• Fraude alimentaire : Le poisson, produit à risque

    Fraude alimentaire : Le poisson, produit à risque

     

    Parmi les 10 produits les plus soumis au risque de fraudes, le poisson arrive en seconde position, derrière l’huile d’olive et devant les aliments biologiques. Le frelatage, l’altération, la substitution et la contrefaçon caractérisent les pratiques frauduleuses. Lesquelles surviennent lorsque le gain financier potentiel est élevé et le risque d’être pris faible. La vente de poisson issu de l’aquaculture sous l’appellation « sauvage » ou des mentions erronées du poids de vente sont pointées du doigt comme les fraudes les plus communes. Mais aussi les traitements systématiques d’antibiotiques donnés aux poissons d’élevage de plus en plus sensibles aux atteintes bactériennes, des traitements qui participent à l’antibio-résistance des bactéries.

    Un documentaire réalisé par Lamia Belhacene.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=jTtWfvtQhCU 

      

     

    Pour en savoir plus, le rapport de l’ONG Oceana.org :

    https://eu.oceana.org/sites/default/files/oceana_factsheet_seafoodfraud_france_0.pdf 

    « OttoLight : mensonges et calories »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :