• Sylvia HÄRRI - Je suis mort un soir d’été

    Sylvia HÄRRI  -  Je suis mort un soir d’été

     

    Pietro, le narrateur, architecte a passé sa vie à fuir devant ce qu’il appelle la pieuvre. Celle qui a bouleversé toute la famille, celle qui lui a volé sa petite sœur alors qu’il n’avait que 6 ans. Cette petite sœur chérie au doux nom de fleur, Margherita, s’est tu un jour. Elle s’est enfermée dans un monde où les autres étaient exclus. C’est ce soir d’été qu’il s’est senti mort, mort à son enfance tuée par cette chose qui étend ses tentacules sur celle qu’il aime. Et pourtant jour après jour, il a continué à jouer son rôle de grand frère même dans l’institution où le père a voulu la faire enfermer, même après que la mère réussit à l’en sortir pour l’emmener ailleurs. Il l’a tenu avec tout l’amour dont il était capable avec le sentiment que la pieuvre était toujours là tapie, prête à étendre ses tentacules sur l’un ou l’autre et apporter encore le malheur. Et un jour elle a frappé. La maman épuisée par la lutte finit par perdre pied elle aussi. Il a fallu faire placer Margherita.

    C’est alors que Pietro décide de fuir la pieuvre, le plus loin possible. Il se fait une nouvelle vie où personne ne connait son passé. Il rencontre une femme qui lui donnera un fils. La peur au ventre, il craint que la pieuvre n’attrape son petit garçon lui aussi.

    Et un jour un coup de téléphone lui annonce que Margharita s’éteint doucement et qu’il faut aller la voir d’urgence. Une dernière fois il va jouer le rôle du grand frère, avec tout l’amour dont il est pourvu. Et cette fois, il va faire la nique à la pieuvre.

    Un roman formidable, plein de pudeur, de poésie. Des mots justes, touchants pour une histoire pleine d’émotion. J’ai beaucoup aimé ce livre.

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :