -  Un visage d’ange

     

     

     

     

     

    Un roman psychologique passionnant.

    Angleterre, un petit garçon de 8 ans, Ben est découvert mort, le visage fracassé par une brique. Le suspect est un petit voisin de 11 ans Sébastien. Tout semble l’accuser, les preuves sont accablantes.

    Son avocat non plaidant, Daniel, chargé de l’enquête, est persuadé que la prison n’est pas un endroit pour un jeune mineur. Il fait tout pour constituer le dossier le plus solide afin que Sébastien soit reconnu innocent. Bien vite il s’aperçoit que ce petit garçon précoce, d’une intelligence hors norme, a tendance à protéger sa mère. Il suspecte le père d’être violent avec sa femme. Et Daniel se retrouve dans cet enfant. Le passé remonte d’autant plus qu’il vient de perdre sa mère adoptive avec laquelle il était fâché depuis des années. 

    Une mère toxicomane, des hommes de passage souvent violent, le jeune Daniel est passé de foyer d’accueil en foyer d’accueil desquels il fuguait régulièrement pour retrouver sa mère afin de la protéger d’elle-même et des autres… jusqu’à ce qu’il arrive chez Minnie. Chez elle, il finit par trouver un équilibre, se reconstruire et enfin trouver sa voie. Mais la découverte d’un mensonge va casser  à jamais cette harmonie.

    En parallèle du procès de Sébastien, nous découvrons les douloureux souvenirs de Daniel. Car celui-ci est rattrapé par les fantômes du passé et il n’a d’autre choix que de les affronter. Ces deux écorchés à l’enfance chaotique ne pouvaient que se retrouver côte à côte face à la machine judiciaire.

    L’enfant est-il innocent ? Son intelligence hors norme, son apparente froideur, son attrait pour le sang, tout se ligue contre lui. La presse, le public, les jurés oublient que face à eux se trouve un enfant, un petit garçon et Daniel met tout en œuvre pour le leur rappeler.

    J’ai adoré ce livre, ses personnages attachants particulièrement Minnie, une personnalité qu’on ne peut qu’aimer. Mais surtout il est troublant de réalisme et pose la question de savoir quelle est la place d’un enfant meurtrier : prison, foyer, institut ? Mais aussi des conséquences d’une enfance dans la violence.

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :