• Les plantes bio-indicatrices : une aide précieuse.

    Les plantes bio-indicatrices : une aide précieuse.

     

    Il n’y a rien d’aléatoire dans la nature. Tout est parfaitement organisé, coordonné.

    Ainsi tout jardinier devrait avant de désherber son jardin se dire, d’une part que les mauvaises herbes n’existent pas et d’autre part que les herbes indésirables sont indicatrices de la nature, de la qualité du sol.

    En effet certaines plantes ne poussent que dans des terrains particuliers, dans des conditions particulières et nous donnent ainsi des informations importantes sur les sols soit le PH, la qualité, la présence ou non de certains éléments, sa structure, sa composition... Ceci est valable dans les jardins certes mais aussi en pâture, dans les champs, dans les bois….  On appelle ces végétaux : des plantes bio-indicatrices.

    Ces plantes nous permettent donc de comprendre la nature du sol, de poser un diagnostic et d’y remédier s’il y a déséquilibre. Mais pour que ces plantes soient vraiment des indicatrices, il faut qu’elle soit bien représentée sur le terrain.

     

    Les plantes bio-indicatrices : une aide précieuse.

    liseron

     

    Un sol, c’est quoi ?

    Un sol  est un milieu très complexe constitué de plusieurs étages ayant chacun une caractéristique et une biodiversité propre.  Ce qu’il est essentiel à retenir est que le sol est vivant.

    Il est donc formé en premier lieu par une couche superficielle formée de végétaux, de feuilles mortes sous forme de litière.

    Juste en dessous, nous trouvons l’humus qui est formé par la décomposition de la litière, de différents éléments organiques (les déjections animales, les végétaux et animaux morts en cours de décomposition) faite grâce au travail des champignons et de la faune : vers et  micro-organismes (bactéries-champignons) aérobie (qui ont besoin d’oxygène pour vivre). Ces micro-organismes favorisent la croissance des végétaux, assurent la dégradation de polluants, et fournissent des composés d’intérêt tels des enzymes, des antibiotiques ou d’autres molécules (antiviraux, antitumoraux). L’humus est une terre noire, riche en matières organiques qui favorise la formation des agrégats (structure du sol), fournit les nutriments aux végétaux, et retient l’eau.

    Puis vient la terre, celle que l’on travaille, que l’on mélange avec l’humus. C’est là que se forme la mycorhize qui est une association entre les racines des plantes et des champignons.   Elle augmente la capacité des plantes d'absorption des minéraux essentiels et la résistance aux maladies des racines. 

     

    Afficher l'image d'origine

    mycorhize

     

    Suit le sous-sol où la matière organique est pauvre, c’est pourquoi il est aberrant de bêcher un jardin car on fait remonter ce sous-sol pauvre mais néanmoins riche de micro-organismes anaérobies (qui vivent sans oxygène) qui jouent un rôle dans la fermentation du sol. Ces mêmes micro-organismes meurent dès qu’ils entrent en contact avec l’air ce qui se produit lors du bêchage.

    Il y a également toute une faune dans les différents étages importantes pour le sol. Nous connaissons le ver de terre mais en réalité il n’y a pas une espèce de ver de terre mais différentes à tous les niveaux des strates du sol.

    Et enfin nous trouvons la roche-mère.

    Il existe différents types de sol : sableux, argileux, limoneux, humifère, calcaire, acide, rocailleux, salin …

    Certains sols seront plus riches en azote, d’autres en calcaire…

    Le Ph du sol varie aussi, il peut être acide, calcaire, neutre.

    Ce sont les plantes qui poussent en surface qui seront les meilleures indicatrices du type de sol auquel nous avons à faire.

     

    Les plantes bio-indicatrices : une aide précieuse.

     

    Les plantes bio-indicatrices les plus courantes

    Je rappelle que pour qu’une plante soit bio-indicatrice, il faut qu’elle se trouve en grand nombre sur le même terrain. Quelques plantes éparses ne sont pas significatives. De même un seul type de plantes n’est pas non plus significatif d’autant que certaines d’entre elles aiment plusieurs type de terrain. C’est donc l’association de plusieurs plantes aimant un milieu particulier qui pourra vous indiquer les caractéristiques du sol. Ces plantes doivent pousser spontanément bien entendu. Les listes sont loin d’être exhaustives.

     

    • Les plantes qui indiquent que le sol est riche en nitrate-azote dites nitrophiles: chénopode,  ortie brûlante et dioïque, pissenlit, laiteron, moutarde, amarante, mouron des oiseaux, cirse…
    • Les plantes bio-indicatrices : une aide précieuse.

    ortie

     

    • Les plantes indiquant un milieu calcaire : euphorbe, clématite, primevère, vigne, tamier commun, viorne lantane, pimprenelle…

       

    • Les plantes bio-indicatrices : une aide précieuse.

     

    • Les plantes indiquant un milieu acide : tous les conifères, châtaigner, myrtillier, callune, laiche à pilule, genêt à balai, bruyère, fougère aigle, luzule, ajonc, oseille, prêle, plantain…   

      Les plantes bio-indicatrices : une aide précieuse.

                                
    • Les plantes indiquant un terrain neutre (Ph autour de 7) : sceau de Salomon, euphorbe des bois, aspérule odorante, pervenche bleue, laîche des bois, fraise des bois, parisette, stellaire…

     Afficher l'image d'origine

    Sceau de Salomon

     

    • Les plantes indiquant les sols engorgés : reine des prés, gaillet     palustre, lysimaque, sphaigne, iris faux acore, roseaux, massette, chardons, aulne… 

      Les plantes bio-indicatrices : une aide précieuse.

     

    • Les plantes indiquant un milieu riche et frais : ail des ours, alliaire, Cardamine des prés, gaillet gratteron, géranium herbe à Robert, lierre terrestre…

    Afficher l'image d'origine

    Lierre terrestre

     

    • Les plantes indiquant un sol argileux : les fruitiers, arroche, chardon, liseron, plantain, renoncule, pissenlit, tussilage pas d’âne…

      Les plantes bio-indicatrices : une aide précieuse.

     

    • Les plantes indiquant un sol sableux : achillée, camomille, sauge, coquelicot, asperge, fenouil, carotte sauvage…

      Les plantes bio-indicatrices : une aide précieuse.

    Et une plante précieuse que nous sommes heureux de rencontrer, c’est  le mouron blanc qui est une des rares plantes indicatrices d'équilibre et d'une bonne minéralisation du sol.

    En conclusion :

    La nature nous donne des éléments pour la comprendre, il suffit de la regarder, de l’observer. Nul besoin de kit du petit chimiste pour connaitre le type de sol, les carences et les excès. Les plantes nous le disent.

     Sources :

    http://www.promonature.com/gerard%20ducerf%20bio-indicatrice/biocontact%20mars%202006.pdf

    http://www.fermedesaintemarthe.com/A-14746-comprendre-son-sol-avec-les-plantes-bio-indicatrices.aspx

    http://www.gnis-pedagogie.org/diagnostic-prairie-plante-indicatrice.html

    http://www.afes.fr/afes/docs/CestQuoiUnSol.pdf

    http://grainsdevie.com/le%20sol,%20terreau%20de%20la%20biodiversit%C3%A9%2015%20pages.pdf

    http://symbiotech.over-blog.com/micro-organismes-du-sol

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Janvier à 22:07

    Bonjour,

    article intéressant, mais qui suppose un terrain avec des espaces sauvages, à moins de planter différents végétaux sur deux ou trois ans pour tester.

    Ph neutre c'est 7  (à Ph 6 on est légèrement acide) selon mes souvenirs  smile

      • Vendredi 20 Janvier à 22:42

        oui, Stormalo, c'est ça. Le pH = 7 est dit neutre.Lorsqu'il est inférieur il est acide et lorsqu'il est supérieur à 7, il est basique.

        Dans un jardin, on peut se fier à la végétation spontanée pour avoir une indication sans avoir besoin de laisser un espace sauvage. Les prétendues "mauvaises herbes" sont les meilleures bio-indicatrices car elles viennent spontanément et indiquent ainsi la nature de ton terrain.

        Si tu jardines, tu remarqueras que ce sont toujours les mêmes plantes qui reviennent.

      • Vendredi 20 Janvier à 22:56

        j'ai commenté sur le pH parce-que sous l'image des fougères .....  clown

      • Samedi 21 Janvier à 06:16

        Arf, je n'avais pas vu mon ânerie. Merci Stormalo, je corrige de suite.

    2
    Samedi 21 Janvier à 07:17
    Séverine

    Chez moi, c'est chardons à volonté et au fond du jardin, les orties !

      • Samedi 21 Janvier à 07:52

        Oh une terre difficile à travailler pour le jardinage alors ?  N'oublie pas, Sev, le paillage :D

    3
    Samedi 21 Janvier à 08:44

    Un bel article Pestoune. Dommage je n'ai pas de jardin, mais j'adore les plantes et les fleurs.  J'ai des plantes vertes dans mon appartement. Bonne journée.

      • Samedi 21 Janvier à 10:02

        Je crois qu'avoir des plantes, c'est essentiel pour la bonne santé physique et mentale. Alors même tes plantes vertes te font du bien, Renal.

    4
    Samedi 21 Janvier à 09:47

    En prend t--on le chemin ?

    JP

      • Samedi 21 Janvier à 10:03

        D'observer et de comprendre la nature ? Pas vraiment, JP en tout cas pas ceux qui nous dirigent, ni même les multinationales agro alimentaires ou pétrochimique pour qui seul le profit compte.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :