• generosite1

    Quel bonheur que cette vidéo, quel bonheur que d’entendre parler cet homme. Je suis à la fois touchée par le son de sa voix et pas son message. C’est une vidéo à faire circuler, à partager avec le plus grand nombre pour le bien-être de tous.

    Marc Vella est un pianiste itinérant qui a choisi de sortir complètement du système. Avec son piano dans sa remorque, il parcourt le monde pour offrir à la fois sa musique et son amour de la vie et de l’humain. Son regard plein de sensibilité sur le monde est un formidable message d’espérance. Il porte un regard plein d’émerveillement sur le monde mais sans complaisance. Pour lui il n’y a qu’un constat : si on ne laisse pas entrer l’amour dans ce monde, il n’y a pas d’avenir.

     

    « Les armes de destruction massive ne sont pas en Irak, elles sont dans notre cœur, dans notre façon de voir l’autre »  Tout est dit dans cette phrase.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=nrjO7eON94Q

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    generosite1

     

    En lien avec une série d'articles passionnant d'un ami, j'ai trouvé que cette chanson illustrait bien son esprit à la fois libertaire, tolérant et sceptique. http://jpmcpocc.blogspot.fr/

     

     

    Ces deux jeunes artistes ont voulu redonner un nouvel essor, une nouvelle vision plus profonde de la déclaration des droits de l’homme qui devient sous leur impulsion inspirée, la déclaration des droits de l’âme.

    Préambule :

    Considérant que nous ne sommes pas que des corps

    Qu’il y a autant de lois physique auxquelles nous sommes soumis

    La faim le jour et le sommeil la nuit

    Que de lois mystiques auxquelles nous résistons

    La paix, l'unité, la justice, la compassion

    Rohan Houssein et Kalimat proclament la présente déclaration des droits de l'âme comme un idéal poétique commun.

    Article premier

    Les âmes naissent libres et égales en droit et dignité

    Liberté immaculée comme la robe du derviche habité

    Répandant ainsi parfum de rose sur la nuque de ce monde éhonté

    Article 2

    Les âmes sont dotées de talents et de qualités

    Bien plus précieux que tous les joyaux du présents et du passés, que chacun fasse en sorte que tout le monde puisse en profiter car c'est là le but de l'éducation en vérité !

    Article 3

    Les enfants sont à la fois justice et innocence

    Les guerres qui s’enlisent, ils n’y sont pour rien,

    Il est interdit que leurs âmes paisibles rejoignent la brise éternelle sous les effets du gaz sarin ! Et que vos âmes reposent en paix, petites mains, petits médecins des grands maux récompensés Par des nuits sans lendemain

    Article Foi

    Chacune a le droit et le devoir de rechercher personnellement la vérité de son époque. Aucune doctrine ou croyance ne saurait être imposée par la force, le sang ou le bloc. Toute âme a le droit de choisir pour elle-même la voie spirituelle qui lui semble juste de l'exprimer dans sa réalité tant qu'elle se garde de commettre des actes injustes.

    Article 5

    Si mes yeux sont les fenêtres de mon âme, je me dois en tant qu’homme ou femme ici-bas

    De les ouvrir afin de chasser le mauvais air des amalgames, renoncer à la lame tranchante de cette haine qui nous éloigne,

    Comme la caravane, unissez-vous dans ce désert, âmes ! Dressez le mât, sur ces routes océanes, ensemble humez le « rihan » ( parfum de plante, basilic ou myrte en arabe ) extrayez le sucre de la canne, et de la paix devenez artisanes et partisanes...

    Article 6

    Si mon âme a droit à la vie, l'amour et la connaissance. Alors nul ne peut l'empêcher d'élever sa conscience.

    Article 7

    Toute âme a le droit de circuler librement sur n’importe quels mers ou continents, tant qu’elle rayonne, carillonne et que son écho résonne au gré du vent.

    Article 8

    Toute âme devrait de considérer ses qualités comme les vitamines du corps de l'humanité. D'enrayer ses carences

    D'examiner sa conscience

    De répondre à l'urgence

    De guérir de la démence

    Considérer le don comme le fondement de la prospérité

    Afin que se réduisent les extrêmes de richesse et de pauvreté. L'amour et la justice comme ciment de la fraternité

    Afin que soit établit les bases de l'unité dans la diversité.

    Article 9

    Dans ce jardin universel, les âmes fleurissent, mûrissent et libèrent leurs saveurs, à tout promeneur qui en déguste le miel, les protéger des ouragans est essentiel.

    Article 10

    Tout âme est libre de choisir ce qu'elle écoute et ce qu'elle exprime tant qu'elle considère que parler des défauts des autres est un crime. !

    Article 11

    Toute âme est proue sculptée à l’avant d’un corps-navire, sur la route du soi le capitaine maintien la barre pour ne pas qu’il chavire.

    Article 12

    Je ne suis qu’un bout d’âme perdu à la recherche de sa grandeur Une étoile filante qui courent avec ses soeurs

    pour retisser le ciel déchiré par l’ignorance

    Un zeste d’amour qui parfume l’existence

    Une essence d’éternité qui attend la délivrance

    Article Divin

    Tu es l’âme de l’âme de l’univers et ton nom est amour, chaque jour je brandis arme de gratitude, sur le front blessé par l’orgueil je reviendrai vainqueur de ce combat pour l’humilité,

    Âme-soldat, habilitée, en tenue pour affronté l’ennemi en nous même, Alchimiste de mon cœur, préserve moi de la vanité, hé !

    Toi que j’Aime..."

    https://www.youtube.com/watch?x-yt-cl=85114404&v=N7MOutbK16g&feature=player_embedded&x-yt-ts=1422579428

     

     


    Pin It

    6 commentaires
  • s'aimer soi-même
     

     

    « La gratitude, c’est un sentiment de reconnaissance que nous éprouvons lorsque nous réalisons la saveur de ce que nous vivons, un rayon de soleil sur la joue, par exemple… » nous dit Florence Servan Schreiber.

    Selon des recherches récentes, plus on manifeste de la gratitude, plus on manifeste de l’émerveillement, plus notre espérance de vie grandit mais surtout plus nous trouvons de la satisfaction à notre vie.

    « Il suffit dans sa journée de repérer trois situations : moment, interaction, goût, sensation qui nous ont fait de bien et pour lesquels on a envie de dire : merci,  pour faire progresser son niveau de bonheur de façon durable au bout de 3 semaines seulement. » Juste trois constats de bien-être faits en fin de journée pour vivre plus heureux, plus longtemps, c’est un challenge que nous devrions tous être capables de relever. Et j’ai envie de dire qu’il est même nécessaire de débusquer le meilleur chaque jour pour se rendre compte que même dans les difficultés, même dans le pessimisme ambiant, la vie vaut le coup d’être vécu car le bonheur est à la porte de chacun. Ce bonheur  n’est pas un état permanent mais un ensemble de petits riens qui font du bien et qui donne envie de dire merci.

    Comment faire pour analyser, apprécier ses moments ?

    On peut partager les bonheurs, les plaisirs, les moments de bien-être des autres, leur offrir les nôtres et  dans ce partage, nos ressentis mutuels s’additionnent, se multiplient. Une belle forme d’arithmétique.

    On peut aussi tenir un carnet que l’on peut appeler son carnet de gratitude où avant de nous coucher, on note tout ce qui nous donne envie de remercier, ne serait-ce qu’un instant fugace. Florence Servan Schreiber nous apprend que le Dr Emmons a démontré que si l’on fait ça avant de s’endormir, le sommeil est plus profond, meilleur, les douleurs chroniques mieux gérées.

    Le niveau suivant est d’écrire une lettre de gratitude. Lorsque nous nous mettons en situation de reconnaissance, le cerveau ne peut pas éprouver en même temps du ressentiment ou de la colère. Alors lorsque les sentiments négatifs nous envahissent, nous pouvons nous asseoir et écrire une lettre de reconnaissance destinée à quelqu’un qui nous a apporté quelque chose. C’est aussi reconnaitre à l’autre son importance pour nous.

    Lorsque nous nous mettons en situation de gratitude, de reconnaissance, nous échangeons un sentiment négatif contre un sentiment positif. Accueillir les sentiments positifs apporte une plus grande assurance, une plus grande confiance en soi, une cohésion.

    En résumé :

    Pratiquer la gratitude permet d’accroître le sentiment de bonheur. Si on la pratique régulièrement, l’état de bien-être se fait durable, ce qui amène une plus grande confiance en soi et par le fait une ouverture aux autres. Cette ouverture amène des échanges, des partages, des richesses qui amènent du bonheur. Et le tout permet de vivre mieux, en meilleure santé. C’est un choix de vie à faire. Moi je l’ai fait.

    https://www.youtube.com/watch?v=nZUfJpVxUNI

    Pin It

    2 commentaires
  • C'est aujourd'hui après cette terrible tragédie que ce texte prend une dimension différente. Un texte qui pourraient s'adresser à ceux  qui veulent museler la liberté de paroles, de pensées, et en mémoire de toutes les victimes de charlie Hebdo, je laisse la parole à Charlie Chaplin dans la dernière partie du Dictateur. Ce discours si fort en émotion, devrait être partagé par le plus grand nombre. Ils ont voulu bafouer la liberté mais ils n'ont réussi qu'à faire se lever la foule pour crier que jamais, ils ne nous feront taire.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=MuNq9I2ogPY

     

    "Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n'est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l'avons oublié.

    L'envie a empoisonné l'esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l'abondance nous laissent dans l'insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains à force d'intelligence, nous ne ressentons pas assez et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d'humanité.

    Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n'est plus que violence et tout est perdu.

    Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres, ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l'être humain, que dans la fraternité, l'amitié et l'unité de tous les hommes.

    En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d'hommes, de femmes, d'enfants désespérés, victimes d'un système qui torture les faibles et emprisonne des innocents.

    Je dis à tous ceux qui m'entendent : Ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n'est que le produit éphémère de l'habilité, de l'amertume de ceux qui ont peur des progrès qu'accomplit l'Humanité. Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront et le pouvoir qu'ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples. Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne pourra pas périr. Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, à une minorité qui vous méprise et qui fait de vous des esclaves, enrégimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu'il faut faire et ce qu'il faut penser, qui vous dirige, vous manœuvre, se sert de vous comme chair à canons et qui vous traite comme du bétail.

    Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes machines avec une machine à la place de la tête et une machine dans le cœur.

    Vous n'êtes pas des machines.

    Vous n'êtes pas des esclaves.

    Vous êtes des hommes, des hommes avec tout l'amour du monde dans le cœur.

    Vous n'avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n'est pas fait d'amour.

    Soldats ne vous battez pas pour l'esclavage mais pour la liberté.

    Il est écrit dans l'Evangile selon Saint Luc « Le Royaume de Dieu est dans l'être humain », pas dans un seul humain ni dans un groupe humain, mais dans tous les humains, mais en vous, en vous le peuple qui avez le pouvoir, le pouvoir decréer les machines, le pouvoir de créer le bonheur. Vous, le peuple, vous avez le pouvoir, le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure.

    Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir. Il faut tous nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera à chacun l'occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité.

    Ces brutes vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient. Ils n'ont pas tenu leurs merveilleuses promesses : jamais ils ne le feront. Les dictateurs s'affranchissent en prenant le pouvoir mais ils font un esclave du peuple.

    Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l'avidité, avec la haine et l'intolérance. Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur. Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous !"

     

    JE SUIS CHARLIE


    votre commentaire
  • Personne ne nait... Mandela

     

    « J’ai toujours su qu’au plus profond du cœur de l’homme résidaient la miséricorde et la générosité. Personne ne naît haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion.

    Les gens doivent apprendre à haïr, et s’ils peuvent apprendre à haïr, on peut leur enseigner aussi à aimer, car l’amour naît plus naturellement dans le cœur de l’homme que son contraire.

    Même aux pires moments de la prison, quand mes camarades et moi étions à bout, j’ai toujours aperçu une lueur d’humanité chez un des gardiens, pendant une seconde peut-être, mais cela suffisait à me rassurer et à me permettre de continuer.

    La bonté de l’homme est une flamme qu’on peut cacher, mais qu’on ne peut jamais éteindre. Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, il est enfermé derrière les barreaux des préjugés et de l’étroitesse d’esprit. Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu’un d’autre de sa liberté, tout comme je ne suis pas libre si l’on me prive de ma liberté.

    L’opprimé et l’oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité. Quand j’ai franchi les portes de la prison, telle était ma mission : libérer à la fois l’opprimé et l’oppresseur. Certains disent que ce but est atteint. Mais je sais que ce n’est pas le cas. La vérité, c’est que nous ne sommes pas encore libres ; nous avons seulement atteint la liberté d’être libres, le droit de ne pas être opprimés.

    Nous n’avons pas encore fait le dernier pas de notre voyage, nous n’avons fait que le premier sur une route plus longue et difficile. Car être libre ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. La véritable épreuve pour notre attachement à la liberté vient de commencer ».

    (Nelson Mandela)

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique