• Haing Ngor – Une odyssée cambodgienne

    Haing Ngor – Une odyssée cambodgienne

     

    Un témoignage poignant sur le vécu de la population cambodgienne sous le régime de Pol Pot et de ses khmers rouges. Ce fut un véritable génocide entre les tortures, les massacres, l’exploitation humaine, la famine, les longues heures d’endoctrinement, la privation de sommeil, la maladie et les blessures.. Le quotidien était fait de terreur, de recherche de nourriture en cachette des bourreaux car c’était interdit. Tout le monde se méfiait de tout le monde.

    C’était une idéologie qui a voulu brisé la culture et les traditions cambodgiennes. Tous les possesseurs de diplômes qu’ils soient enseignants, médecins ou simples bureaucrates étaient pourchassés et exécuté. L’Angkor voulait des travailleurs malléables à merci.

    Lorsqu’en 1975 les Khmers rouges entrent dans Phnom Penh, personne n’aurait pu imaginer l’horreur qui allait s’installer dans le pays pour 5 longues années où près d’un tiers de la population succombera sous le régime de la terreur.

    Sans langue de bois Haing Ngor raconte sa vie, sa souffrance, la perte des siens notamment de sa bien-aimée… ses errances, sa dépression après et enfin sa vie aux Etats-Unis où il a appris à se reconstruire.

    Il joua en 1984 dans le film La Déchirure le rôle de Dith Pran, journaliste déporté, comme lui, dans les camps de travail. Il y avait une grande analogie entre les deux histoires et il n’a pas toujours été possible pour Haing Ngor de faire la part des choses.   Il reçut pour ce rôle l'Oscar du meilleur acteur.

    Hélas après avoir survécu aux camps de travail, à l’horreur absolu, il mourra assassiné à Los Angeles par des gangs.

    Une biographie bouleversante pour une page d’histoire qu’il ne faut pas oublier.

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 08:10
    Séverine

    L'enfer que font vivre des hommes à d'autres, c'est quelque chose qui me dépasse ! La quête du pouvoir à tout prix !

      • Vendredi 4 Novembre 2016 à 13:58

        Je ne sais pas quelle était la quête de Pol Pot et des khmers rouges pour avoir mener leur pays dans un tel état d'horreur et de cruauté. Cela dépasse la compréhension. Cette lutte contre l'intellectualisation est incroyable. Il fallait abêtir la population. Des êtres qui ne pensent pas, sont plus malléables. Une horreur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :