•   Tom Shadyac, réalisateur de films à succès (Professeur Foldingue, Ace Ventura, Bruce Tout Puissant…) a un grave accident de vélo qui va changer sa vie. Une grave dépression, des mois de souffrance que rien ne soulage l’amène à réfléchir au sens de la vie, de sa vie… à ce qu’il souhaite laisser comme trace à la postérité, à ce qui est indispensable et futile…. Il lit beaucoup, philosophes, scientifiques, universitaires, journalistes, poètes… tous ces auteurs qui traitent d’éthique, de conscience, ceux qui privilégient l’Être plutôt que l’avoir. Et un déclic se fait, il vend tout, emménage dans camping résidentiel et commence une nouvelle vie où il souhaite donner un vrai sens aux choses, être un humain responsable.

    Il imagine concilier son métier à sa nouvelle perception des choses et se lance dans un projet de film où il souhaite rencontrer et parler tous ceux qui ont donné cette nouvelle perception de l’existence, de l’humain. Tout à son projet passionné, sa dépression régresse.

    Au cours de son enquête, il se rend compte à quel point nous avons une vision fausse du monde, de la place de l’homme dans le monde. Il constate que la science démontre que l’individualisme est contre-nature. En effet elle a découvert que la nature préfère la coopération à ce qu’on croyait être la normalité, soit la loi du plus fort. Que ce soit chez les oiseaux, les insectes ou les mammifères, c’est la décision majoritaire qui est privilégiée. Les scientifiques ont eu également la surprise de découvrir que la positivité tel que la gratitude, l’amour, l’attention… prime chez toutes les espèces et qu’elle est source de bonne santé et d’équilibre, clarifie la pensée et améliore la performance. D’ailleurs, selon les chercheurs de l’Institut Heartmath, le cœur serait même le principal moteur de notre intelligence, avant même le cerveau, et nos émotions auraient la capacité d’affecter le reste du vivant.

    « Les battements du cœur créent un vaste champ magnétique à l’extérieur du corps, dont le rayonnement est perçu par les êtres environnants, indique le Dr Rollin McCraty. Sans qu’on sache encore comment, se créent entre les deux organismes des échanges d’ondes et d’informations qui dépassent le cerveau »

    La science commence à accepter ce que de nombreuses traditions de peuples autochtones et de mystiques savaient inconsciemment : que nous sommes tous reliés les uns aux autres. C’est l’une des pistes explorées grâce à la physique quantique qui démontre que tout se joue dans l’interdépendance et l’interaction. « Nous faisons tous partie d’un champ d’énergie universel », affirme Lynne McTaggart (auteur du Lien Quantique).

    C’est une nouvelle réalité qui nous est offerte où il nous est prouvé que l’individualisme est contre-nature. Génétiquement nous sommes tous reliés et programmés pour l’amour.

    Qu’allons-nous faire de cette nouvelle conscience qui nous est offerte ? Là encore c’est ensemble que nous pouvons retrouver l’harmonie qui n’aurait jamais dû quitter la Terre, repousser le chaos que nous avons mis en place.  Apprendre que le matérialisme et l’individualisme mène à l’extinction de la race humaine. C’est un véritable changement intérieur que nous devons cultiver et naturellement nos actes suivront dans le bon sens. Un exemple typique : l’union des hommes dans la non-violence et l’amour donne des résultats. Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela en sont la preuve. Même si leur vie a été perturbée, leurs actions ont servi le plus grand nombre.

    Aujourd’hui Tom reste fidèle à sa nouvelle vie. Il n’a de cesse de partager sa vision du monde, verse les bénéfices de son travail à des œuvres philanthropique. Il se sent à sa place dans ses choix et a fait sienne cette devise de Gandhi : « Vis simplement, pour que d’autres puissent simplement vivre. »

     

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Vsj9m8p3QvA

     

     

    Le film en anglais  : http://www.filmsforaction.org/watch/i_am_2010/

    Pin It

    votre commentaire
  • Que dire de plus à ces messages : vivre en paix, dans l’harmonie et la coopération, chérir notre planète. C’est mon vœu, c’est notre vœu le plus cher à beaucoup d’entre nous. Et pourtant peuple belliqueux, nous ne savons pas trouver la voie de la sagesse, nous ne savons pas vivre ensemble en toute fraternité, nous ne savons pas respecter la planète. Puisse l’Etre humain se réveiller et comprendre que le paradis peut être vécu dès maintenant si nous apprenons à vivre ensemble main dans la main.

     

    http://www.youtube.com/watch?v=0sRYJ6X6BEY

     

     

    Cette superbe vidéo a été réalisée par un jeune réalisateur Giacomo Sardelli. Il explique sa démarche :

       «  Je voulais utiliser les photos prises depuis la Station spatiale internationale pour raconter une histoire et partager le message envoyé par les astronautes qui ont travaillé sur la station au cours des 11 dernières années.

     

        Ils travaillent pour ouvrir un passage vers l’espace pour toute l’humanité, mais les personnes sur terre ont à comprendre qu’ils doivent se débarrasser de la notion de frontières sur notre planète s’ils veulent suivre les astronautes vers de Nouveaux Mondes dans l’espace cosmique. Alors que les cosmonautes discutent un jour passe sur terre, de l’aube au coucher du soleil, jusqu’à ce que le passage s’ouvre avec un éclat de lumière. Puis la Station Spatiale Internationale  gagne en vitesse et va de plus en plus vite, les astronautes quittent notre planète qu’ils voient tourner de plus en plus vite, fusionnant la terre, les océans et la population ensemble, prêts à les suivre, Plus haut là-haut ! »

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    gif bonhomne de neige

     

    Nous allons fêter Noël en amoureux, en famille. Sachons apprécier ces moments de bonheur en ayant une pensée pour tous ces gens qui n’ont pas cette chance. Le bonheur, ça n’est pas la bombance, ça n’est pas la luxuriance, ça n’est pas la richesse. Le bonheur c’est d’être en compagnie des siens, pouvoir se parler, partager des souvenirs, se dire qu’on s’aime, s’embrasser… rien que de la simplicité mais qui nous rend tellement chanceux par rapport à la multitude qui ne peut partager ces doux moments intimes. Cessons de nous plaindre parce que nous n’aurons que des pommes de terre à table… cessons de nous plaindre parce qu’on ne peut pas s’offrir le dernier joujou de luxe et à la mode… Le seul bonheur sur cette terre est de partager un moment avec ceux que l’on aime, pouvoir le leur dire, être présence l’un pour l’autre…

    Et surtout ayons conscience de la fragilité de tout ça. Un décès, une maladie, un éloignement, une perte d’emploi… tout peut s’effondrer en un clin d’œil. J’ai une pensée pour un Monsieur, Jean Pierre, que j’ai connu, qui pour des raisons personnelles, s’est retrouvé dans la rue. Il avait perdu tout perdu, son espoir, sa dignité, les siens… Et pourtant ses fils l’ont malgré tout épaulé comme ils l’ont pu. Mais le désespoir fait perdre de ses forces à certains, le courage de vivre, de se battre. Alors je n’oublie pas à quel point le bonheur est fragile. Soyez heureux et profitez des vôtres en toute conscience.

    Cette pensée m’a été inspirée par la vidéo qui va suivre. Tellement émouvante que je souhaitais la partager avec vous. Et même si ça n’est que du cinéma, même si dans la vraie vie ça ne se passe pas comme ça, peut être regarderez-vous d’un autre œil, cet homme ou cette femme couché sous un porche.

     

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=1sgd6NuBq8w

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • C'était un message destiné à Israël mais il est autant destiné à chacun de nous alors que bien des gens ont faim, ont soif, ont froid et sont sans logis en France. Il interpelle les décideurs dans leur conscience : « Les premiers violents, les provocateurs de toute violence, c’est vous. Et quand le soir, dans vos belles maisons, vous allez embrasser vos petits enfants avec votre bonne conscience. Au regard de Dieu, vous avez probablement plus de sang sur vos mains d’inconscients, que n’en n’aura jamais le désespéré qui a pris des armes pour essayer de sortir de son désespoir… ». 

     

    http://www.youtube.com/watch?v=swZePLi2nuM

     


    votre commentaire
  •  

    On dit que nous sommes au sommet de notre échelle d'évolution.  Drôle d'animal que l'homme. Evolution de l'homme S'il a fallu 2,5 millions d'années à la lignée Homo pour devenir l'homme moderne... en l'espace de 2 siècles, cet homme moderne a surexploité et détruit son environnement.  

    Le genre humain opère une régression.

    Avec l'arrivée des nouvelles technologies et la facilité qu'elles apportent dans le quotidien, l'humain se désolidarise de ses semblables au profit d'un égocentrisme de plus en plus prononcé. Là où il y avait de l'entraide et de la solidarité, il n'y a plus que du "chacun pour soi".

     

    Evolution de l'homme vers l'informatique

     

     

     

    L'homme n'a jamais été aussi seul, malgré les techniques de communication permettant de se parler à l'autre bout du monde. Toutes ces technologies le rendent aussi dépendant, le corps change, il s'épaissit, perd de sa musculature dû au fait des longues heures assis devant un écran.

    Evolution de l'homme vers l'obésité...

     

     

     

    Régression solidaire, régression physique mais aussi régression environnementale.

    Toute cette pollution, toute cette surexploitation de nos ressources, toute cette destruction de notre planète nous rendent malades. Entre les virus et bactéries de plus en plus résistants, les nouvelles espèces microbiennes mutantes, les cancers divers de plus en plus fréquents, notre fragilité nous explose en plein visage.


    Mais dans tout cela, où est notre conscience ? Profondément enfouie et sacrifiée à l'autel de notre confort personnel.
    Nous sommes habités par des pulsions primaires : Compétition féroce, agressivité commerciale, compulsivité, narcissisme, esprit de clan et plaisirs personnels. Nous avons perdu notre humanité pour assouvir les envies égoïstes de l'homme.

    Il est encore temps de laisser entrer dans nos vies le spirituel, la philosophie, l'écoute de notre conscience pour amorcer un retour vers l'humanité. Retrouvons enfin le sens des vrais valeurs, celles de la solidarité, de l'entraide, de l'écoute, de la moralité, en renforçant la morale et en survalorisant les tendances fraternelles et pacifiques.

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique