• MAAS Sharon – La Danse des paons.

    MAAS Sharon – La Danse des paons.

     

    Rita Maraj, d’origine indienne vivant en Guyane britannique, a perdu sa maman à la naissance.  Elle a passé ses premières années avec sa grand-mère et c’est maintenant son père qui s’occupe d’elle. Cette fillette de 6 ans est très indépendante et fait un peu ce qu’elle veut. Sa passion : les animaux. Elle recueille tous les animaux qu’elle trouve, les soigne, les nourrit, les observe. Même une colonie de fourmis a trouvé refuge dans sa maison.

    Mais lorsque son père amène une femme, tout change. Dès la première minute la jeune femme, Marilyn et Rita se rejettent. Et lorsque celle-ci donne naissance à une fille Isabelle, les choses empirent encore. Mais Rita aime Isabelle et elle s’en occupe comme une petite mère. Un accident de voiture alors que Rita avait la garde de la petite, a failli l’emporter. Dès lors la culpabilité ronge notre jeune amie qui va passer tous ces caprices à sa jeune sœur trop belle et trop imbue d’elle-même.

    Les années passent, son père décède d’un accident et Rita n’en peut plus de la Guyane et décide de partir pour l’Inde. Isabelle fait du chantage pour se faire emmener et voici nos deux sœurs embarquées pour l’aventure. Elles rencontrent un lointain cousin, Kamal à la recherche de sa fille de onze ans qui a été enlevée. Isabelle est bien trop occupée à tenter en vain de séduire leur cousin. Mais Rita, elle, s’engage pleinement dans la recherche de cette enfant et découvre le monde cruel et inhumain de la prostitution enfantine dans ce pays. Elle prendra tous les risques pour retrouver cette enfant et l’aventure laissera des traces.

    Un roman que j’ai adoré, qui va crescendo dans la narration. Nous sommes happés dès les premières pages par les différents personnages et Rita les surpasse tous. La culpabilité qu’elle ressent vis-à-vis de sa sœur, l’entraîne au-delà de la rivalité dans une vie où humiliations, réprimandes seront son quotidien qu’elle accepte avec humilité.

    Il y a de merveilleux portraits de femmes dans ce roman mais aussi la découverte du monde glauque de la prostitution des petites filles en Inde. Et là, il n’y a rien de romanesque ; C’est hélas une réalité contre laquelle il faut faire face afin de la combattre.

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :