• Au-delà de notre vue (documentaire)

     

    La mort est un sujet qui effraye, interroge ou intrigue. Des milliers de personnes ont vécu une expérience aux frontières de la mort. Le  Dr Jean-Jacques Charbonier, anesthésiste-réanimateur, a récolté depuis de nombreuses années les témoignages de ces personnes.

    La phrase du début d’un médium nous dit l’Au-delà ce n’est pas un ailleurs mais c’est au-delà de notre vue…. Au-delà de notre vue ne veut pas dire le néant. Il y a des choses que l’on ignore, que l’on ne comprend pas.

    Ce documentaire ouvre une nouvelle perspective de ce qu’est la mort, de ce qui pourrait s’y passer. Sceptique ou non, il est toujours intéressant de confronter les points de vue, d’accueillir des témoignages.

    On sera confronté à d’autres types de témoignages, ceux de médium qui sont un lien entre les défunts et nous. Ils ont un contact réel avec ceux qui sont au-delà de notre vue. Pourquoi certains ont cette capacité et d’autre non ? Nous l’ignorons. Même si ce don est difficile à croire, il y a des témoignages qui plaident pour une réalité. Si donc des personnes sont capable de ressentir, d’échanger avec des défunts c’est qu’au-delà de la mort, il existe quelque chose.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=Z8hdvglrXv0

    Pin It

    6 commentaires
  •  

    La vie est aussi éphémère qu'une goutte de rosée à la pointe d'un brin d'herbe. On ne peut arrêter la mort, de même qu'on ne peut empêcher les ombres de s'étirer au soleil couchant. Vous pouvez être extrêmement beau, vous ne séduirez pas la mort. Vous pouvez être très puissant, vous ne l'influencerez pas davantage. Même les richesses les plus fabuleuses ne vous achèteront pas quelques minutes de vie supplémentaires. La mort est aussi certaine pour vous que pour celui qui a le cœur transpercé d'un poignard.

    Un jour, un rude Tibétain du Khampa vint offrir une pièce de tissu à Droubthop Tcheuyoung, l'un des plus éminents disciples de Gampopa, pour lui demander des enseignements. À plusieurs reprises Droubthop Tcheuyoung renvoya le Khampa en dépit de ses multiples supplications. Comme celui-ci insistait, le maître prit finalement les mains de l'homme dans les siennes et lui répéta trois fois:

    — Je mourrai; tu mourras.

    Puis il ajouta:

    — Voilà tout ce que mon maître m'a enseigné. C'est tout ce que je pratique. Médite simplement là-dessus. Je te promets qu'il n'y a rien de plus grand.

     

    L'idée de la mort tourne l'esprit vers le Dharma, elle nourrit l'assiduité, et elle permet, pour finir, de reconnaître la radieuse clarté de la dimension absolue. La mort devrait toujours être l'un des sujets essentiels de vos méditations.

    Lorsque la véritable compréhension de l'impermanence aura commencé à poindre dans votre esprit, vous ne vous laisserez plus emporter par la discrimination entre ami et ennemi, vous serez à même de déchirer l'épais enchevêtrement des activités distrayantes et futiles, vous serez capable de puissants efforts, tout ce que vous ferez prendra la direction du Dharma, et vos qualités s'épanouiront comme jamais auparavant.

    Khyentsé Rinpotché

     

    Les bienfaits de la réflexion sur l'impermanence

    Source :

    Matthieu Ricard Moine bouddhiste, Photographe et Auteur

    http://www.matthieuricard.org/articles/les-bienfaits-de-la-reflexion-sur-l-impermanence

    Pin It

    2 commentaires
  • S'éveiller au-delà de la pensée - Eckhart Tolle

     

    Pour accéder à cet état, vous pouvez utiliser une porte d'accès qui pourrait être le ressenti de votre corps intérieur.

    Quand vous ne pensez pas, vous êtes plus éveillé que lorsque vous pensez.

    Dès lors, lorsque vous n'êtes pas emporté par le mental, vous vous éveillez au-delà de la pensée.

    Vous devenez libre de.... libre de toute chose.

    La proposition est de sortir du bruit incessant du mental.

    Le pouvoir de la présence vous permet de ressentir cela.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=RyL0e5_VWLM 

    Pin It

    votre commentaire
  • Les stratagèmes de l'égo pour éviter le moment présent

     

    Vivre l’instant présent ! Tout le monde s’accorde à dire que c’est ce qui épanouit le plus l’homme et pourtant ce n’est pas une attitude naturelle pour la grande majorité des humains. Réussir à vivre pleinement le moment présent, est un long processus au cours duquel le corps, l’esprit va se rebeller.

    Vivre le moment présent, c’est se libérer du temps. Plus de passé, pas encore de futur, c’est maintenant qui est essentiel. C’est apprendre à vivre en ayant une pleine conscience de ce qui nous entoure, une pleine conscience de soi-même. C’est savourer la sensation d’être présent à soi.

    Quoique nous fassions, nous sommes intimement liés à ce qui nous entoure.

    Olivier Lumeau nous partage un écrit d'Eckhart Tolle qui nous explique ce qu’est l’état de présence intemporelle mais aussi les stratégies qu’emploie notre esprit, notre moi profond pour refuser cet état. Stratégies qui lui permet d’entretenir une certaine victimisation amenant un malaise, un mal être profond qui induit une souffrance et des tourments permanents.

    Il nous amène aussi sur le chemin de la compréhension de ce mécanisme afin de nous en libérer et nous libérer de nos souffrances et nos tourments.

    Une vidéo à écouter encore et encore jusqu’à ce que nous ayons bien compris à quel point notre ego nous entraîne loin du bien-être et que nous puissions y remédier.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=8HOpkOln7kU

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Hommage à Elie Wiesel

     

     

     

     

     

    Elie Wiesel,  écrivain, philosophe, et prix Nobel de la paix en 1986, est décédé ce 2 juillet 2016. Ce survivant de la Shoah a été la mémoire des camps.

     

    La nuit

    Son livre « la nuit » est un témoignage poignant et impitoyable sur ces abominations qu’étaient les camps de concentration. C’est le récit du jeune adolescent de 15 ans qu’était Elie Wiesel au moment de sa déportation à Auschwitz-Birkenau avec sa famille ensuite au camp de Buna avec son père. Il y perdra ses parents, une de ses sœurs. Et pour finir la longue marche vers Buchenwald alors que l’armée allemande était en pleine débâcle. Il y décrit l’abominable sélection, la faim, le froid, les coups, le travail inhumain, la peur, la honte, la haine… Ils n’étaient plus des humains, ils étaient des matricules.

    L’adolescent qui aurait du jouir des promesses de la vie, s’est vu affronter les pires cruautés que personne n’aurait pu imaginer. Un récit très dur.

    Hommage à Elie Wiesel

    « Jamais je n'oublierai cette nuit, la première nuit de camp qui a fait de ma vie une nuit longue et sept fois verrouillée.

    Jamais je n'oublierai cette fumée.

    Jamais je n'oublierai les petits visages des enfants dont j'avais vu les corps se transformer en volutes sous un azur muet.

    Jamais je n'oublierai ces flammes qui consumèrent pour toujours ma foi.

    Jamais je n'oublierai ce silence nocturne qui m'a privé pour l'éternité du désir de vivre.

    Jamais je n'oublierai ces instants qui assassinèrent mon Dieu et mon âme, et mes rêves qui prirent le visage du désert.

    Jamais je n'oublierai cela, même si j'étais condamné à vivre aussi longtemps que Dieu lui-même. Jamais. » (extrait)

     

    Devoir de mémoire

    Tant de rescapés se sont tus pendant des décennies avant de comprendre qu’il fallait que la transmission se fasse pour les jeunes générations. Il ne fallait pas que la barbarie tombe dans l’oubli, le devoir de mémoire devait se faire. Néanmoins, il ne l’a jamais fait dans la haine. S’il a tenu à sensibiliser les jeunes, c’était afin qu’ils s’engagent pour défendre la paix.

    Il a créé sa fondation : la Fondation Elie Wiesel pour l'humanité au travers de laquelle il lance des actions de dialogue international et de sensibilisation des jeunes sur les thèmes de la mémoire, de la lutte contre l'indifférence, l'intolérance et l'injustice.

     

    Elie Wiesel n’est pas un usurpateur

    Certains négationnistes et antisémite ont tout fait pour démolir la réputation d’Elie Wiesel depuis qu’il a eu le prix Nobel de la paix en prétendant qu’il n’a jamais été déporté, qu’il a pris la place d’un homonyme et qu’il n’y a pas de numéro tatoué sur son bras. Pour tous ces fous, une seule réponse, celle de Michaël de Saint-Chéron que vous pouvez lire ici : http://laregledujeu.org/2013/03/11/12685/quel-proces-pour-ceux-qui-mettent-elie-wiesel-en-proces/

     

    Et pour conclure

    Le devoir de mémoire est indispensable et pourtant il est désespérant de constater que des holocaustes continuent à exister sur cette terre. Le Rwanda en est un triste exemple.

    Mais rendons hommage à ce grand homme qu’était Elie Wiesel avec ses failles et ses forces, il n’a eu de cesse de transmettre le pire pour donner une chance au meilleur pour l’humanité.

     

    En mémoire d’Elie Wiesel, voici le Kaddish

    « Que soit magnifié et sanctifié son grand Nom dans le monde qu’il a créé selon sa volonté ; et qu’il établisse son règne de votre vivant, et de vos jours et du vivant de toute la maison d’Israël, bientôt et dans un temps proche. Amen !

    Que son grand Nom soit béni à jamais et d’éternité en éternité !

    Que soit béni et célébré, glorifié et exalté, élevé et honoré, magnifié et loué, le Nom du Saint, béni soit-il ! Lui qui est au dessus de toute bénédiction et de tout cantique, de toute louange et de toute consolation qui sont proférées dans le monde. Amen !

    Que les prières et supplications de tout Israël soient accueillies par leur Père qui est aux cieux. Amen !

    Que la plénitude de la paix nous vienne des cieux, ainsi que la vie, pour nous et pour tout Israël. Amen !

    Que Celui qui établit la paix dans les hauteurs l’établisse sur nous et sur tout Israël. Amen »

     

    https://www.youtube.com/watch?v=dhgdh_o53a0&feature=youtu.be

     

     

    Hommage à Elie Wiesel

    Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique