•  

    Tous ces plats industriels sont gras, trop salés ou trop sucrés et pourtant une majorité ne jure que par eux. Mais qu’y a-t-il exactement dans nos assiettes ? Plus de 8000 références dans les supermarchés, comment décrypter tout ça ?  Avec tous les scandales qui éclatent ces dernières années, on peut indéniablement affirmer que l’industrie agro-alimentaire se moque et trahit la confiance du consommateur. Mais allons plus loin encore, cette même industrie met notre santé en danger. Le reportage qui suit , est effrayant.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=uvwUEbSildk

     


    votre commentaire
  •  

    Comment lutter contre Monsanto sans connaître toutes les ramifications dans l’industrie alimentaire. Comme moi, vous allez sans doute être étonnés de la diversification de cette multinationale dans les produits de consommation courante. Il va falloir faire un choix. Repérer les marques et les bannir de notre panier est la meilleure façon de se battre contre Monsanto. A chacun sa conscience écologique. Pour moi le choix est fait…

    Boissons

    Les boissons de la marque Coca-Cola: Coca-Cola, Fanta, Dr Pepper, Minute Maid…

    Les jus de fruits Capri-Sun et Topricana.

    Le boissons Ocean Spray, les sodas Pepsi-Cola, Seven Up, Schweppes ou les boissons énergisantes Gatorade.

    Les thés Lipton et les cafés Maxwell.

    Le lait Gloria de la firme Nestlé

     

    Produits sucrés

    Les chocolats Poulain, Lindt, Côte d’Or, Dam, Milka, Suchard et Toblerone.

    Les biscuits Lu, Oreo, Cadbury et les cookies Pepperidge Farm.

    Les produits Brossard ou Savane.

    Les bonbons Carambar, Krema et La Vogienne.

    Les chewing-gums Hollywood ou Malabar.

    Les barres de chocolat Bounty.

    Les glaces Häagen Dazs, Miko et Ben & Jerry’s.

    Les céréales Kellogg’s, parmi lesquelles Special K, Trésor, Miel Pop’s, Froties ou encore All Bran.

    Les céréales Quaker.

    Les yaourts Yoplait.

     

    Produits salés

    Les chips Lay’s, Pringles et Doritos.

    Les biscuits apéritif Benenuts et Bahlsen.

    Les spécialités fromagères Philadelphia.

    Les plats préparés Marie, Findus, Tipiak.

    Les pains Jacquet.

    Les soupes et bouillons Liebig, Knorr, Royaco, Alvale.

    Les préparations mexicaines Old El Paso.

    Les sauces Heinz, Amora, Benedicta.

    Les produits Uncle Ben’s.

     

    Hygiène et entretien

    Les couches pour bébé Pampers.

    Les protections féminines de la marque Always.

    Les gels douche, shampoings et déodorants Pantene, Axe, Monsavon, Dove, Rexona ou Timotei.

    Les dentifrices Signal.

    Les produits nettoyants Cif, Omo, Dash, Skip, Cajoline et Sun.

    Ou encore les désodorisants Febreze.

     

    Cette longue liste, loin d’être exhaustive et qui ne concerne que les produits présents sur le marché français, permet de se donner une idée du nombre d’articles de consommation courante dans lesquels on peut retrouver des produits Monsanto, afin de faire le tri dans sa consommation.

     

    Source : http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/10502/monsanto-produits-boycotter#sthash.wXBOxeKW.dpuf

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Orthorexie : du grec orthos "droit" – est un trouble du comportement alimentaire qui consiste en une obsession de l’alimentation saine. Pour l’orthorexique, manger, c’est se soigner, et tout aliment est un alicament. Le goût, le plaisir apparaissent secondaires. Sa recherche de sain l’a conduit à écarter bon nombre d’aliments qu’autrefois il considérait comme savoureux, mais qu’il conçoit désormais comme des poisons. Son alimentation épurée a tendance à l’éloigner de sa famille, de ses amis, qui eux continuent de s’empoisonner.

    (source : http://www.psychologies.com/Moi/Problemes-psy/Anorexie-Boulimie/Articles-et-Dossiers/Manger-trop-sain-n-est-pas-sain )

     

    Je ne connais pas ce monsieur, je ne sais pas ce qu’est un naturacoach mais une chose est sûre, son raisonnement est plein de bon sens et la sonnette d’alarme qu’il tire, devrait nous interpeler tous si l’on est soucieux d’une vie et d’une alimentation saine.

    https://www.youtube.com/watch?v=i92XYJ5tE8w

     


    votre commentaire
  • Près de 1 200 médecins signent un appel mettant en garde contre les pesticides

    http://www.liberation.fr/societe/2014/01/28/pres-de-1-200-medecins-signent-un-appel-mettant-en-garde-contre-les-pesticides_976103

    Voilà, depuis le temps que nombre de personnes tirait la sonnette d’alarme quant aux dangers des pesticides, enfin des médecins s’impliquent ouvertement dans cette lutte pour notre santé et accessoirement pour sauver ce qui le peut encore dans l’environnement. 1200 d’entre eux viennent de signer un appel afin de mettre en garde contre l’usage des pesticides. De plus en plus d’agriculteurs et de chargés d’espaces verts de nos communes se trouvent avec des problèmes endocriniens, maladie de Parkinson, des cancers... Il y a une cause, bien sûr mais jusqu’à présent cette cause était tue. Le lobbying des multinationales fabriquant et commercialisant les pesticides sont très puissants et sous évaluent largement la dangerosité de leurs produits. Mais aujourd’hui ces maladies touchent largement plus de personnes que les seuls agriculteurs. D’abord en tant que consommateurs des fruits et légumes surtraités car nous retrouvons ces pesticides dans nos assiettes, puis en tant que jardiniers amateurs qui se servent aussi de ces produits et de façon souvent mal appropriée.

    Devant l’accumulation d’alertes des milieux scientifiques, l’appel des médecins,  le ministre de l'Ecologie Philippe Martin a affiché sa détermination à agir contre l'usage de pesticides.

    De plus qu’il faut savoir que les insectes dit nuisibles, que les herbes dites mauvaises s’adaptent aux pesticides et y résistent. Donc il faut sans cesse produire de nouvelles molécules de plus en plus dangereuses. Ces mêmes insectes, ces mêmes plantes existent depuis que la culture existe. Mais l’homme les a gérés avec des moyens naturels et cela fonctionnait. Aujourd’hui il n’y a plus que le rendement qui compte au point d’épuiser les sols, de détruire ce qui pourrait être gérés prudemment et naturellement. Certaines de ces mauvaises herbes sont de véritables réceptacles à insectes dits nuisibles. Ils s’installent sur ces plantes-là de préférence et épargnent les autres. Tout a une utilité dans la nature (sauf l’humain) et tout est prévu pour vivre en synergie. L’utilisation des pesticides a complètement déréglé la synergie naturelle et nous assistons impuissants à des insectes, des maladies de plus en plus résistants à tout. Bref le remède a été pire que le présumé mal.

     

    Pour illustrer l’article, voici une vidéo avec des extraits d’une table ronde organisée en ouverture de la Semaine des alternatives aux pesticides en Alsace, le 12 mars 2013 à Mulhouse.

     

     

    http://www.youtube.com/watch?v=bxSKln9Mrqg


    votre commentaire
  •  

     

    Le cerveau mystique est un documentaire qui explore l’activité du cerveau lors des états de méditation, de prière, d’activités mystiques…

    Une équipe de chercheurs de l’Université de Montréal, département de psychologie s’est intéressée à l’activité neurologique du cerveau de carmélites et de moines bouddhistes dont Matthieu Ricard, lorsqu’ils sont en prière. Le but de cette expérience était de démontrer qu’il y a bien un lien entre l’esprit et le corps pendant les expériences mystiques, les états dits de grâce.

    Il convient tout d’abord de définir ce que sont les activités mystiques et la méditation.

    Les activités mystiques sont souvent reliées au religieux mais les athées pratiquent ce genre d’expérience aussi et se disent en union avec le cosmos à ces moments. Elles sont décrites comme étant un état de communion intense avec une élévation intellectuelle et une sensation d’intense bien-être. C’est un état spontané et transitoire.

    La méditation, elle, tient d’un rituel qui modifie l’état de conscience volontairement. Mais c’est une démarche qui vise une transformation sur le long terme. Il faut une longue pratique pour arriver aux états de conscience modifiée.

     

    Le documentaire nous permet de suivre Mario Beauregard, professeur au Département de psychologie, du début jusqu’à la fin de son projet de recherche. La période s’étend sur deux ans, soit de l’automne 2003 à novembre 2005 lors de la présentation officielle des résultats.

    Il me semble que cette recherche est dans la suite des travaux de Jung qui, dès les années 1920, soulignait déjà le rapport étroit entre la psyché (l’âme) et les manifestations culturelles.

    Le cerveau humain est capable de dépasser ses limites physiques connues et permet le dépassement de soi dans la méditation, la mystique ou toute autre forme d’expression de concentration. Cela ouvre de nouvelles perspectives quant à la capacité du cerveau à maîtriser la santé, la gestion de la douleur par exemple. En tout cas, une chose est avérée, les gens pratiquant l’extase mystique ou la méditation sont plus heureux, plus détendus et du coup gèrent mieux leur vie et les aléas qu’ils ne manqueront pas de rencontrer comme tout un chacun.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=aROapcT1-lo

     

     

     

    Pour en savoir plus :

    http://www.inerson.com/beauregard/medias/film/cerveau_mystique_comm.pdf


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique