• L’aluminium est présent partout dans notre vie quotidienne, aussi bien dans l’alimentation que dans les cosmétiques mais plus grave encore dans certains médicaments et  les vaccins.

    Comme de nombreux métaux lourds, il est toxique et constitue un poison qui est reconnu comme étant un neurotoxique pour l’être humain. Ses effets sont connus et avérés mais non reconnus par les industriels.  Ce sera le prochain scandale sanitaire mais il est à craindre que le jour où il éclatera, il sera bien trop tard pour de nombreuses personnes.

    Dans quoi trouve-t-on l’aluminium ?

    Un seul mot : partout. En cuisine notamment le papier du même nom, les canettes, conserves, casseroles. Dans l’alimentation, on sait aujourd’hui que le lait est fortement contaminé en raison de sa conservation en cuve et en bidon, mais le plus inquiétant est la contamination du lait des nourrissons. L’eau du robinet en contient car les sels d’aluminium servent à la décantation dans les stations de traitement. Dans les aliments et les médicaments sous forme d’additifs tels le phosphate d’aluminium qui est utilisé pour ses propriétés antiacides, ou pour les pansements gastriques en cas d’ulcère. Mais nous le trouvons aussi dans nos cosmétiques, dentifrices, fards à paupières, vernis à ongles, déodorants et malheureusement dans les vaccins où il est utilisé en adjuvant, pour renforcer leur action immunitaire, l’hydroxyde d’aluminium ayant des propriétés immunostimulantes.

     

    Quels sont les risques suspectés sur la santé :

     

    Fibromyalgie, Maladie d’Alzheimer, Maladie de Parkinson, Sclérose en plaque, myofasciite à macrophages (une infiltration des macrophages dans le tissu musculaire) sont les quelques maladies dans lesquelles l’aluminium est impliqué.

    Il ne s’élimine de l’organisme que difficilement après régénération des cellules et est évacué par les urines parfois plus d’un an après son ingestion, mais une partie se concentre et se fixe  dans certains organes : muscle, rate, foie, cerveau. Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres et vont développer l'une ou l'autre des maladies pré-citées. Il y a une inquiétude notamment chez les nourrissons et les enfants en bas âge avec la recrudescence des vaccins proposés.

     

    L’aluminium et les vaccins

    L'aluminium est l’adjuvant de nombreux vaccins. Il est d’autant plus redoutable qu’en pénétrant dans le corps par une injection, il évite la barrière intestinale.  Une partie de l’aluminium se dissémine dans tout l’organisme en passant rapidement dans le sang pénétrant ainsi les tissus, organes et le cerveau. Malgré les risques connus, les firmes pharmaceutiques continuent à utiliser l’aluminium comme adjuvant. Pire de nouveaux vaccins apparaissent avec le même adjuvant comme par exemple le vaccin préventif contre les papillomavirus responsables du cancer de l’utérus. En France nous n’avons même pas le choix d’un vaccin à base d’un autre adjuvant (jaune d’œuf ou phosphate de calcium  par exemple).

     

     

    "Alerter les populations sur la toxicité de l'aluminium me paraît important. C'est un produit inutile. (...) Il n'apporte rien à l'organisme, si ce n'est des ennuis." docteur Pierre Souve Président de Santé Environnement France, un réseau comprenant 2 500 médecins français.

     

    La réactivité d’une personne face à un polluant est impossible à évaluer. Il est important d’informer les gens afin qu’ils puissent faire le choix de se protéger le mieux possible en évitant certaines alimentations, certains cosmétiques voire certains vaccins non indispensables. L’aluminium est un poison légal qui met nos santés en danger alors soyons vigilant pour nous comme pour nos proches.

     

    Le Dr Souvet dans le documentaire "L'aluminium, notre poison quotidien"

    http://www.dailymotion.com/video/xnyxlh_le-dr-souvet-dans-le-documentaire-l-aluminium-notre-poison-quotidien_lifestyle

     

     

     

     

    Un extrait du magazine de la santé sur le sujet :

    http://www.youtube.com/watch?v=6ltgXNV9rDU

     

     

     

    Voici un document complet sur le sujet fait par le Dr Jean Pilette et le biologiste Michel Georget. Si vous souhaitez en savoir plus, il est consultable gratuitement :

    http://www.vacunacionlibre.org/aluminium.pdf

     

     

    Liste des adjuvants, médicaments et vaccins contenant de l’aluminium

     

    Additifs contenant de l'aluminium (source http://www.bioaddict.fr/article/l-aluminium-un-additif-toxique-dans-nos-aliments-a47p3.html  )

     

    Tous les additifs contenant de l'aluminium sont représentés par les sigles suivants :

    E 173, E 520, E 521, E 522, E523, E 541, E 554, E 555, E 556, E 559, E 1452.

     

    E173 : aluminium en poudre utilisé comme colorant gris.

     

    Colorant toxique utilisé pour la coloration en surface des charcuteries, sucreries, confiseries, décors de pâtisserie (exemple : petites dragées d'aspect métallique utilisées pour les gâteaux de mariés) et dans les saumures de conservation des bigarreaux destinés à être confits.

     

    Ce colorant est interdit en Australie.

     

    Bien qu'étant naturels, les colorants d'origine minérale sont généralement considérés comme toxiques, surtout à hautes doses.

     

    E520, E521, E522, E523 : Régulateurs d'acidité, affermissant de synthèse.

     

    Blancs d'oeufs, légumes et fruits confits, produits glacés

     

    E541 : levain de synthèse.

     

    Présent dans les Fromages et pâtes à tartiner industriels, les produits de pâtisserie fine (exemple : génoises). Dangereux pour les personnes allergiques ou sensibilisées.

    E554, E555, E556 : Agent de charge, antiagglomérants, support pour arômes et colorants.

     

    Denrées alimentaires en poudre (y compris les sucres) et comprimés, pastilles et dragées, le sel et ses substituts, fromages à pâtes dure et fondus, saucisses et saucissons, bonbons à base de gélifiants, chewing-gums, riz.

    E559 : antiagglomérant qui serait d'origine naturelle et souvent considéré comme inoffensif.

     

    Tous les additifs contenant de l'aluminium sont représentés par les sigles suivants :

    E 173, E 520, E 521, E 522, E523, E 541, E 554, E 555, E 556, E 559, E 1452.

     

    E173 : aluminium en poudre utilisé comme colorant gris.

     

    Colorant toxique utilisé pour la coloration en surface des charcuteries, sucreries, confiseries, décors de pâtisserie (exemple : petites dragées d'aspect métallique utilisées pour les gâteaux de mariés) et dans les saumures de conservation des bigarreaux destinés à être confits.

     

    Ce colorant est interdit en Australie.

     

    Bien qu'étant naturels, les colorants d'origine minérale sont généralement considérés comme toxiques, surtout à hautes doses.

     

    E520, E521, E522, E523 : Régulateurs d'acidité, affermissant de synthèse.

     

    Blancs d'oeufs, légumes et fruits confits, produits glacés

     

    E541 : levain de synthèse.

     

    Présent dans les Fromages et pâtes à tartiner industriels, les produits de pâtisserie fine (exemple : génoises). Dangereux pour les personnes allergiques ou sensibilisées.

    E554, E555, E556 : Agent de charge, antiagglomérants, support pour arômes et colorants.

     

    Denrées alimentaires en poudre (y compris les sucres) et comprimés, pastilles et dragées, le sel et ses substituts, fromages à pâtes dure et fondus, saucisses et saucissons, bonbons à base de gélifiants, chewing-gums, riz.

    E559 : antiagglomérant qui serait d'origine naturelle et souvent considéré comme inoffensif.

     

    Liste des médicaments contenant de l’aluminium

    ABBOTICINE 200 mg/5 ml glé p susp buv

    ACIDRINE cp à croquer

    ADROVANCE 70 mg/2800 UI cp

    ADROVANCE 70 mg/5600 UI cp

    AVAXIM 160 U susp inj en seringue préremplie vaccin de l'hépatite A (inactivé, adsorbé)

    BETESIL 2,25 mg emplâtre médicamenteux

    BOOSTRIXTETRA susp inj en ser préremplie

    CALCOS VITAMINE D3 cp à croquer/sucer

    CLARADOL CAFEINE 500 mg cp

    COMBANTRIN 125 mg/2,5 ml susp buv

    DICLOFENAC RATIOPHARM CONSEIL 1 % emplâtre médicamenteux

    EFFICORT LIPOPHILE 0,127 % crème

    FLAGYL 4% susp buv

    FLECTOR TISSUGEL HEPARINE 1 g/40 000 UI pour 100 g emplâtre médicamenteux

    FLECTORTISSUGELEP 1% emplâtre

    FLODIL L.P. 5 mg cp enr LP

    FOSAVANCE 70 mg/2800 UI cp

    FOSAVANCE 70 mg/5600 UI cp

    GARDASIL susp inj ser

    HBVAXPRO 10 µg/ml susp inj en seringue préremplie

    HBVAXPRO 5 µg/0,5 ml susp inj en seringue préremplie

    HELMINTOX 125 mg/2,5 ml susp buv

    HEXTRIL 0,5 % gel gingiv

    INFANRIX HEXA pdre/susp p susp inj en seringue préremplie

    LAMICTAL 100 mg cp à croquer/dispers

    LAMICTAL 2 mg cp à croquer/dispers

    LAMICTAL 200 mg cp à croquer/dispers

    LAMICTAL 25 mg cp à croquer/dispers

    LAMICTAL 5 mg cp à croquer/dispers

    LIDOCAINE GRUNENTHAL 5% emplâtre

    LITHIAGEL susp buv

    MAALOX MAUX D'ESTOMAC susp buv en sach-dose

    MENINGITEC susp inj en ser

    METOCALCIUM cp à croquer

    MOSIL 400mg cp pellic

    MOXYDAR cp p susp buv

    MOXYDAR susp buv en sach

    MUTESA susp buv

    NEISVAC susp inj IM

    NEUPRO 4 mg/24 h disp transderm

    NEUPRO 6 mg/24 h disp transderm

    NICORETTESKIN 10 mg/16 h disp transderm

    NICORETTESKIN 15 mg/16 h disp transderm

    NICORETTESKIN 25 mg/16 h disp transderm

    NITRIDERM TTS 10mg/24h disp transderm

    NITRIDERM TTS 15mg/24h disp transderm

    NITRIDERM TTS 5mg/24h disp transderm

    PANOXYL 10 % gel p appl loc

    PANOXYL 5 % gel p appl loc

    PHOSPHALUGEL cp

    PHOSPHALUGEL susp buv en fl

    PHOSPHALUGEL susp buv en sach-dose

    PRAVASTATINE ALMUS 20mg cp séc

    PRAVASTATINE ALMUS 40mg cp

    PRAVASTATINE ARROW GENERIQUES 10mg cp

    PRAVASTATINE ARROW GENERIQUES 20mg cp séc

    PRAVASTATINE ARROW GENERIQUES 40mg cp

    PRAVASTATINE CRISTERS 10 mg cp

    PRAVASTATINE CRISTERS 20 mg cp séc

    PRAVASTATINE CRISTERS 40 mg cp

    PREVENAR 13 susp inj

    RENNIELIQUO SANS SUCRE 1 g/10 ml susp buv

    REPEVAX susp inj

    RIOPAN 800 mg cp à croquer

    ROPINIROLE TEVA 1 mg cp pellic

    ROPINIROLE TEVA 5 mg cp pellic

    SCOPODERM TTS 1mg/72h disp transderm

    SELOKEN 200mg cp pellic LP

    TRIDESONIT 0,05 % crème

    TWINRIX susp inj en seringue préremplie adulte

    TWINRIX susp inj en seringue préremplie enfant

    TYAVAX susp/sol p susp inj

    VACCIN GENHEVAC B PASTEUR 20µg/0,5ml susp inj

    VERSATIS 5% emplâtre médicamenteux

    VIALEBEX 200mg/ml sol p perf nouveau-né et nourrisson

    VIALEBEX 40mg/ml sol p perf

    VIALEBEX 50mg/ml sol p perf

    VOLTARENPLAST 1 % emplâtre médicamenteux

    ZENTEL 0,4g/10ml susp buv

     

     

    Les vaccins contenant de l'hydroxyde d'aluminium sont:

    AVAXIM

    vaccin inactivé contre l'hépatite A suspension injectable (IM)

     

    D.T.COQ

    suspension injectable

     

    DIFTAVAX ADULTE

    vaccin diphtérique et tétanique absorbé suspension injectable [rés. usage hosp.]

     

    ENGERIX B 10 ENF-NOUR

    vaccin contre l'hépatite B suspension injectable IM

     

    ENGERIX B 20 ADULTES

    vaccin contre l'hépatite B suspension injectable IM

     

    GENHEVAC B PASTEUR

    suspension injectable IM

     

    HAVRIX ADULTES 1440 U/1 ml

    suspension injectable IM

     

    HAVRIX ENF-NOUR 720 U/0.5 ml

    suspension injectable IM

     

    HB VAX DNA

    susp inj IM 10 µg/ml en seringue préremplie : 1 ml

     

    HB VAX DNA

    susp inj IM 40 µg/ml : fl 1 ml [rés usage hosp]

     

    HB VAX DNA

    susp inj IM Enf/Nour/NN 5 µg/0,5 ml en ser : 0,5 ml

     

    INFANRIX Polio ENF

    suspension injectable (IM) en seringue pré-remplie

     

    INFANRIX Polio Hib NOUR

    poudre et suspension pour suspension injectable (IM)

     

    PENTACOQ

    poudre et suspension pour suspension injectable IM

     

    PENTAVAC

    pdre et susp pr susp injectable en ser pré-remplie

     

    PENTHIBest

    Poudre et suspension pour suspension injectable IM [rés. usage hosp.]

     

    REVAXIS

    Suspension injectable

     

    TETRACOQ

    Suspension injectable IM

     

    TETRAVAC ACELLULAIRE

    Suspension injectable en seringue préremplie

     

    TICOVAC 2.7 microg

    susp inj en seringue préremplie vaccin de l'encéphalite à tiques, adsorbé

     

    TWINRIX ADULTE

    720/20 suspension injectable en seringue pré-remplie

     

    TWINRIX ENFANT 360/10

    Suspension injectable en seringue pré-remplie

     

    VACCIN DTCP PASTEUR

    Suspension injectable IM

     

    VACCIN TETANIQUE PASTEUR

    suspension injectable

     

    VAXICOQ suspension injectable

    vaccin coquelucheux adsorbé sur hydroxyde d'aluminium

     

    D.T.VAX

    solution injectable

     

    HAVRIX 720 UI/1 ml

    suspension injectable IM

     

    HAVRIX ENF- NOUR

    360 U/0.5 ml susp inj IM

     

    PENTACOQ

    lyoph et susp pr susp inj en ser pré-remplie bicompartimentée

     

    PENT-HIBest

    lyoph et susp pr susp inj en ser pré-remplie bicompartimentée

     

    TETAVAX

    suspension injectable

     

    VACCIN DT PASTEUR

    sol inj

     

    VACCIN HEVAC B PASTEUR

    susp inj

     

     

    (Source : Institut de Veille Sanitaire)


    votre commentaire
  •  

    Un australien en surpoids et atteint d’une maladie chronique décide de traverser les Etats-Unis en 60 jours, et de ne boire que des jus de légumes qu’il fait lui-même avec son "extracteur de jus". Un jeûne qui va changer sa vie positivement, et dans cette aventure il changera la vie de 3 autres personnes. Tout le long de son cheminement, il va au-devant des gens, leur explique sa démarche, ses raisons. De véritables échanges ont lieu. Certains le prennent pour un fou, d’autres comprennent sa démarche, une démarche qui fut pour lui salutaire. 

    C’était une belle aventure et riche et pour nous spectateurs aussi… Peut-être cela entraînera-t-il chez certains d’entre nous une réflexion personnelle ? On y traite de notre propre morbidité… avec notre alimentation moderne trop grasse, trop sucrée, trop abondante qui entraîne un dérèglement de notre corps qui réagit par la maladie pour rejeter toutes ces toxines. On y apprend que les maladies ne sont pas une fatalité… Qu’en se reprenant en mains, en réapprenant à s’alimenter plus sainement, plus raisonnablement, on peut inverser les choses. Je me sens fortement concernée par cette réflexion. Il faut trouver en nous la force de faire ce pas vers une nouvelle vision de l’alimentation. Mais attention ce genre de régime extrême n’est pas à recommander sans un suivi médical.  Il s’agit d’équilibrer ses rations en calories, vitamines, minéraux au quotidien. Mais ce documentaire est une excellente piste de réflexion pour tous ceux qui ont envie de retrouver santé et ligne.

    C’est un sujet traité avec beaucoup d’humour et de sensibilité.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=vBNYeMMAd48

     


    votre commentaire
  • Sans commentaires mais réfléchissons-y !

     

    http://vimeo.com/36336770

     

     

     


    1 commentaire
  • " Frères humains, vous qui longtemps après nous vivrez, n'ayez pas contre nous trop de courroux."   François Villon.

     

    http://www.dailymotion.com/video/xdfdrc_complot-mondial-contre-la-sante-cla_news

     

     

     

     

    Les très puissantes industries de chimie, biotechnologie, agro-alimentaire et médico-pharmaceutique se créent un pactole monumental au détriment de notre santé. Une fois de plus l’argent a plus de valeur qu’une vie et pourtant comme on dit au fond des campagnes : on n’a jamais vu un coffre-fort suivre un cercueil.

    Nous constatons tous l’augmentation dans notre entourage des cas de cancers. Pire on dénombre 8 500 de cas de cancer en plus en 4 ans chez les enfants ! Actuellement, 1 enfant sur 440 aura le cancer avant l’âge de 15 ans, dont la moitié avant d’atteindre 5 ans ! Pourtant, un enfant n’a jamais autant reçu de soins, de vaccins, de médicaments depuis que le monde existe ! Tout cela ne doit rien au hasard. Notre santé est en danger et cela représente un marché juteux. Toutes ces multinationales précitées font les choux gras de cet état.

    Hélas nous n’avons pas de moyens d’agir contre ces manipulations sinon de les dénoncer pour alerter les populations. Je ne suis pas d’accord sur toute l’analyse de Claire Séverac notamment lorsqu’elle parle de l’inutilité des vaccins (il est vrai malgré tout que les adjuvants de ces mêmes vaccins sont dangereux et souvent mystérieux) mais son étude représente un travail colossal, des mois d’enquête, des milliers de dossiers compulsés. Elle fournit les preuves tangibles et vérifiables des déviances de ces multinationales. Elle dénonce sans concession dans son livre polémique un véritable scandale, une guerre d’intérêts où nous ne sommes que des pions.

    L’histoire toute récente du Médiator n’est que la partie émergée de l’iceberg. Le problème est que tous ces produits chimiques mis sur le marché, qu’il s’agisse de médicaments, pesticides, additifs alimentaires, sont censés être contrôlés par des organismes indépendants. Or les experts de ces autorités ont trop souvent des intérêts personnels avec les multinationales chimiques. En cas de conflits d’intérêts, nous savons tous, que c’est le plus payant qui gagne.

    Des affaires éclatent parfois au grand jour mais curieusement les médias ne disent pas tout voire taisent les informations sur ces scandales sanitaires. Pourquoi ? Simplement parce que des budgets publicitaires dépendent la possibilité de faire leur travail. Or qui financent ses budgets ? Des actionnaires ayant des intérêts croisés entre les laboratoires pharmaceutiques et les chaînes de télé. D’ailleurs  à ce propos, avez-vous constaté la recrudescence des publicités pour des médicaments ?

     

     

    Dérives des industries pharmaceutiques

     

    Plusieurs affaires concernant notre santé en devenir ont été découvertes, parfois étouffées ces dernières années.

    Une  constatation semble émerger à chaque nouveau scandale dans le domaine des laboratoires pharmaceutiques.  Des essais paraissent avoir été bâclés, des résultats tronqués, trop d’argent est en jeu. Et en contrepartie, des dizaines de principes actifs dorment dans les tiroirs, sous prétexte que cela ne rapporterait pas assez aux labos pour financer et amortir les travaux. Et pourtant ces mêmes laboratoires ont un chiffre d’affaires représentant 400 milliards de $ par an soit le double du budget annuel de la France.

    Des anomalies médicales, il y en a des exemples à foison. Le premier exemple dont je vais vous parler, touche les enfants.

    Le professeur Biederman de l’université d’Harvard invente les troubles de bipolarité chez les enfants (déficit de l’attention avec hyperactivité). Il soutient mordicus que ces recherches sont indéniables, entreprend de soigner des enfants avec des psychotropes au grand dam de psychiatres qui trouvent que les recherches de Biederman ne reposent sur rien de sérieux en tout cas rien de tangible. Scandale, une fillette de 4 ans décède d’un surdosage de ces mêmes médicaments dans le service de Biederman. Après une enquête on découvre que Biederman à reçu 1,5 millions de dollars des laboratoires pharmaceutiques : les ventes des psychotropes Seroquel, Zyrexa et Rispédone ont explosé depuis les recherches de Biederman.

    (…Le sénateur (Charles Grassley) s’est notamment penché sur le cas de Joseph Biederman, professeur de psychiatrie à l’université Harvard et directeur du département de psycho-pharmacologie pédiatrique du Massachussetts General Hospital à Boston. Pourquoi avoir jeté son dévolu sur ce psychiatre plutôt qu’un autre ? Parce qu’il s’est fait largement connaître, ces dernières années, comme le défenseur acharné de la notion de "trouble bipolaire infantile précoce" (pathologie qui serait d’après lui identifiable dès l’âge de deux ans) et du traitement de celui-ci par diverses associations de médicaments, dont la plupart n’ont pas été approuvés par la FDA dans une telle indication, du moins aucun chez l’enfant en bas âge. Ceci alors que les essais thérapeutiques publiés par Biederman sont, de l’avis de nombreux experts, par trop restreints et discutables méthodologiquement pour qu’il soit permis d’en tirer toute conclusion fiable. Et qu’il a fini par arriver ce qu’il devait arriver : le décès, à Boston en décembre 2007, d’une fillette de quatre ans victime d’un surdosage en clonidine prescrite par la consultation du service Biederman pour trouble bipolaire précoce.

     

    Au mois de juin 2008, les investigations du sénateur Grassley ont donc révélé que Biederman avait perçu 1,6 million de dollars entre 2000 et 2007 en tant que "consultant" ou "conférencier" pour une bonne quinzaine de compagnies pharmaceutiques, au premier rang desquelles, on s’en doute, celles qui commercialisent les molécules indiquées par lui dans le trouble bipolaire de l’enfant. Biederman ne représente nullement un cas isolé ; deux de ses collègues ont perçu des montants comparables…   

    source : http://www.neuropsychiatrie.fr/numero-article.asp?pId_art=575&pId_num=42)

     

    Le D’ Peter Breggin, psychiatre, dans son livre : « Nos enfants, cobayes de la psychiatrie », affirme que l’hyperactivité est une maladie inventée. Voici le lien où vous pourrez lire son témoignage devant le congrès américain au mois d’août 2006 :

    http://psychotrope.canalblog.com/archives/2006/08/30/2567325.html

     

    Autre pratique des laboratoires pharmaceutiques dont on ne parle pas : changer les noms des médicaments afin de les prescrire à un coût beaucoup plus important pour soigner d’autres pathologies que celles initialement prévues.  Ainsi l’antidépresseur Cymballa devient Yentrène et soigne les troubles urinaires,  L’antidépresseur Welbutrim est devenu Zyban et est prescrit pour le sevrage tabagique. Le plavix est vendu 27 fois plus cher que l’aspirine.

    Des recherches sont faussées pour promouvoir l’utilisation de certaines molécules comme vous pourrez le lire dans l’article suivant :

    http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/07/21/scandale-medicaments-hypertension-industrie-pharmaceutique/

     

    De quoi mettre notre confiance en doute. La médecine est prisonnière du lobby pharmaceutique à l’insu de la majorité des médecins. Ainsi Big pharma (la toute puissante industrie pharmaceutique) finance l’OMS bien plus que les 194 pays y adhérant, elle finance aussi la formation continue des médecins ainsi que l’AFSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) devenue l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) à hauteur de 83 %. Big pharma dépense aussi 25000 € par médecin

    Dans ce cas on peut douter de la possibilité d’une indépendance médicale vis-à-vis de ce lobby.

    http://www.usinenouvelle.com/article/big-pharma-un-pamphlet-violent-mais-etaye-contre-l-industrie-pharmaceutique.N204143

    La revue « Prescrire », qui est connue pour son indépendance vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique, dénonce en 1999 le fait que 80 % des médicaments prescrits n’ont aucuns effets.

    N’oublions pas non plus, les affaires du sang contaminé, celles des hormones de croissances prélevés sur des malades atteints de Creutzfeld-Jacob alors que dès 1974 des professeurs éminents tirent la sonnette d’alarme.  Rajoutons à cela les paniques créées afin que les gens se vaccinent en masse : la grippe H1N1 (breveté avant que n’éclate la présumée mais pandémie fantôme) puis la mise à disposition rapide du Tamiflu (sans le moindre test clinique) qui à largement permis à Donald Rumsfeld de rentabiliser l’investissement dans les actions sur le Tamiflu soit 5 millions de $, le même Rumsfeld qui a appuyé de tout son poids politique en 1981 pour faire valider l’aspartame malgré les symptômes neurotoxiques détectés chez les consommateurs.

    Rappelons-nous aussi la psychose de l’anthrax après le 11 septembre 2001 om la panique a été savamment organisée afin que les gens se ruent pour acheter antibiotiques et vaccins.

     

    Dans le domaine agro-alimentaire et chimique :

     

    Je viens de citer l’aspartame qui fut interdit dans un premier temps avant qu’un certain Michaël Taylor ancien de Monsanto avant de devenir député à la FDA (Food and Drugs Administration), l'agence sanitaire des États-Unis ne balaye toutes les études faites. Et pourtant 80 études sur 93 démontrent la dangerosité de l’aspartame et provoque dépressions, troubles de l’humeur, maladie de Parkinson… et au-delà de 30°, il se transforme en poison pour notre cerveau et provoque tumeurs et cécité...

    On a prouvé que les rats nourris aux OGM développaient un cerveau, un foie, des testicules plus petits et pourtant ils sont autorisés dans de nombreux pays. Bien qu’interdit en France, rien n’empêche de les importer.

    L’aluminium présent dans la nourriture industrielle, dans les cosmétiques provoque dépressions, maladie de Parkinson, Alzheimer et autre troubles cérébraux.

    Le bisphénol A est reconnu toxique par le ministère de la santé américain et pourtant est classé sans danger par la FDA.

    RoundUp, Glyphosate, leur dangerosité est prouvée par des études indépendantes mais l’AFFSSA (financé à 93% des industriels) refuse qu’ils soient retirés du marché.

     

     

    Même la FAO l’organisation mondiale pour l’alimentation a perdu son indépendance.  Elle se bat contre la précarité alimentaire.  Pour ceux jusqu’en 2004, elle appliquait les directives de l’agriculture intensive et reçoit des financements des industries pétrochimique Monsanto, Bayer. Avec ces aides, la FAO achète des engrais, des pesticides, des semences (Monsanto et Bayer) puis elle les distribue dans les pays du tiers monde. Mais en 2007, la FAO affirme dans une conférence à Rome que l’agriculture biologique à grande échelle pourrait nourrir la planète. La conséquence immédiate a été la coupure des aides de Monsanto et Bayer. Toute l’agriculture est infiltré par ces cartels pétro chimique qui vendent engrais, pesticides, semences OGM ou non reproductible. Le tout à grand renfort de publicité de porte à porte chez les agriculteurs depuis 60 ans pour leur faire changer leur mode de production, leur faire accepter les pesticides, les engrais, de faire des emprunts pour développer leur exploitation, de vendre leur production à des centrales d’achats plutôt que de vendre sur les marchés etc… bref, les paysans sont pris dans un piège qui s’est refermé sur eux à tel point qu’en France chaque semaine, un paysan se suicide face aux dettes qui l’accablent . Le naturel est hors la loi, le purin d’ortie interdit à la vente… les lobbys imposent aux petits agriculteurs des normes de plus en plus compliquées.

     

     

     

     

    Conférence complète de Claire

    http://www.dailymotion.com/video/xhywlq_llp-complot-mondial-contre-la-sante-avec-claire-severac-1er-avril-2011-a-marseille_news

     

    Conclusion :

     

    J’écrivais au début de l’article : « Hélas nous n’avons pas de moyens d’agir contre ces manipulations »… quoique. Et si quelque part nous étions tous responsables ? On se gave de popcorn, de viennoiseries, de sucreries, on s’abreuve avec ces sodas dont la composition chimique est un grand secret, on s’approvisionne dans les supermarchés, on emballe tout ça dans des sacs plastiques, on traite les jardins aux pesticides moins fatigant que de faire son purin d’ortie, on s’auto-médicamente ou se surmédicalise au moindre bobo, on ne supporte plus les difficultés et a besoin d’artifices pour tenir le coup… Nous pouvons tous mieux faire et être éco-citoyens en devenant écoresponsables.

    Je crois qu’il est indispensable que nous sachions tous la façon occulte dont on nous manipule afin que nous puissions être plus vigilant et peut être donner une chance à la médecine de reprendre son indépendance vis-à-vis de ces laboratoires.  Nous avons la chance d’avoir une bonne médecine, des réelles avancées ont eu lieu, la vie de l’homme s’en trouve amélioré. Il est utopique d’attendre de la médecine de tout guérir mais au train où vont les choses, elle finit par nous rendre plus malades encore.

    Entre indépendance médicale, vigilance personnelle, information pour savoir reconnaître les dangers, peut être pourrons-nous malgré tout influer sur notre avenir.

     

    Mais comment ces industriels ne voient-ils pas le danger pour la planète, pour l’homme, y compris pour les leurs ?

    Une réponse me vient à l’esprit inspiré par Inferno de Dan Brown : le malthusianisme qui prône une régulation des naissances par tous les moyens chez, évidemment les plus faibles et les plus pauvres, une forme d’eugénisme.  D’ailleurs le président de la Banque Mondiale Robert Mac Namara ne s’en cache pas : 

       "  Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire le taux de natalité s’est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment, par des moyens naturels : la famine et la maladie."

    (Citation du 3 février 1987 dans « j’ai tout appris n° février 1997, éditions Machiavel.)

     

    Et oui, certains décérébrés prônent réellement la dépopulation mondiale comme ces fous de Mac Namara, David RockFeller, Rumsfeld, Dick Cheney, Paul Wolfowitz pour continuer à bien contrôler le système monétariste capitaliste qui leur échappe.

     

     

    L'industrie pharmaceutique qui finance (ou sponsorise) la recherche, la formation des médecins et le contrôle des médicaments avant la mise sur le marché... ça ne vous interpelle pas ?

    Pin It

    votre commentaire
  • Le documentaire "Les alimenteurs" est un film américain réalisé en 2008 par Robert Kenner .Ce documentaire décortique les rouages d’une industrie qui altère chaque jour notre environnement et notre santé. Des immenses champs de maïs aux rayons colorés des supermarchés, en passant par des abattoirs insalubres, un journaliste mène l’enquête pour savoir comment est fabriqué ce que nous mettons dans nos assiettes. Derrière les étiquettes pastorales de "produits fermiers", il découvre avec beaucoup de difficulté le tableau bien peu bucolique que les lobbys agro-alimentaires tentent de cacher : conditions d’élevage et d’abattage du bétail désastreuses, collusion entre les industriels et les institutions de régulation, absence de scrupules environnementaux, scandales sanitaires… Éleveurs désespérés, experts indépendants, entrepreneurs intègres et défenseurs du droit des consommateurs esquissent, chacun à leur manière, le portrait d’une industrie qui sacrifie la qualité des produits et la santé de ses clients sur l’autel du rendement.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique