• La nuit de Dunkerque – Louis ARAGON –

     

    La France sous nos pieds comme une étoffe usée

    S’est petit à petit à nos pas refusée

    Dans la mer où les morts se mêlent aux varechs

    Les bateaux renversés font des bonnets d’évêque

    Bivouac à cent mille au bord du ciel et l’eau

    Prolonge dans le ciel la plage de Malo

    Il monte dans le soir où les chevaux pourrissent

    Comme un piétinement de bêtes migratrices

    Le passage à niveau lève ses bras rayés

    Nous retrouvons en nous nos cœurs dépareillés

    Cent mille amours battant au cœur des Jean-sans-terre

    Vont-ils à tout jamais cent mille fois se taire

    O saints Sébastien que la vie a criblés

    Que vous me ressemblez que vous me ressemblez

    Sûr que seuls m‘entendront ceux qui

    La faiblesse eurent

    De toujours à leur cœur préférer sa blessure

    Moi du moins je crierai cet amour que je dis

    Dans la nuit on voit mieux les fleurs de l’incendie

    Je crierai dans la ville qui brûle

    A faire chavirer des toits les somnambules

    Je crierai mon amour comme le matin tôt

    Le rémouleur passant chantant Couteaux

    Couteaux

    Je crierai je crierai Mes yeux que j’aime où êtes-

    Vous Où es- tu mon alouette ma mouette

    Je crierai je crierai plus fort que les obus

    Que ceux qui sont blessés et que ceux qui ont bu

    Je crierai je crierai Ta lèvre est le verre où

    J’ai bu le long amour ainsi que du vin rouge

    Le lierre de tes bras à ce monde me lie

    Je ne peux pas mourir Celui qui meurt oublie

    Je me souviens des yeux de ceux qui

    S’embarquèrent

    Qui pourrait oublier son amour à Dunkerque

    Je ne peux pas dormir à cause des fusées

    Qui pourrait oublier l’alcool qui l’a grisé

    Les soldats ont creusé des trous grandeur nature

    Et semble essayer l’ombre des sépultures

    Visages de cailloux Postures de déments

    Leur sommeil a toujours l’air d’un pressentiment

    Les parfums du printemps le sable les ignore

    Voici mourir le Mai dans les dunes du Nord

     

                Louis Aragon , Paris 1942

                (Les yeux d’Elsa)

     

    La nuit de Dunkerque – Louis ARAGON –

    Pin It

    1 commentaire
  • Jacques Duquesne – Dunkerque, 1940. Une tragédie française

    Jacques Duquesne a 10 ans en mai 1940. Il nous raconte la bataille de Dunkerque. Mais surtout il a cherché à connaitre et comprendre la généalogie qui a mené à cette bataille.

    Le constat est triste, la France n’était pas préparée à la guerre. Trop sûre d’elle avec toujours à l’esprit la victoire de la guerre précédente, le pays a négligé son armée, l’industrie de l’armement et surtout n’a pas vu ou voulu voir ce qu’il se passait en Allemagne notamment le réarmement de la Rhénanie malgré les accords du traité de Versailles. L’armée anglaise n’était pas beaucoup plus préparée.

    Les états-majors français, anglais et belge ont fait preuve d’incompétence, de manque de communication et d’une méfiance les uns envers les autres. Ce qui a servi l’armée allemande déjà plus puissante en hommes et en armement grâce à leurs blindées et leur aviation.

    Cette page de l’histoire est vraiment l’histoire d’une débâcle.

    Pin It

    votre commentaire
  • Sonder

     

    Une merveilleuse animation qui traite de la dépression. Tout au long du film, l'homme porte et protège une fleur bleue plantée avec son aimée, symbole du deuil de son amour. "Lorsque nous sommes déprimés, nous avons tendance à nous accrocher à quelque chose - une photo ou un vêtement. Et cela nous retient et nous empêche de sombrer." dit le réalisateur. Pour cet homme c'était  la fleur bleue plantée avec amour lorsque le bonheur était au rendez-vous. Cette fleur le sauvera-t-elle ou le fera-t-elle sombrer ? 

     

    https://vimeo.com/253571683

    Pin It

    1 commentaire
  • Joël DICKER - La vérité sur l'affaire Harry Quebert

     

    Après un succès retentissent pour son 1er roman, Marcus Goldman se retrouve avec le syndrome de la page blanche. Alors c’est auprès de son mentor et ancien professeur d’université qu’il vient se retrouver.

    Sauf que le dit-mentor Harry Quebert se fait arrêter pour le meurtre d’une jeune fille de 15 ans Nola Kellerman avec laquelle il entretenait une relation amoureuse quelques 30 ans auparavant. Cette histoire qu’il avait raconté dans un best-seller intitulé : Les origines du mal.

    Marcus ne croit pas en la culpabilité de Harry. Il décide de mener son enquête pour découvrir la vérité. Une enquête qui pourra bien donner un futur best-seller à lui aussi.

    L’auteur ne cesse de nous mener vers le doute. Il laisse planer des ombres sur chacun des personnages en dévoilant des failles insoupçonnées. Les coupables potentiels s’accumulent et chaque fois qu’un nouveau se présente tout laisse à penser qu’il est le bon avant que tout soit remis en question. Mais qui est vraiment la victime ? Qui lui en a voulu au point de la tuer et pourquoi ? Qui est Harry Quebert ? Autant de questions qui trouveront leur réponse dans ce roman qui m’a passionné.

    Pin It

    votre commentaire
  • Découverte - Terres de glace : la saison des ours

     

    « Malgré des températures pouvant atteindre les -70°C et des marées parmi le plus fortes du monde, le paysage changeant de la banquise héberge une faune propre notamment l’ours polaire.

     Les animaux commencent leurs migrations, alors que le paysage se métamorphose avec le retour du printemps.

    Sur la côte ouest du Canada, des grandes Rocheuses à l'océan Pacifique, l'on assiste à des scènes surprenantes de loups pêchant le saumon, d’ours polaires chassant le phoque... 

    Mais la glace fond de plus en plus vite, elle ne se reconstitue plus comme elle le faisait auparavant. La faune polaire est en danger. Elle meurt de faim.  En quelques décennies la banquise a changé d’aspect. Elle régresse à une vitesse jamais égalée. Les conséquences seront dramatiques pour tous. Y compris pour l’homme qui pourtant ne s’en inquiète pas suffisamment. Les Russes ont déjà posé les jalons pour une exploitation prochaine du pétrole et du gaz en sous-sol arctique.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=_7OLW6KLdxY

    Pin It

    1 commentaire