• Omri Teg’Amlak Avera – Asteraï

    Omri Teg’Amlak Avera – Asteraï

    Un très beau premier roman initiatique mais plus que ça, il nous parle aussi du vécu des déracinés.

    Petgu est un petit berger éthiopien. Lui et sa famille sont des Beita Israël, les descendants des juifs ayant quitté Israël avec le prophète Jérémie pour sauver l’Arche d’Alliance.

    Un jour la grand-mère de Petgu lui apprend qu’il n’est pas un enfant comme les autres, qu’il a une mission importante dans sa vie. Il est un enfant de l’Asteraï, un oiseau dont le rôle est de guider et protéger les Beita Israël. Petit à petit Petgu apprend comment communiquer avec l’Asteraï.

    Puis vient la grande épreuve. Tous les Beita Israël se trouvent contraints de partir pour Jérusalem. Après la liesse pleine d’espoir viendront la peur, le désespoir. Une fois arrivés au berceau de leur civilisation, les espoirs une fois de plus seront déçus. Les Beita Israël sont considérés comme des citoyens de seconde zone, mis à l’écart, rejetés de toute part. Petgu perd sa capacité de communiquer avec l’Asteraï, il ne peut plus être le messager, le guide.  Mais l’oiseau magique fait tout pour que Petgu devenu adulte retrouve ses sens et accomplisse sa mission.

    Une part autobiographique dans ce roman. Il fait lui-même parti de cette communauté et a lui aussi migré vers Israël. Ce qui est intéressant, c’est que malgré le racisme vécu, il ne se victimise pas. Dans ce roman, il dresse le constat que la population elle-même serait responsable de la discrimination méprisante vécue par l’oubli de son identité, de sa culture.

    Un roman à lire. J’ai adoré.

    « Courses en vrac : est-ce écologique, économique et hygiénique ? Citations du livre de Omri Teg’Amlak Avera – Asteraï »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :