• Giuseppe Tartini est un violoniste, compositeur du XVIIIème siècle. Musicien baroque, il a évolué au cours de sa carrière vers la musique dite classique. Avec ses Trilles du Diable, il a étendu la gamme du violon et a su en exploiter les limites. Cela donne une densité profonde à l'oeuvre, on se sent pénétré, transporté. Il y a une telle profondeur dans cette sonate. Le nom "trilles du Diable" vient de l'opposition des deux dernières parties. La première est limpide et  la dernière sombre, complexe. Ce morceau demande une technique exceptionnelle.

    http://www.youtube.com/watch?v=z7rxl5KsPjs#t=86


    votre commentaire
  • Lee Jeffries est un photographe anglais spécialisé dans les clichés des manifestations sportives. Une rencontre avec une jeune sdf, un cliché volé et tout change pour lui. A partir de là, ses objectifs évoluent. Il revient discuter avec la jeune femme et sa conversation lui permet un regard différent sur les sans-abris, il apprend à les voir avec un regard plus humain et c’est à travers ce prisme-là qu’il nous les offre. Autant de portraits magnifiques, sublimés par le jeu du clair-obscur de ses clichés. Des visages où chaque ride,  chaque regard raconte une vie, les sourires comme les larmes, les tendresses comme la violence. Lee a la décence de parler à ces modèles, de les écouter et chacune de leur histoire nourrit l’image par la sensibilité dégagée.

     

    De plus son travail permet de sensibiliser les gens sur la situation de toutes ces personnes qui vivent dans une précarité et des difficultés énormes dans toutes les grandes agglomérations du monde.

    http://leejeffries.500px.com/homeless

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • La France est vraiment un pays d’exception, une diversité géologique, une faune et une flore riche. Cette vidéo nous offre un voyage dans tous ces milieux naturels au cours des 4 saisons.  Nous avons un pays magnifique avec une biodiversité fabuleuse. J’espère que vous vous régalerez autant que moi à voir ces images.

    http://www.youtube.com/watch?v=-mf4xtfjeTI

     


    votre commentaire
  • Attention, cette vidéo contient quelques images difficiles et pourtant réelles. Je dois avouer avoir été très émue en la visionnant, non pas pour la dureté des images mais en raison de la véracité du message qui s'y rattache.

    La Terre se meurt, nous la détruisons, c'est un fait établi. Que voulons-nous ? Un monde aseptisé sans faune, sans flore avec des humains sans réflexions, malléables ? En tout cas c'est ce que notre comportement  laisse à penser.  Mais sommes-nous sûrs de gagner à ce jeu ? La nature ne risque-t-elle pas de se charger de détruire ces ectoplasmes malfaisants que nous sommes ? Gare à nous ! Réveillons-nous avant qu'il ne soit trop tard.

    Ayez le courage de visionner cette vidéo. Transmettez-la à un maximum de vos contacts. Que chacun ait devant les yeux les nuisances dont nous sommes la cause. Et n'oublions jamais qu'à chaque action, une réaction risque de se produire.

     

    http://medias.last-video.com/embed.php?id=8649

     


    Il est temps de réagir ... - Choc


    1 commentaire
  • C’est un livre douloureux à plus d’un titre. Je vais d’abord vous faire part de ma 1ère impression de lectrice. 

    Jean Louis Fournier est le père de 3 enfants dont les 2 aînés sont lourdement handicapés. Il raconte sa vision de père à propos de la difficulté à gérer la différence lorsqu’elle concerne ses propres enfants. Bien sûr il le fait avec sa vision d’homme, loin de la sensibilité féminine. Il dit tout haut ce que beaucoup pensent au fond mais réfutent très vite. Il est humain que la pensée du pire arrive sans qu’on le veuille quand les choses sont difficiles à vivre, il est rare de l’avouer. Sans fausse pudeur, avec sincérité il a extériorisé le pire de ses pensées, peut-être pour qu’à la fin il ne reste que le meilleur. Une sorte d’exorcisme en quelque sorte. Cela n’enlève en rien l’amour. Même en tant que femme, que mère, je pouvais comprendre le cheminement de ce père. C’est un homme écorché qui raconte la vie de ces enfants, ces petits oiseaux cabossé comme il l’écrit.

    Le problème est que la maman ne reconnait pas ses enfants dans cette description, se sent aussi mise en défaut et a besoin de donner sa façon de voir les choses. Elle a donc ouvert un blog pour s’expliquer, pour parler de ses garçons, expliquer comment elle les voit à travers son regard aimant de maman. C’est légitime après tout, c’est aussi sa vie que son ex-mari a racontée. "Je ne peux pas laisser dire que mes garçons n'ont été que des ectoplasmes quasiment sourds, aveugles et grabataires, des inutiles des fins du monde". C’était sans compter sur une réaction que je qualifierai d’odieuse de Jean Louis Fournier qui a exigé par la voie des tribunaux qu’elle change le nom de son blog « Où on va, maman ? », enlève des propos jugés diffamatoires tel celui que je viens de vous citer, alors que ce sont les propres mots de cet homme (sic). Elle s’est exécuté contrainte et forcée et a ouvert un autre blog où elle raconte ses enfants avec ses mots à elle.

    Le point de vue de la maman http://mamanmathieuetthomas.monsite-orange.fr/

    Il aurait été juste d’autoriser la mère à donner sa propre vision de leur vie. Cela n’aurait nuit en rien au livre de Mr Fournier sinon à comprendre la différence entre un homme et une femme. L’interdire, la museler alors qu’elle ne fait que dire son incompréhension, sa douleur de mère et sa colère de femme, est une cruelle injustice.

    Mr Fournier dit après coup que son livre n’était pas une biographie mais un roman… un roman très proche de la réalité… tellement proche que les prénoms sont réels, la situation est réelle. Je me pose la question, pourquoi ne pas avoir écrit cette histoire avec des personnages lambda si ce livre était vraiment un roman, pourquoi avoir fait entrer autant d’intime ? Je dois avouer que ça me gêne. La beauté de cette histoire est gâchée par le refus du droit de réponse à la maman, par la réaction disproportionnée du père. Du coup Mr Fournier ne mérite pas qu’on s’attarde sur son « roman » par contre le blog de la maman est une belle histoire d’amour maternel.

    Pin It

    votre commentaire