• Geisha, le crépuscule des fleurs.

    Geisha, le crépuscule des fleurs.

     

    Pour les occidentaux, le rôle d’une geisha est difficilement compréhensible. Ils la prennent pour une prostituée ce qui n’est pas le cas. Cette confusion est douloureuse à vivre pour elles. Et d’autant plus que certaines prostituées se cachent sous l’apparence de la geisha, créant un malentendu total y compris chez les japonais. Ce sont des courtisanes, des dames de compagnie très raffinées, versée aussi bien dans les arts traditionnels (théâtre, chant, danse, musique) que dans la conversation.

     Au Japon on dit que la Geisha doit avoir la délicatesse d'une fleur ainsi que la force et la souplesse d'un saule. Tout est grâce chez elle mais tout est parfaitement codifié, du maquillage, à la coiffure, en passant par le kimono. Le hasard n’a pas sa place.

    Ce documentaire nous entraîne à la suite des dernières geishas de Kyoto. C’est une culture en passe de disparaître. Mais le documentaire nous entraîne au-delà, vers une réflexion sur la relation entre les hommes et les femmes au Japon mais aussi dans nos sociétés.

    Ces femmes ne sont pas aussi libres qu’il y parait. Elles sont les garantes d’une tradition ancestrale mais à mes yeux d’occidentale, elles ont aussi les garantes d’une société patriarcale.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=beoeobgA9Pk

     

    Geisha, le crépuscule des fleurs.

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Juillet à 09:39
    Séverine

    Une culture que je ne connais pas beaucoup.

      • Mercredi 19 Juillet à 09:55

        Difficile à comprendre pour les occidentaux qui n'ont pas baigné dedans.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :