• La nature sauvage préserve notre histoire et garantie notre avenir

    La nature sauvage préserve notre histoire et garantie notre avenir

     

    « C’est dans la nature sauvage que réside la préservation du monde » Henry David THOREAU (1817-1862)

    La faune et la flore des forêts tropicales, les forces qui s’y développent, ont des répercussions dans le monde entier. La moitié de la vie sur terre s’y développe et pourtant une bonne part de ces vies nous sont encore inconnues.  Il y a là l’héritage génétique de millions d’années d’évolution.

    Les forêts tropicales ont créé le climat idéal pour que la vie se développe sur la terre. Non seulement elles sauvegardent la richesse génétique de notre passé mais elle joue un rôle essentiel pour l’avenir de notre planète.

    Hélas, il ne reste plus aujourd’hui que 20% des forêts tropicales. Avons-nous franchi un seuil de trop ? Il est impératif de cesser de les détruire et même de les reboiser. Notre destin est lié à celui des forêts humides.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=qTJvDdBtAUQ&t=362s

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Juillet à 08:00

    Et oui a force de saccager la nature,on va droit a la catastrophe.

    A propos de la vidéo je l'enregistre pour la regarder ultérieurement car je pars a la "chasse" aux papillons.

    Bonne journée sous le soleil.

    Christian

      • Lundi 9 Juillet à 09:26

        Bonne chasse Christian

    2
    Lundi 9 Juillet à 14:41
    Séverine

    Seul l'argent compte et c'est bien dommage !

    Je me traine avec une bronchite pour démarrer mes vacances, loin de ce que je peux écrire, je ne suis pas cool sur la plage, dommage !

      • Lundi 9 Juillet à 17:55

        Arf Sév. Dur ça d'être malade par ce temps.  Le sirop de radis noir soulage bien et c'est sérieux.  Tu râpes du radis noir, tu sucres et tu laisses reposer. Le lendemain tu prélèves le jus rendu et tu  en  prends par cuillérées.  J'espère que ça va passer très vite

    3
    Lundi 9 Juillet à 20:08
    Jean Claude Divet

    Je ne dirais que deux mot. Gâchis / désastre. Merci Brigitte pour ce partage.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :