• Danyèl Waro - Mandela.

    Homme, Personne, Visage, Le Noir, Mandela

     

    Danyèl Waro chante "Mandela" à l'Afrikafestival Hertme. Un hommage à cet homme au destin hors du commun qui disait de lui qu'il n'était  ni un saint ni un prophète. Il refusait cet encensement international, ces lauriers qu'on lui dressait et il insistait sur les  erreurs,  insuffisances,  impatiences qu'il a commis, lui l'homme comme les autres qui n'a eu de cesse d'essayer de faire au mieux et de s'améliorer. 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=cJh4DZtNy4s

     

    Paroles-Mandela-Waro

    Crédit image

     

     

     

     

    « Petit chat - Guy Thomas Birds For Change »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Janvier à 06:44

    Un bel hommage pour cet homme "remarquable" à tous points de vue...

    Très bon dimanche et gros bisous.

    2
    Dimanche 9 Janvier à 09:08

    Bonjour Brigitte !  Rendre hommage à Nelson Mandela est important, à l'époque où l'on voit refleurir la haine, le racisme et l'extrême-droite dans toute son horreur ; dénoncer et combattre le fascisme, comme le fait l'excellent groupe que tu nous montres en vidéo,  est donc plus que jamais d'actualité. De tous temps, des hommes et des femmes se sont élevés contre la barbarie et les actes de violence envers la démocratie, la fraternité et l'amitié entre les peuples. De tous temps, il y aura des gens pour lutter contre ces organisations inhumaines et trompeuses, comme en ce moment avec celle d'Eric Zemmour. Soyons vigilants et continuons à respecter nos semblables, qu'ils soient noirs, blancs, jaunes, petits, grands, homosexuels, démocrates, médecins, enseignants ou humoristes.

    Merci pour ce magnifique partage.

    3
    Dimanche 9 Janvier à 11:57

    Bel hommage 

    Je te remercie 

    Bises 

    4
    Céjipé
    Dimanche 9 Janvier à 12:06

    Un Homme à qui je voue une grande admiration. Qui a été l'élément essentiel de la fin de l'apartheid en Afrique du sud. Mais à son corps défendant a permis à la bourgeoisie "noire" de se hisser au niveau de la bourgeoisie afrikaner; oubliant ,"un peu", sur le chemin la population des ghettos "noirs" . Comme c'est souvent le cas sur ce continent martyre qu'est l'Afrique !

    J'étais militant syndical à l'Alsthom St Ouen (93) dans les années 80 nous devions fabriquer un énorme transformateur pour la centrale Koeberg, en Afrique du sud. Nous l’appelions "le transfo de la honte" et nous freinions sa fabrication. Avec l'ANC en France nous avions décidé de faire venir sa représentante Dulcie September devant  la boîte dans le cadre d'une manifestation de soutien anti-hapartheid et à notre action de boycot. Cette initiative ne pu avoir lieu, Dulcie September que nous avions rencontré au siège de l'ANC rue de petites écuries à Paris ...fût faute de protection policière assassinée sur ce palier quelques jours plus tard par un agent "dit" secret de l'armée sud africaine...Cette femme que je n'ai vu que qu'une  paires d'heures représente pour moi le symbole du dévouement à une cause  juste et humanitaire et une "résistance" à l'oppression; que ne peuvent comprendre ceux qui galvaudent ce mot aujourd'hui pour des raisons  égoïstes!

    L’initiative avec l'ANC eut lieu quelque mois plus tard avec un représentant de l'ANC,  dont  j'ai hélas oublié le nom, mais dont les qualités  humaines et le courage était à l'image de  celel de Nelson et de Dulcie !

      • Dimanche 9 Janvier à 14:04

        Merci infiniment pour ce témoignage important Céjipé. Saurons-nous un jour vraiment qui a assassiné Dulcie September ? Je crains que non mais la France n'est pas claire dans cette affaire. 

        Quant aux mots galvaudés en ce moment, ils sont foison : résistance, dictature et j'en passe. Des gens qui ne savent pas de quoi ils parlent et sont suffisamment égoïstes en effet pour ne pas vouloir voir, croire ce qu'il se passe comme drames et injustices ailleurs. 

        Merci à vous encore et bonne journée. 

      • Céjipé
        Lundi 10 Janvier à 08:02

        Merci Madame pour votre réponse, hélas oui on sait qui a tué Dulcie September, c'est un sous-officier de l'armée sud-africaine, qui a bénéficié de la complaisance des services secrets de l'Etat français.

        Bravo pour votre article, trop rares sur les sites.

    5
    Dimanche 9 Janvier à 15:04
    Renée

    Très beau a voir car il ressent vraiment sa chanson bel hommage. Bon dimanche bisous bisous

    6
    Dimanche 9 Janvier à 16:04

     bonjour brigitte,

    bel hommage rendu a cet homme exeptionnelNelson Mandela.homme exemplaire de courage merci  et détermination merci à toi je t'embrasse monette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :