• La Bonne Dame Verte

     

    Il suffit de contempler les grasses prairies comtoises au printemps pour comprendre que la beauté environnante ne peut qu’être suscitée par une main de fée.

    Le vert tendre de l’herbe, les fleurettes qui se la disputent, et avec ça, cette lumière qui joue à travers la frondaison. Rien de ce que l’on aperçoit n’est venu ici de soi-même ou par miracle. Il a bien fallu à un moment ou à un autre l’intervention magique et le doigté de la Dame Verte ! Sans elle, le paysage n’aurait pas ce charme, ni les vallées leur fraîche et ombreuse sinuosité.

    Mais pour connaître un destin surnaturel, la Dame Verte n’en est pas moins femme et souvent amoureuse. Elle sait rêver des journées entières, d’un vibrant rêve éveillé. Elle ne peut détacher ses pensées du jeune homme élégant qu’elle a entrevu au détour d’une clairière. Elle ne cesse de harceler ses consœurs de mille questions inutiles. L’avez-vous vu, vous aussi ? Le connaissiez-vous ? Est-il prince ou guerrier ? Est-il poète, peut-être ? Ah ! oui, poète ! Il m’écrira des odes. Je serai la plus chantée des fées. Ah ! qu’il est doux de chanter, chantons l Soyons, mes sœurs la musique de ces bois :

    La Dame Verte sourit à tout ce qui l’entoure, que ce soit un beau visage aperçu, la corolle d’une orchidée naissant ou le murmure d’une source sous la mousse. Et les arbres et les  plantes rendent son sourire à celle qui les observe avec autant d’affection. Elle qui sait faire scintiller la neige, parler les bosquets, éclore les marguerites en foules éclatantes dans les prairies. Non, vraiment, sans Dame Verte, La nature n’aurait pas ce charme qui nous rend meilleurs et nous porte à l’admiration.

     

    Pierre-Jean BRASSAC (extrait de "Les histoires Franc-comtoises de mon grand-père")

     

    La Bonne Dame Verte

    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Octobre à 09:03

    Une belle histoire !!! Merci.Bon dimanche.

    2
    Dimanche 1er Octobre à 22:42

    bonjour Pestoune,

    J'aime beaucoup la fraîcheur dans ce récit et cette année et certainement encore plus proche de sa réalité que les années précédentes.

    Merci pour ce bout de verdure et à très bientôt chère Pestoune

    Patricia

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :